Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lanfeust Quest (T1)
Arleston, Tarquin & Ludo Lullabi
Soleil Productions

On connait l’histoire : un apprenti forgeron venant d’un village acquiert le pouvoir absolu au contact d’une étrange épée. On peut alors se poser la question du pourquoi de cette adaptation, et de ce qu’elle fait gagner –ou perdre- à l’œuvre originelle…



Lanfeust, comme tous les habitants du monde de Troy, possède un pouvoir qui lui est propre. Ayant le don de faire fondre le métal d’un seul regard, c’est naturellement qu’il est devenu apprenti forgeron à Glinin, son village natal.
Sa vie paisible est bouleversée le jour où il entre en contact avec une épée mystérieuse qui lui donne… un pouvoir absolu.
Accompagné de Nicolède, le sage du village, et de ses deux filles, C’Ian, fiancée de Lanfeust et Cixi, peste notoire, il part alors pour une aventure pleine de dangers et de rebondissements…

Ma première réaction fut la perplexité : quel intérêt pouvait avoir une réadaptation de la bande dessinée sans modification, ou presque, de support ?
La nuance est subtile : il ne s’agit pas d’une nouvelle bande dessinée, mais d’un manga. Bien qu’obéissant à des codes différents, le principe de base est le même : dessins dynamiques mais non-animés et bulles de texte.

Il ne faut pas oublier que la version originale de Lanfeust, Lanfeust de Troy, a connu un succès phénoménal… Alors cette nouvelle version a-t-elle un simple but commercial, fonctionnant comme l’un des nombreux produits dérivés de la BD (jeux vidéos, jeu de rôle papier, jeu de carte…)
 ?
Le manga a le vent en poupe en ce moment en Europe. La déclinaison de l’aventure du jeune homme et de ses amis dans ce genre à la mode contribue certainement à sa diffusion à un nouveau public, tout en incitant les fans inconditionnels de la série à l’acquérir…

Il ne s’agit pas pour autant d’une retranscription mot à mot et case par case de la bande dessinée. Des passages ont été ajoutés, d’autres recontextualisés. Les clins d’œil aux autres séries mettant en scène le personnage de Lanfeust (« Gnomes de Troy » et « Lanfeust des étoiles ») sont sympathiques.
Et, il faut bien le dire, les dessins sont superbes. Ludo Lullabi maitrise parfaitement ses dessins et le nouveau design des personnages est une réussite. Aucune case n’est bâclée et le rendu est très dynamique.

Néanmoins, les ajouts restent parfois anecdotiques et semblent reposer sur un fantasme de type fan fiction sans apporter davantage d’intérêt au scénario.
L’humour, partie intégrante de l’œuvre originale, est parfois ici un peu trop appuyé. Un gag fonctionnant parfaitement en deux cases est décliné dans une page entière, ce qui lui fait perdre de sa subtilité.
Le personnage de Lanfeust laisse sa candeur attachante pour conserver le côté plus espiègle et mesquin du personnage de « Gnome de Troy ».
Le dernier bémol concerne la fin du premier tome in media res… Certes, donner l’eau à la bouche pour inciter à la lecture du prochain tome est une chose, mais là, cela donne plus l’impression d’une scène coupée au milieu, ce qui est assez frustrant.

Un avis donc mitigé sur cette série. C’est l’exploitation d’une recette qui marche, comme avait pu le faire avant l’auteur et le dessinateur d’origine avec la saga Lanfeust des étoiles.
Malgré cela, la qualité des dessins et de la trame de l’histoire en fait un bon ouvrage de divertissement.


Lanfeust Quest (T1)
- Série : Lanfeust Quest
- Scénario : Arleston/ Lullabi
-  Dessin : Lodo Lullabi
-  Éditeur : Soleil Productions
-  Dépôt légal : décembre 2007
-  Format : 18 x 11,5 x 1,5 cm
-  Pagination : 180 pages noir et blanc
-  ISBN : 978-2-30200-028-5
- Prix public : 7,45 €


Le T2 est prévu pour le 23 avril 2008.


© Illustrations : Soleil Productions, Arleston, Tarquin & Ludo Lullabi (2007)



Myriam Bouchet
25 mars 2008




JPEG - 96.1 ko
Lanfeust Quest (T1)



JPEG - 34.5 ko
Un nouveau look...



JPEG - 42.1 ko
pour un Lanfeust...



JPEG - 20.9 ko
en version manga.



JPEG - 29.4 ko



WebAnalytics