Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Luchadores Five (T1) La cité des hommes brisés
Jerry Frissen & Bill
Les Humanoïdes Associés

East Los Angeles, 3 a.m., la ville dort... Paisiblement ? Non, on ne dort jamais paisiblement à East L.A. Qui pourrait se reposer quand les gangs ont pris possession de la ville ? Heureusement, cinq hommes, cinq héros, ont décidé de faire face. Ils ne sont pas beaux, pas forts. Ils n’ont pas de travail, du moins pas tous. L’un d’entre eux a de l’embonpoint. Un autre vit chez sa mère... Ces cinq personnes hors du commun ont pourtant décidé de rendre East L.A. à ses habitants. Revêtus de leurs masques, ils arpentent les rues dangereuses à l’affût de l’ennemi. Pourquoi des masques, me direz-vous ? Parce que tous les cinq sont des adeptes de la Lucha Libre, le catch mexicain, un sport dont la noblesse et l’honnêteté ne sont plus à démontrer. Leurs noms : Dr. Pantera, Diablo Loco, Red Demon, King Karateca, et leur chef, un homme au courage exemplaire, un être d’exception aux capacités physiques et cérébrales surdéveloppées, El Gladiator, votre serviteur... à nous cinq, nous sommes les Luchadores Five et nous veillons sur la ville. Une ville aux mains de loups-garous voleurs d’autoradios, d’extra-terrestres, de guerriers Tikis, d’un nain qui se prend pour Elvis et d’un gang de créatures particulièrement diabolique : des Français. Pourtant, malgré tout le bien que nous faisons pour la communauté, mes voisins se foutent en permanence de ma gueule... De toute façon, moi, El Gladiator, je les emmerde.



Voilà une série qui ne manquera pas de vous défriser la moustache grâce à la succession de rictus qu’elle vous provoquera.
Jerry Frissen (“Les zombies qui ont mangé le Monde”) et Bill (“Lucha Libre”) s’en sortent avec maestria.
Tout dans cette aventure est fait dans un seul but : nous vider la tête. Et c’est parfait, comme le disait Jules Renard : « L’Humour est la propreté morale et quotidienne de l’esprit ».

JPEG - 60.7 ko

L’intrigue est légère, certes, mais menée d’une main de maître par ce duo magique.
Le scénario nous fait voguer sur le flot de la plaisanterie. J. Frissen se balade allègrement dans tous les styles d’humour.
La dérision visible dans les situations rocambolesques que vivent les cinq héros.
L’ironie avec ces « super catcheurs » si proches du « looser » de base.
Le sarcasme avec la présence en « guest star » des frères Bogdanoff.
La satire dans l’exhibition des « Formidables », super équipe franchouiarde affublée de bérets et roulant dans une Citroën.

JPEG - 52.4 ko

La raillerie évidente dans la représentation du super vilain : un nain sosie d’Elvis.
Et un humour plus trash lorsque, par exemple, un membre de l’équipe se fait caca dessus dans une Pontiac surchargée.
Si avec tout ça vous n’avez pas des crampes aux zygomatiques, c’est que vous venez d’une autre planète.
Le coup de crayon de Bill colle parfaitement à l’écrit, il est simple, suffisamment précis, dynamique et bien sûr satirique. La version de « Godzilla » est à tomber et celle d’Igor et Grichka finira de vous achever par terre.

JPEG - 54.3 ko

Cette série hilarante, qui ne se prend pas au sérieux, est promise à un bel avenir.


Dans la première édition, la présence de 16 pages supplémentaires retraçant la création de “Lucha Libre” et séries parallèles.

Tous les personnages de cette série sont issus de l’univers de “Lucha Libre” créé par J. Frissen et quelques autres acolytes (abouti en 2006).


(T1) La cité des hommes brisés
- Série : Luchadores Five
- Scénario : Jerry Frissen
- Dessin : Bill
- Couleur : Bill
- Éditeur : Les Humanoïdes Associés
- Dépôt légal : août 2008
- Format : 32 x 23 cm
- Pagination : 64 pages couleur
- ISBN : 978 2 7316 2190 7
- Prix public : 12,90€


© Illustrations : Bill - Les Humanoïdes Associés .


A lire aussi sur La Yozone :
Lucha Libre (T1) Introducing The Luchadores Five




Bison 13
5 décembre 2008




JPEG - 52.6 ko
La cité des hommes brisés



JPEG - 35.3 ko
Les Formidables.



JPEG - 37 ko
Le gang des loup-garous.



JPEG - 23.1 ko
Mal des transports.



JPEG - 26.2 ko
Igor et Grichka.



JPEG - 51.5 ko
Extrait.



Chargement...
WebAnalytics