Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Enquêtes de Roderick Alleyn (les), tome 4 : Mort en Extase
Ngaio Marsh
Archipoche, roman (Angleterre), cosy mystery, 373 pages, mars 2022, 14€

Un dimanche de pluie, Nigel Bathgate regarde à sa fenêtre et voit plusieurs personnes pénétrer sous l’enseigne d’une flamme ardente. Mû par la curiosité et l’ennui, il sort et s’y rend lui aussi, découvrant une cérémonie religieuse mi-panthéiste mi-charlatanisme, comme il en fleurit à Londres à cette époque, avec une Élue qui danse en transe avant de boire une coupe passée de main en main. Et de s’effondrer, terrassée par ce qui s’avère rapidement, à l’odeur, du cyanure !
Le jeune journaliste dérange son ami Alleyn, qui découvre sur les lieux un bien étrange clergé et son sérail plein de fiel pour la victime.



Après l’étrange -et insatisfaisant- tome précédent « La Clinique du crime », « Mort en extase » est un vrai plaisir, la preuve que quasi un siècle plus tard, les romans policiers qui reposent sur la nature humaine n’ont pas pris une ride.

On a affaire à un vrai mystère. La police met la main sur un petit sachet de papier contenant le poison, mais comme la coupe est passée de main en main, lors d’une cérémonie où tout le monde a -plus ou moins- les yeux fermés, n’importe lequel des suspects peut l’avoir versé ! Interrogatoires, reconstitution des faits, de la place de chacun... Et le mobile, les mobiles ne tardent pas à surgir, à mots francs ou couverts : nous sommes entre gens de bonne société, on ne parle pas de drogue ou de coucheries... Par contre on parle argent ! Et la victime avait fait un gros don, qui a disparu, tout comme elle avait couché le prêtre et l’église de la Flamme sacrée sur son généreux testament ! Mais voilà, si le père Garnette, au passé trouble, et principal suspect, finit au bout d’une corde, qui hérite ? Rajoutez un livre de chimie qui explique comment faire du cyanure à la maison sur sa cuisinière à bois, livre volé à l’un et retrouvé dans la bibliothèque de l’autre... C’est savoureux. Savoureusement complexe, plein de fausses pistes pour nous faire oublier l’essentiel et rater des indices sous notre nez.

Je demeure sur ma réserve du style de l’autrice, qui privilégie les dialogues souvent assez pauvres en incises, laissant parfois le doute sur certains locuteurs. Il m’a semblé que ce tome était un peu plus riche en descriptions des lieux, et surtout des personnages.
Si on sourit à l’usage du français pour interroger un suspect d’outre-Manche, et des efforts de Fox pour apprendre la langue avec une méthode sur disque, on est toujours surpris par certaines tournures d’Alleyn aujourd’hui désuètes (comme le « compère Fox », allusion au « Roman de Renart ») ou carrément familières qui détonent franchement. Au-delà des pointes d’ironie dont le héros peut faire preuves, cela donne de petits échanges presque incongrus et drôlatiques.

On regrettera aussi une petite dizaine de coquilles (tirets, ponctuation, un Oui devenu Qui page 295) sans doute héritées de l’édition précédente et de sa numérisation. On aurait apprécié une ultime relecture pour cette réédition en moyen format qui profite de la vogue actuelle du cosy mystery.

Ce 4e tome tient néanmoins toutes ses promesses, en mettant aux prises l’enquêteur avec un cercle de menteurs, fraudeurs, jaloux, drogués, bien loin de l’image des fidèles croyants qu’on rencontre au premier chapitre. Ngaio Marsh nous livre une belle brochette de masques sociaux et de faux-semblants, dépeignant les dessous d’une société londonienne rarement exempte de défauts et de passions peu avouables. Dans ce flot de mobiles, il faudra trouver les réponses à qui ?, comment ? et pourquoi ? pour faire le tri entre victimes et coupables, et pour cela, tous les talents d’observation et d’interrogatoire de Roderick Alleyn.


Titre : La Clinique du Crime (Death in extasy, 1936)
Série : Les enquêtes de Roderick Alleyn, tome 4
Autrice : Ngaio Marsh
Traduction de l’anglais (Angleterre) : Roxane Azimi
Couverture : Hélène Crochemore
Éditeur : Archipoche
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 373
Format (en cm) : 19,5 x 12,5 x 2,5
Dépôt légal : mars 2022
ISBN : 9791039200974
Prix : 14 €



Nicolas Soffray
15 mai 2022


JPEG - 36.6 ko



Chargement...
WebAnalytics