Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Californication saison 1
Duchovny dans une nouvelle série pour adultes avertis

David Fox Mulder Duchovny nous revient en grande forme dans cette nouvelle série américaine. Diffusée par la chaîne Showtime, Californication a fait un tabac cet été aux USA et la prestation de l’ex agent du FBI lui a valu un Golden Globe mérité.



Cette série, tout comme Weeds diffusée juste avant sur la même chaîne, est définitivement pour adultes, et même pour adultes ayant déjà vécu et expérimenté les choses de la vie.

Hank Moody est écrivain (un vrai, de romans, pas de scénarios) mais depuis 5 ans, depuis qu’il a quitté New-York pour Los Angeles quand son dernier roman « God Hates Us All » a été adapté au cinéma, sa vie est partie en vrille. Le film est un succès mais c’est, à son avis, une daube (« a piece of sheet »), et il déteste le metteur en scène.
Karen, la femme avec qui il vivait depuis 10 ans, l’a quitté pour Bill, un businessman bien propre et bien gentil. Il n’a plus pondu une ligne depuis qu’il est sur la côte Ouest et il est tout sauf socialement correct : il boit, il fume, se défonce à l’occasion et a de nombreuses maîtresses. Il roule dans une vieille Porsche noire cabossée qu’il n’a pas lavée depuis des lustres. Il aime toujours Karen et la revoit très souvent puisqu’elle a la garde de leur fille Becca, 13 ans.

Dès le premier épisode, il rencontre dans une librairie une jeune femme, Mia, qui se trouve être la fille de 16 ans du veuf Bill. Cette Lolita va le poursuivre de ses avances et se venger d’avoir été délaissée. Car Hank a beau mener une vie dissolue de célibataire, il a son éthique et sa moralité. En fait, il est prodigieusement sympathique, charmeur, intelligent et sensible, un quadra (Duchovny est né en 1960) qui fait craquer ces dames mais qui n’en aime qu’une seule. Et quand il s’attache un peu, c’est pour se faire instrumentaliser puis jeter comme une vieille chaussette par une belle rousse (Meredith) .

Le seul ami de Hank est son agent Charlie. Celui-ci a une jeune assistante Dani bien délurée qui va réveiller sa vie sexuelle et lui poser des problèmes avec sa femme qu’il n’arrive plus à satisfaire.

Il y a beaucoup de choses dans cette série bien écrite et bien construite : de l’humour - c’est avant tout une comédie -, du sexe (beaucoup, mais nous sommes à Los Angeles) et du rock’n roll. La série commence et finit par le « You can’t always get what you want » des Rolling Stones, est bourrée de références musicales des seventies et des eighties et Becca est guitariste-chanteuse dans un groupe. Le titre « Californication » est emprunté aux Red Hot Chili Peppers, un procès est d’ailleurs en cours.
Mais il y aussi des réflexions bien vues et bien senties sur l’écriture (Hank, bien qu’obligé de tenir un blog, déteste l’écriture SMS, un épisode a pour titre LOL), sur la chirurgie esthétique, sur la vie sexuelle des vieux couples, sur les relations parents-enfants, l’amour filial et l’amour tout court, sans aucune mièvrerie ni concession au socialement correct.
La saison se termine en apothéose avec le mariage de Karen et Bill, mais je ne vous en dis pas plus…

Cette première saison est courte (12 épisodes de 22 minutes) et c’est une bonne chose. On sait que, dans ces conditions, les scénaristes ne tirent pas à la ligne pour allonger la sauce.
Après un démarrage modeste, la série a cartonné et une saison 2 est prévue pour cet été 2008.

À ne pas rater sur M6 (malheureusement en VF) à partir du 14 mars 2008 !

Le site de la série.

Série créée par Tom Kapinos en 2007
Écrite par Tom Kapinos et d’autres
Réalisée par Scott Winant et d’autres
Produite par David Duchovny et Scott Winant

Avec David Duchovny, Hank Moody ; Natascha McElhone, Karen son ex et la mère de sa fille ; Madeleine Martin, Becca Moody leur fille de 13 ans ; Madeline Zima, Mia la Lolita ; Evan Handler, Charlie l’agent littéraire ; Damian Young, Bill le nouvel homme de Karen et père de Mia ; Rachel Miner, Dani l’assistante de Charlie qui aime les fessées ; Pamela Adlon, Marcy la femme de Charlie ; Amy Price Francis, Meredith la belle rousse.

Épisodes, saison 1, 2007

1 01 – Pilot
1 02 – Hell-A Woman
1 03 –The Wore of Babylon
1 04 – Fear and Loathing at the Fundraiser
1 05 – L.O.L.
1 06 – Absinthe Makes the Heart Grow Fonder
1 07 – Girls, Interrupted
1 08 – California Son
1 09 – Filthy Lucre
1 10 – The Devil’s Threesome
1 11 – Turn the Page
1 12 – The Last Waltz


Hervé Thiellement
11 mars 2008



JPEG - 11.7 ko
ambiance Los Angeles



JPEG - 8.2 ko
Becca, Hank et Karen



JPEG - 7 ko
no comment



JPEG - 7.3 ko
Charlie et Hank



JPEG - 12.1 ko
La fine équipe : Becca, Karen, Charlie, Mia et Hank



JPEG - 5.5 ko
Hank le héros désabusé



Chargement...
WebAnalytics