Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jean-Jacques Sempé - Pense à ne pas m’oublier
L’image du jour... amoureuse du texte et du dessin
Sempé, l’humour du genre humain

Parce que j’avais promis de ne pas l’oublier, faisons un retour sur ce dernier dessin publié par Jean-Jacques Sempé. « Pense à ne pas m’oublier » est en effet le dernier dessin qu’il a publié dans Paris Match, la semaine avant son décès. La mort occupait sans doute l’esprit du génial créateur du Petit Nicolas, imaginé avec son ami René Goscinny en 1960. Elle est venue le cueillir le 11 août, à l’âge de 89 ans.



L’homme voulait être dessinateur, il vivait pour et par le dessin. Son talent traversa même l’Atlantique pour inonder les couvertures du magazine américain « New Yorker ». être appelé, c’est bien, réaliser 113 couvertures de cette institution de la presse américaine, c’est révélateur de l’immense talent de Sempé, ou malice, poésie et humour se conjuguaient par le texte et le trait.

JPEG - 179.7 ko

Dans “Sempé - 100 dessins pour la liberté de la presse”, recueil pour Reporters sans Frontières, on pouvait lire ce titre : Sempé, l’humour du genre humain. L’artiste marquait son engagement pour la presse, notamment la presse écrite. Il y disait : « J’adore écrire ! Je ne suis ni Proust ni Molière ni Shakespeare, c’est fou le nombre de gens que je ne suis pas, mais je fais de mon mieux. »

L’oublier ? Cela semble juste impensable. Lui rendre hommage aujourd’hui, puis régulièrement serait une belle reconnaissance, que dis-je un émouvant remerciement que tous, nous pourrions lui offrir, avec l’aide d’une presse qui, je l’espère, ne sera pas rapidement sourde, aveugle et amnésique.

Merci Sempé, et bonne route avec ce cher Goscinny avec qui tu papotes sans doute déjà...


Fabrice Leduc
16 janvier 2023



JPEG - 33.8 ko



JPEG - 159.6 ko



JPEG - 109.2 ko



Chargement...
WebAnalytics