YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Kenya (T3) Aberrations
Rodolphe, Léo et Scarlett Smulkowski
Dargaud

Kenya, 1947. C’est au Kenya et au pied du Kilimandjaro que le mystère déploie ses ailes. Créatures horribles, meurtres affreux en pleine brousse, disparitions d’expéditions, apparitions de créatures préhistoriques et d’étranges lumières dans le ciel faisant penser à des Ovnis...
Les services secrets de toute la planète sont donc là, plus ou moins incognito, afin d’essayer d’en savoir plus. _ Qui découvrira la vérité le premier et surtout qu’elle est l‘explication entourant les phénomènes inédits apparaissant régulièrement dans cette zone ?



Après deux premiers tomes passionnants et enlevés, on s’attendait à un festival d’émotions, de révélations ou de surprises. Malheureusement, point de tout cela dans ce troisième opus.

On a malheureusement l’impression d’assister à une redite des deux premiers volets de l’intrigue dans un scénario où tout semble parfois repartir à zéro. On garde donc les mêmes personnages principaux destinés à supporter l’intrigue (Miss Austin, charmante agent de sa gracieuse majesté, l’insupportable écrivain américain John Remington et le surréaliste comte italien Di Broglie dont les héritiers de Dali se verraient en droit de réclamer la paternité) avec les quelques seconds rôles, presque tous escamotés dans cet épisode, aperçus précédemment.
Tout juste un étrange albinos apparaît-il de temps à autre, sorti d’on ne sait où, bien qu’il semble détenir quelques clefs essentielles à la compréhension du mystère. Il y a aussi une certaine omniprésence des divers services secrets (américains et britanniques principalement) sans que l’on ne comprenne très bien où tout cela va nous mener. Mais voilà, l’effet de surprise des deux premiers tomes ne suffisant plus à faire avancer le troisième, on s’endort souvent au pied du somptueux Kilimandjaro.

Si le graphisme est encore une fois éblouissant de clarté et de finesse, si les dialogues sont d’une précision clinique, on se demande rapidement à quoi tous ces efforts peuvent bien servir tant le scénario offre peu de solutions... On s’enfonce, on s’enfonce et l’envie de regagner la surface s’étiole de plus en plus... Il y a même un petit coté « Aldébaran-Bételgeuse » qui pointe son nez et ne rajoute rien au couple « Ovnis-Dinosaures » originel qui avait au moins le privilège de surprendre.

Au final, une grosse déception pour un album souhaité et attendu, sans doute trop vite arrivé dans les bacs et souffrant clairement d’un immobilisme inquiétant au niveau de la narration. La beauté graphique et formelle de « Kenya - Aberrations » ne permettant pas d’enlever à elle seule le morceau, les fans -dont je suis et reste quand même- avaleront la pilule et attendrons, l’espoir chevillé au corps, le tome 4.


(T3) Aberrations
- Série : Kenya
- Scénario : Rodolphe
- Dessin : Leo
- Découpage & dialogues : Rodolphe
- Couleurs : Scarlett Smulkowski
- Éditeur : Dargaud
- Pagination : 48 pages couleurs
- Format : 22,5 x 29,7 cm
- Dépôt légal : 12 juin 2004
- Numéro ISBN : 9 782205 054996
- Prix : 9,80 €


À lire sur la Yozone :
- Kenya (T4) Interventions


Illustrations © Leo et Éditions Dargaud (2004)


Stéphane Pons
9 septembre 2004






JPEG - 7.8 ko



JPEG - 12.7 ko



JPEG - 88.9 ko



WebAnalytics