Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Disparues (Les)
Film américain de Ron Howard (2003)
17 mars 2004


Genre : Western Shamanique
Durée : 2h17

Avec Cate Blanchett (Maggie Gilkeson), Tommy Lee Jones (Samuel Jones), Evan Rachel Wood (Lily Gilkeson), Jenna Boyd (Dot Gilkeson), Aaron Eckhart (Brake Baldwin), Val Kilmer (Lt. Jim Ducharme), Sergio Calderón (Emiliano), Eric Schweig (Chidin), Steve Reevis (Two Stone), Jay Tavare (Kayitah)

Maggie (Cate Blanchett) est propriétaire d’un petit ranch en Arizona où elle vit avec ses deux filles et deux employés tout en servant d’infirmière guérisseuse à son voisinage. Un soir, son père (Tommy Lee Jones) débarque sans prévenir à son domicile et, à la surprise générale, elle lui ferme la porte au nez en lui rappelant qu’il a rompu avec sa famille pour aller vivre avec les Indiens. Mais lorsque ses deux hommes de ferme sont tués et sa fille aînée enlevée par un groupe d’apaches renégats, elle propose à ce dernier de se racheter en se lançant avec elle sur les traces des ravisseurs.

Après l’insipide expérience secrète de « Blueberry », c’est au tour de Ron Howard, déjà responsable de « Cocoon », « Willow » ou encore « Apollo 13 », de s’essayer au western shamanique. Si son approche est beaucoup plus traditionnelle que celle de Jan Kounen, il parvient néanmoins à mettre sur pied un film qui, contrairement à la bande maniérée et prétentieuse du réalisateur hollandais, conjugue grands espaces, une réelle intrigue et une galerie de personnages solides permettant d’aborder le shamanisme de façon tangible (car les effets spéciaux et autres figures de style du Blueberry, l’expérience secrète » ne m’ont pas vraiment convaincus). Malgré sa longueur, 2h15, « Les Disparues », dont l’histoire rappellera aux westernophiles « La prisonnière du désert » du grand John Ford, ne manque ni de rythme ni de rebondissements et enchaîne les morceaux de bravoure qui offrent la part belle à une Cate Blanchett époustouflante(quelle femme et quelle actrice). A noter également la prestation de Jenna Boyd dans le rôle de Dot, une toute jeune fille qui devrait faire parler d’elle ces prochaines années. Un film qui, malgré son classicisme politiquement correct, aurait mérité une distribution en salle à la hauteur de ses qualités.

FICHE TECHNIQUE

Titre original  : The missing

Réalisation : Ron Howard
Scénario : Ken Kaffman d’après la nouvelle « The Last Ride » de Thomas Eidson

Producteur(s) : Brian Grazer, Ron Howard, Daniel Ostroff
Coproducteur(s)  : Sue Berger
Producteur(s) associé(s) : Kathleen McGill, Aldric La’Auli Porter, Louisa Velis
Producteur(s) exécutif(s) : Steve Crystal, Todd Hallowell

Musique originale : James Horner
Image : Salvatore Totino
Montage : Daniel P. Hanley, Mike Hill
Distribution des rôles : Jo Edna Boldin, Janet Hirshenson, Jane Jenkins
Direction artistique : Guy Barnes
Décorateur de plateau : Wendy Ozols-Barnes
Création des costumes : Julie Weiss
Maquillage : John Blake, Matthew W. Mungle

Production : Revolution Studios, Imagine Entertainment
Distribution : Columbia TriStar Films
Effets spéciaux : Company, Custom Film Effects, Digital Domain, Pacific Title

INTERNET

http://www.lesdisparues.com


Bruno Paul
17 mars 2004



JPEG - 9.8 ko



JPEG - 3.8 ko



JPEG - 5.3 ko



JPEG - 4.6 ko



Chargement...
WebAnalytics