YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

49 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Critiques

Conan le Cimmérien
Robert E. Howard
Bragelonne, Intégrale Conan, Heroic Fantasy-Sword & Sorcery, traduction (de l’américain), nouvelles & divers, 575 pages,

« Sache, ô Prince, qu’entre l’époque qui vit l’engloutissement de l’Atlantide et des villes étincelantes et celle de l’avénement des Fils d’Aryas, il y eut un Âge insoupçonné, au cours duquel des royaumes resplendissants s’étalaient à la surface du globe tels des manteaux bleus sous les étoiles…
... Le plus illustre des royaumes de ce monde était l’Aquilonie, dont la suprématie était incontestée dans l’Occident rêveur.
C’est en cette contrée que vint Conan le Cimmérien -cheveux noirs, regard sombre, épée au poing, un voleur, un pillard, un tueur aux accès de mélancolie tout aussi démésurés que les joies- pour fouler de ses sandales les trônes constellés de joyaux de la Terre. (Les Chroniques Némédiennes) ».

Ce truc vous en bouche toujours un coin, hein ? C’est normal, à nous aussi.
Conan le Cimmérien, mais aussi (justement ou injustement) appelé « le Barbare » est LE héros par excellence dont une partie de la Fantasy s’est intensément nourrie.
Pour le meilleur et pour le pire, le guerrier de Howard a influencé des générations d’écrivains, de dessinateurs, de réalisateurs et surtout de lecteurs.

Révérences à Patrice Louinet (le maître du projet) et à Bragelonne qui livre en version française et dans une superbe édition cette immense travail de restauration.


Soyons honnêtes, n’étant pas des puristes de l’œuvre du maître, les précédentes (et nombreuses) éditions de Conan nous avaient déjà convenablement passionnées.
Certes, on savait qu’elles étaient le résultat d’intenses tripatouillages réalisés par L. Sprague de Camp et Lin Carter qui avaient presque fini par s’approprier la création de l’écrivain, mais néanmoins, la magie était là, passait et nourrissait les grands rêveurs que nous sommes.

Personnage emblématique (comme on dit aujourd’hui) et initiateur de la naissance de plusieurs genres à lui seul (l’Heroic Fantasy et la Sword and Sorcery), le grand barbare aux actes braves et courageux a totalement envahi un univers, bouchant la vision (et l’imaginaire) de nombres d’imitateurs (plus ou moins talentueux).

Mais voilà, les amoureux sont exigeants et obstinés et Patrice Louinet fait incontestablement partie de ces personnes dont la volonté renverse des montages, l’usure du temps et les mauvaises habitudes.

Repartant des textes originaux de Robert E Howard avant passage des divers bricolages éditoriaux, il a réalisé un travail de chercheur et d’ami. Ressuscitant et livrant enfin les premiers mots de l’écrivain dans leur ordre créatif, il a redonné ses lettres de noblesse à cette suite d’aventures hors norme.
Le résultat est beau, impressionnant, publié en Angleterre par Wandering Star et aux USA par Ballantine Books dès 2003, il aura fallu attendre 2007 et le courage des éditions Bragelonne pour trouver la chose par chez nous.
C’est heureux.

Ce « Conan le Cimmérien », sorti en octobre 2007, contient les textes de la période 1932-33, des versions finalement inédites, certaines rejetées, une liste des noms et des pays, un bel ensemble de notes et une nouvelle traduction totalement assumée par Patrice Louinet mais qui ne jette pas le beau travail de François Truchaud aux oubliettes (mise à jour de son premier effort).

C’est évidemment toujours aussi beau, puissant et envoûtant que dans nos premiers souvenirs, rehaussé par la volonté de précision qui génère l’ouvrage. _ Évidemment, dans notre triste époque du moralement correct, certains pourront faire la moue devant certains clichés (belles nanas très peu habillées, violence assumée, héroïsme volontaire) mais devront quand même reconnaître la grandeur de l’ensemble.

Cadeaux supplémentaires, les illustrations de Mark Schultz finissent de nous émerveiller et on s’incline très bas devant cet ouvrage aux qualités incontestables. Dire que Robert E. Howard réussit à créer tout cela (et bien d’autres choses) en moins de 30 ans d’existence (1906-1936) ne peut que faire naître des complexes à celui qui se risque à coucher des mots sur le papier (ou sur le net).

Ce gars-là était un peu notre Rimbaud à nous, Patrice Louinet et les éditions Bragelonne lui offrent une sortie en collection Pléiade qui doit se retrouver dans toutes les bonnes bibliothèques.

PS : L’édition finale est planifiée en trois volumes (le 2 est sorti fin avril et nous vous en reparlerons) avant d’espérer plus et il faut le souligner encore une fois, le travail d’éditeur réalisé sous la houlette de Stéphane Marsan et Alain Névant est majestueux.
En effet, c’est rien moins qu’une version collector et une édition classique qui sont à votre disposition.

PPS : dossier et interviews sur le sujet à venir sur la Yozone

Titre : Conan le Cimmérien (The Coming of Conan the Cimmerian)
Auteur : Robert E. Howard
Traductions : Patrice Louinet & François Truchaud
Notes et recherches : Patrice Louinet
Couverture et illustrations intérieures : Mark Schultz
Éditeur : Éditions Bragelonne, 35, rue de la Bienfaisance, 75008 Paris
Directeurs de Collection : Alain Névant et Stéphane Marsan
Presse : Leslie Palant
Pages Internet : page du volume, extraits
Pages : 575 pages
Dépôt légal : 31 octobre 2007
ISBN : 978-2-35294-117-0
Prix : 25€ ou 35€ (édition quasi épuisée à rechercher chez les meilleurs libraires).



Stéphane Pons
2 juin 2008







JPEG - 10.7 ko



JPEG - 11.6 ko