YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Hommage Jerry Goldsmith
10 février 1929 - 21 juillet 2004
21 juillet 2004


Le 21 juillet dernier, Jerry Goldsmith s’éteignait à l’âge de 75 ans des suites d’un cancer. S’il est bien entendu impossible de retracer en quelques lignes la carrière de ce compositeur hors normes, la YOZONE se devait de rendre hommage à ce pilier de la musique de film hollywoodienne qui, depuis un demi-siècle, enchantait les salles obscures de ses partitions magiques.
Tout débute avec la projection de « La maison du Dr Edwards » et surtout la composition de Miklos Rozsa. Dès lors, Jerry, âgé de 15 ans, va tout mettre en œuvre pour se faire une place à Hollywood. Après des débuts remarqués sur la chaîne CBS (« Gunsmoke », « Perry Mason », « La quatrième dimension »), il se tourne vers le cinéma pour ambiancer un genre à la mode dans les années 50, le western.
C’est néanmoins avec le « Freud » de John Huston (1962) qu’il se révèle au grand public avec sa première nomination aux Oscars. Une citation qui sera suivie de beaucoup d’autres, comme celle de « La planète des singes » (1968), un score tribal étonnant, avant d’être de nouveau convié à la cérémonie pour ses travaux sur «  Patton » (1970), « Papillon » (1973), « Chinatown » (1974) et d’obtenir enfin la statuette grâce aux chants sataniques de « La malédiction » de Richard Donner (1976). En 1979, il revient par deux fois à la science fiction avec « Star Trek, le film » de Robert Wise et le « Alien » de Ridley Scott.
Parmi ses nombreux morceaux de bravoure, comment ne pas citer « L’homme tatoué », « Poltergeist », « Total Recall », « Mulan », « La momie », « Hollow man », « Le 13ème Guerrier », « Powder » , ou encore les sagas « Gremlins », « Alien » et bien entendu « Star Trek ».
Merci Jerry.


Bruno Paul
31 juillet 2004






JPEG - 7.2 ko



WebAnalytics