Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Neil Gaiman : retour sur le parcours du maître
Biographie Neil Gaiman
24 octobre 2007

À l’occasion de la sortie de « Stardust : Le Mystère de l’Étoile », la Yozone vous fournit un petit explicatif sur ce touche-à-tout de talent qu’est le britannique Neil Gaiman : un petit résumé de ses réalisations concocté par les producteurs du film, dont Neil Gaiman himself.



Né le 10 novembre 1960 à Portchester, Neil Gaiman est un écrivain prolifique qui s’est illustré dans de multiples domaines : prose, poésie, cinéma, journalisme, comics, théâtre et musique.

Après des études de journalisme, Gaiman corédige une biographie (aujourd’hui très recherchée) du groupe new-wave Duran Duran et collabore au magazine Knave.

En 1990, il cosigne avec Terry Pratchett « De bons présages », un roman sur l’imminence de l’apocalypse qui figurera 17 semaines d’affilée sur la liste des best-sellers du Sunday Times avant de connaître un succès international.

S’étant lié d’amitié avec Alan Moore, il commence à s’intéresser aux comics et écrit deux romans graphiques illustrés par Dave McKean : « Violent Cases » et « Signal Noises ». Il initie et écrit ensuite la légendaire BD fantastique « Sandman », dénombrant 75 épisodes étalés sur une dizaine de volumes, qui lui vaudra 9 Will Eisner Comics Industry Awards, dont 4 prix du meilleur scénario. L’épisode 19 de « Sandman » sera le premier comic-book à remporter un prix littéraire (le World Fantasy Award de la meilleure nouvelle).

En 1996, Gaiman signe la mini-série BBC en 6 épisodes « Neverwhere », suivie du roman éponyme.

En 1997, il publie son premier roman pour enfants : « Le Jour où j’ai échangé mon père contre deux poissons rouges », également illustré par McKean, et lance chez DC comics la série « Stardust », illustrée par Charles Vess.

En 1998, il publie une collection de nouvelles : « Miroirs et fumée », traitant de thèmes classiques de la littérature fantastique, avec des hommages à Lovecraft, Michael Moorcock et autres maîtres du genre.

Suivront notamment : le roman « The Dream Hunters » (pour lequel l’illustrateur Yoshitaka Amano recevra le Bram Stoker Award) ; le roman « American Gods » (2001), qui recevra les prix Hugo, Nebula, Bram Stoker, SFX et Locus ; « Two Plays For Voices » (2002), livre audio qui remportera l’Audie Award) ; « Endless Nights » (du cycle « Sandman »), premier roman graphique à figurer dans la liste des best-sellers du New York Times ; le serial « 1602 », chez Marvel (meilleure vente BD de l’année 2004) ; le best-seller « Anansi Boys » (2005).

Côté cinéma, l’infatigable Gaiman a écrit et réalisé le court-métrage « A Short Film about John Bolton » (2002) ; écrit pour la Jim Henson Company « Mirromask », mis en scène par Dave McKean, qui a été présenté en 2005 au Festival de Sundance ; écrit avec Roger Avary le scénario du prochain film de Robert Zemeckis « Beowulf », interprété par Anthony Hopkins et Angelina Jolie, ainsi que « Coraline » de Henry Selick, d’après son conte pour enfants.

Neil Gaiman entretient par ailleurs une correspondance régulière avec la grande chanteuse Tori Amos. Elle lui aurait aussi inspiré l’un de ses personnages : Delirium.

LIENS YOZONE

  • Dossier Stardust : Neil Gaiman, une étoile mystérieuse

    INTERNET

    Le site de l’artiste : http://www.neilgaiman.com/

    Hervé Thiellement


  • Hervé Thiellement
    22 octobre 2007


    JPEG - 14.6 ko
    Neil Gaiman en 2004



    JPEG - 13.5 ko
    et en 2007



    WebAnalytics