Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Doctor Who 2005, saison 4
Incontournable quand même.


La série Doctor Who de la BBC, « la meilleure série de SF de tous les temps depuis tout ce temps » ne se porte pas mal, merci pour elle. Pourtant, on ressent un je-ne-sais-quoi en regardant cette énième saison qui ressemble à du « dommage ». Alors oui c’est toujours sympa, c’est toujours « too much english », le 10e doctor est formidable mais…Peut-être que les scénaristes se fatiguent, en font trop avec Torchwood en même temps, ou autre chose.

Ce qu’on retient, outre un Docteur toujours rigolo, moralement intègre, interprêté par un David Tennant prodigeux, c’est sa nouvelle compagne douée avec les chiffres, une certaine Donna Noble. D’accord, comme d’hab avec les Angliches, ils nous font voir des gens ordinaires capables d’actions héroïques, un classique ou une constante chez les Brittons. Merci et gloire à eux pour ça : ils choisissent des acteurs humains, pas des modifiés chirurgicalement comme à Hollywood. Mais là, franchement et honestly, la mémère Donna n’est pas crédible. Ou elle joue très bien les mémères antipathiques. C’est possible mais contre-productif. Et pourtant j’aime les rousses, et des vraies il n’y en a plus des masses.

Sans ça c’est du Doctor Who, des aventures dans des mondes impossibles ou sur Terre pour sauver la Grande-Bretagne et l’univers qu’il y a autour. De l’action, du suspens (sans e), de l’humour décalé qui fait qu’on regarde avec plaisir.
Il y a des bons et des moins bons épisodes. Personne ne peut comprendre toutes les allusions et les auto-références, sauf ceux qui ont tout vu depuis 1963 (ce qui n’est pas mon cas).

Il y a de plus en plus, à mesure que la saison avance, de références à Rose, qui apparaît souvent en arrière-plan, subliminale, puis débarque à l’antépénultième épisode, amaigrie et amochie genre fatiguée, parce que la ou les Ténèbre(s) (The Darkness) s’apprête à conquérir Tout, même l’univers parallèle où elle est coincée depuis la fin de la saison 2 de ce Doctor Who 2005. Ta ta tatadam…

Dans l’avant-dernier épisode, la Terre a été « volée » et transférée loin ailleurs dans les galaxies avec 26 autres planètes. C’est grave. Tous les spin-offs et les ex du Docteur rappliquent : Captain Jack et Torchwood (ce qu’il en reste, voir par là), Rose l’incomprise, Martha maintenant transférée à Washington, Sarah Jane Smith et son robot-chien K9 (spin-off pour les petits sur BBC Children), et l’ancienne première ministre (du seul pays qui compte vraiment, le Royaume-Uni). Ça chauffe tellement en cette fin de série que j’hésite à vous dire qui est derrière tout ça. Vous êtes fan ? Alors vous savez qui : ces saletés de Daleks vraiment increvables.

Comment le Docteur va-t-il résoudre cet impossible problème ? Avec son tournevis sonique ? Non je ne vous dirais rien, même…Même si le final est grandiose (et plus long qu’un épisode standard, 65 min.). À lui seul il nous oblige à reconsidérer tout ce qui a été dit précédemment. Même Donna Noble y est formidable. Il faut dire qu’une nouvelle personnalité lui a été insufflée. À un moment, ils sont 6 (le nombre prévu) pour conduire le Tardis, dont trois docteurs. Oui vous avez bien lu. Mais pour le reste vous ne saurez rien de plus avant de l’avoir vu. Ah oui ! Décidément ! « Doctor Who est la meilleure série de SF de tous les temps depuis tout ce temps ! »

Bon, profitez de cette saison, la prochaine est programmée pour 2010. Avec juste 3 ou 4 épisodes hors-série pour patienter en 2009. Vu le final de la saison 4, ce 10e Docteur devrait rester quelques temps aux commandes du TARDIS. Tant mieux.
Quant à Torchwood… Ben, faudra voir après tous ces morts, et le passage sur BBC One, la chaine pour tous... dont les enfants…

Série créée par Syney Newman
Produite par Russel T.Davies et Julie Gardner (BBC Wales)

Avec : David Tennant : Le Docteur ; Catherine Tate : Donna Noble ; Billie Piper : Rose Tyler ; Freema Agyeman : Martha Jones ; John Barrowman : Capitaine Jack Harkness

Épisodes

Saison 3 (2007) :
29. 3- 1 Smith and Jones
30. 3- 2 The Shakespeare Code
31. 3- 3 Gridlock
32. 3- 4 Daleks in Manhattan (1)
33. 3- 5 Evolution of the Daleks (2)
34. 3- 6 The Lazarus Experiment
35. 3- 7 42
36. 3- 8 Human Nature (1)
37. 3- 9 The Family of Blood (2)
38. 3-10 Blink
39. 3-11 Utopia (1)
40. 3-12 The Sound of Drums (2)
41. 3-13 Last of the Time Lords (3)

Rappel, entre les saisons 3 et 4, 2 « spéciaux » :
S- 01- Time Crash
S- 02- Voyage of the Damned

Saison 4 (2008) :
44. 4- 1 Partners in Crime
45. 4- 2 The Fires of Pompeii
46. 4- 3 Planet of the Ood
47. 4- 4 The Sontaran Stratagem (1)
48. 4- 5 The Poison Sky (2)
49. 4- 6 The Doctor’s Daughter
50. 4- 7 The Unicorn and the Wasp
51. 4- 8 Silence in the Library (1)
52. 4- 9 Forest of the Dead (2)
53. 4-10 Midnight
54. 4-11 Turn Left
55. 4-12 The Stolen Earth (1)
56. 4-13 Journey’s End (2)

En savoir plus sur Doctor Who en Yozone :
Doctor Who par votre serviteur
Doctor Who 2005
Doctor Who 2005, saison 3 par Henri Bademoude
Doctor Who 2005, spécial Noël 07
Le futur du Doctor Who


Hervé Thiellement
16 juillet 2008



JPEG - 8.6 ko
Le formidable 10e Docteur



JPEG - 7.1 ko
Le Docteur et Donna Noble



JPEG - 7.5 ko
Un Ood



JPEG - 8.4 ko
De passage à Pompeï



JPEG - 4.8 ko
Donna avec une future ex du Docteur contre les ombres de la planète « Bibliothèque »



JPEG - 8.3 ko
Rose, venue d’un monde parallèle



Chargement...
WebAnalytics