Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Blueberry : L’expérience interdite
Film français mexicain anglais de Jan Kounen (2004)
11 février 2004

***



Genre : Western shamanique
Durée : 2h04

Avec Vincent Cassel (Mike S. Blueberry), Michael Madsen (Wallace Sebastian Blount), Juliette Lewis (Maria), Temuera Morrison (Runi), Nichole Hiltz (Lola), Colm Meaney (Jimmy McLure), Eddie Izzard (Prosit), Djimon Hounsou (Woodhead), Tchéky Karyo (L’oncle), Dominique Bettenfeld (Scarecrow), Ernest Borgnine (Rolling Star), ....

Après avoir été recueilli par les indiens à la fin de son adolescence, Mike Blueberry est devenu Marshall d’une petite ville située en bordure des terres sacrées de la Nation peau-rouge. Mais, depuis qu’un émigrant allemand prétend avoir trouvé une carte menant à un trésor caché dans la sierra, le flic est obligé d’empêcher les visages pâles de s’aventurer sur le territoire interdit. C’est le moment que choisit Wally Blount, ennemi juré de Blueberry, pour débarquer en ville, récupérer la fameuse carte et s’enfuir en laissant le petit bourg à feu et à sang. Commence alors une course poursuite qui va amener les deux hommes à explorer des régions inconnues de l’homme blanc.

A partir de cette intrigue très librement inspirée de « la mine de l’allemand » et du « spectre aux balles d’or », on pouvait espérer un grand western hommage à la bande dessinée de Charlier et Giraut où le shamanisme (fer de lance du réalisateur hollandais) serait venu bousculer les codes du genre.Finalement, après une introduction qui nous renvoie à l’adolescence de Blueberry, la caméra de Jan Kounen s’égare dans une mise en image maniérée dans laquelle les prises de vue syncopées, digne d’un réalisateur de clips pour MTV, viennent souligner l’absence de fond d’une trame prétexte et une direction d’acteur bâclée. Résultat, malgré un casting international de haute volé - Vincent Cassel, Michael Madsen, Juliet Lewis, Colm Meaney, Tchéky Karyo, Ernest Borgnine, excusez du peu - les personnages sont creux et l’histoire manque autant de sens que de cohésion et d’intérêt. Quand, enfin, Jan Kounen aborde le thème présenté comme central de son expérience secrète, il se limite à noyer l’écran dans d’interminables séquences d’effets spéciaux qui, si elles rendent un vibrant hommage aux autres créations graphiques de Jean « Moebius » Giraut, s’avèrent complètement hors sujet, le cadre du shamanisme et de la magie indienne dépassant de loin celui de la défonce sous acide, que ce soit avec une étoile rouge, une pyramide noire ou plus simplement un buvard.
Cerise sur le gâteau, quand le réalisateur se rappelle que la prétentieuse démonstration de son talent était au service d’une histoire, il nous balance une scène finale aquatique qui ne fait pas vraiment évoluer l’idylle Blueberry / Maria mais propose quelques plans, aussi racoleurs qu’inutiles, du minou de Juliette Lewis. Blueberry, l’expérience secrète, une expérience shamanique et masturbatoire.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Jan Kounen
Scénario : Matt Alexander, Gérard Brach, Jan Kounen, Carlo De Boutinyd’après la bande dessinée de Jean-Michel Charlieret Jean ’Moebius’ Giraud

Producteur(s) : Thomas Langmann, Ariel Zeitoun
Producteur(s) exécutif(s) : Jean-Michel Lacor

Musique originale : Jean-Jacques Hertz, François Roy
Image : Tetsuo Nagata
Création des décors : Michel Barthélémy
Création des costumes : Chattoune, Fab, Sylvie Ong
Maquillage : Lourdes Delgado

Production : A.J.O.Z. Films, La Petite Reine, TF1 Films Productions
Distribution : UFD

INTERNET

http://www.blueberry-lefilm.com/


Bruno Paul
11 février 2004



JPEG - 7 ko



JPEG - 4.4 ko



JPEG - 3 ko



JPEG - 8.1 ko



Chargement...
WebAnalytics