YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Commando des Immortels (Le)
Christophe Lambert
Fleuve Noir, Rendez-Vous Ailleurs, roman (France), fantasy - uchronie fantastique - jeunesse, 262 pages, 17€

Lorsque le gouvernement américain fait appel aux Elfes afin de combattre l’invasion Japonaise, ces immortels acceptent à une seule condition : J.R.R. Tolkien devra être de l’expédition !

Quoi de plus saugrenu ! Mais rien n’effraie Christophe Lambert !

Dans ce roman, il mélange aisément, et sans complexe aucun, la réalité avec la fiction littéraire : une rencontre entre J.R.R. Tolkien et des Elfes pour aider les Alliés pendant la Seconde Guerre Mondiale, il fallait y penser !




À cette époque, Tolkien a déjà écrit les deux premiers livres de son futur « Seigneur des Anneaux », il accepte l’étrange proposition et quitte sa famille.
Finalement, cinq Elfes, avec chacun un pouvoir différent, vont entraîner une poignée d’humains pour aller dans le territoire ennemi, décontenancer l’adversaire et le battre.
La formation guerrière elfique a un côté plus lié à la nature (Harvanel est “guérisseur”, Halimath parle aux animaux, etc), au contraire de l’armée “humaine” bien plus conventionnelle.
La mission se prépare, soldats et Elfes unis au sein d’un même corps partent enfin au combat.

Les descriptions des batailles que met en avant Christophe Lambert dans son récit, sont très réalistes : Kalir, l’un des Elfes dira d’ailleurs, après un bombardement : “Voila donc à quoi ressemble la guerre des hommes. Un déchaînement de puissances mécanisées, stupides, aveugles”.
L’auteur de « La Nuit des Mutants » ou du « Dernier des Elfes » sait également très bien emmener le lecteur à la suite de Tolkien et de sa petite troupe. Par exemple, nous avons peur avec eux dans cette jungle luxuriante où tous les sens sont en alerte car un ennemi peut si vite arriver.
Durant toute la phase d’approche de l’objectif, Tolkien doute de ses aptitudes à poursuivre cette mission, tout comme Frodon, le héros du « Seigneur des Anneaux ».
Les références à l’œuvre de Tolkien sont d’ailleurs extrêmement nombreuses. Ainsi, Christophe Lambert peut en user et en abuser. On voit qu’il maîtrise parfaitement son sujet. Il glisse de-ci, de–là, des extraits de la correspondance que l’écrivain aurait pu entretenir avec sa famille.
Cependant, loin des combats, parcimonieusement, le romancier distille un malaise, une peur ancestrale, tout au long du livre. Et c’est au chapitre vingt-et-un (à 51 pages de la fin !) que l’on comprend enfin !

Récapitulons : Elfes et soldats ont formé une petite troupe pour décimer une armée Japonaise invaincue dans la jungle Birmane. La mission réussit, mais l’armée ennemie n’a pas dit son dernier mot. Le groupe Immortels- Mortels se retrouve coincé dans un temple hanté.

Nous avions déjà atteint un sommet avec la rencontre improbable entre le grand J.R.R Tolkien et les Elfes, mais avec l’arrivée de monstres tels que les Orques, l’imaginaire de l’auteur dépasse, de loin, l’entendement.

Je ne dévoilerais pas tout, ce serait le trahir, mais la fin me semble précipitée… En trois chapitres, l’affaire est bouclée et quelle affaire !
Mis à part ce léger reproche, on ne peut que féliciter Christophe Lambert pour sa performance. Ce roman est court et …bon !

Alors une dernière chose : Lisez–le sans hésiter !

Titre : Le Commando des Immortels
Auteur : Christophe Lambert
Couverture : : Getty Images/ Hulton Archives
Éditeur : Fleuve Noir
Collection : Rendez-Vous Ailleurs
Site Internet : page roman, page auteur (site éditeur)
Pages : 262
Dépôt légal : septembre 2008
Format (en cm) : 15,5 cm x 24 cm
ISBN : 978-2-265-08598-5
Prix : 17€

Annonce de la sortie : Le Commando des Immortels (sur la Yozone)


Marion Leray-Lebeau
7 octobre 2008






JPEG - 16.5 ko



WebAnalytics