YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

59 visiteurs en ce moment



YozoneImagin'Arts =>Livres

Petit Livre des… Ogres - Lutins - Sorcières (Le)
Edouard Brasey
Le Pré Aux Clercs, coll. Le Petit Livre des…(3), documentaire, fantasy, 64 pages, 7,50€

Après les fées, les elfes et les dragons, voici la nouvelle fournée des Petits livres…

Cette fois, on se plonge un peu plus dans les ténèbres avec les ogres, les sorcières et les lutins.


Toujours sous une couverture épaisse, ces petits ouvrages à glisser dans sa poche sont des condensés de connaissances sur ce qui se cache derrière les appellations contrôlées de la fantasy.

Car souvent, les imageries populaires occultent bien d’autres mystères. Que ce soit les sorcières, les ogres ou les lutins, chacun n’appartient pas qu’à un seul folklore. Les dénominations peuvent changer d’un pays à l’autre, mais ce sont aussi ce qu’ils représentent qui va trouver ses différences en fonction des lieux de la planète et de leur histoire.

Les lutins sont définis comme les plus malicieux de tous les peuples de Féérie et pourtant les uns sont farceurs pendant que les autres ont tendance à aider l’homme dans ses tâches quotidiennes. Et les ogres ne seraient pas à mettre dans de si mauvais sacs. Ils seraient même romantiques les bougres ! Quant aux sorcières, nous savons tous ce qui peut être mis derrière ce vocable et bien trop souvent à mauvais escient.

Alors encore une fois, si vous voulez convaincre un réfractaire à la fantasy ou alors offrir un petit trésor à quelqu’un ayant encore son âme d’enfant, n’hésitez pas.
Ce sont de beaux petits livres très instructifs.

Et si vous voulez passer à la catégorie supérieure, il ne vous reste plus qu’à vous jeter sur « L’Encyclopédie du Merveilleux  » du même auteur.

Michael Espinosa

Plus c’est petit, plus c’est mignon !


Sous cet adage se cache peut-être une fée et même, plus incroyable, un ogre !

De l’énorme savoir encyclopédique qu’il a rassemblé ces dernières années, Edouard Brasey a réuni une somme considérable de définitions et d’informations sur les composantes du Merveilleux. De ce que l’on nomme aujourd’hui Fantasy, ce terme qui a eu tant de mal à percer en France et qui, aujourd’hui, fait les choux gras du cinéma ou de la littérature.
Peuples de la lumière, bestiaire fantastique et peuples de l’ombre, c’est en ces trois familles principales qu’il a organisé une énorme « Encyclopédie du Merveilleux » publiée au Pré aux Clercs et d’ailleurs tout récemment rééditée en un seul gros volume.
Nous plongeons alors dans les racines du mythe, de la croyance, des superstitions, tous nés dans le terreau fertile de l’Histoire des hommes.
Mythologies, légendes, émanations symboliques de nos peurs ou représentations modernes de la littérature ou du cinéma, Edouard Brasey assemble cette matière qui nourrit frayeur, fantasme, rêve et imaginaire.
L’iconographie est riche et variée, sans parler des illustrations de Sandrine Gestin toujours inspirée en pays de Féerie.

De cet énorme ensemble, de l’ogre encyclopédique, sont nés les « Petits Livres », mignons petits follets à la matière riche, aux manières esthétiques et au propos précis.
Courts sur pattes, finauds (64 pages), mais colorés des humus de sous-bois et de feuillages automnaux, ils précisent comment se rendre au royaume des Fées, la force du Dragon ou l’influence de Tolkien sur les Elfes,
Plus récemment, il dénonce l’injustice flagrante apposée aux Ogres, casse quelques fausses idées sur les Sorcières et course quelques Lutins facétieux, “ces sales gosses bigles, torves et morveux qui ne songent qu’à faire les quatre cents coups”.
Avec ces six petits bouquins, Brasey convoque des personnages essentiels de la Fantasy et les propose dans leurs jolis écrins matelassés comme autant de petites sucreries à offrir à des jeunes qui voudraient connaître un peu mieux des personnages mythiques qu’ils croisent régulièrement en jeux vidéo, cinéma et autre littérature.

Bien foutus et intéressants, ces « Petits Livres » agissent comme les filtres magiques qui ouvrent à un monde tellement plus vaste qu’on se fera une joie d’explorer.

À découvrir...ils sont petits, mais si mignons !

Félicitations particulières à Élodie Saracco en charge de leur conception graphique.

Fabrice Leduc

Titres : Le Petit Livre… des Lutins ; des Ogres ; des Sorcières
Auteur : Edouard Brasey
Illustrateur : Sandrine Gestin
Éditeur : Le Pré Aux Clercs
Collection : Le Petit Livre de…
Couverture : Sandrine Gestin
Nombre de pages : 64
Dépôt légal : septembre 2008
Format : 9,5 x 13 cm
ISBN : 978-2-84228-333-9 - 335-3 & 334-6
Prix : 7,50€ chaque



Fabrice Leduc Michael Espinosa
15 novembre 2008







JPEG - 49.4 ko
Ogres...

Ogres...


JPEG - 60.9 ko
Sorcières...

Sorcières...


JPEG - 54.1 ko
et Lutins pour trois nouveaux Petits Livres au Pré aux Clercs

et Lutins pour trois nouveaux Petits Livres au Pré aux Clercs


JPEG - 11.3 ko
Sandrine Gestin illustre le Pixie...

Sandrine Gestin illustre le Pixie...


JPEG - 8.9 ko
et la dans des Korrigans

et la dans des Korrigans