Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Décès de Jean-Claude Mézières
Le cow-boy de l’espace s’en est allé...
23 janvier 2022

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons par le biais d’un communiqué de presse des éditions Dargaud le décès de Jean-Claude Mézières. Il était âgé de 83 ans.



Né en 1938 à Paris, Jean-Claude Mézières grandit à Saint-Mandé. En 1944, alors qu’il s’est réfugié avec ses parents dans une cave d’un immeuble durant un bombardement allemand, il fait une rencontre déterminante en la personne de Pierre Christin, un gamin de son âge qui partage sa passion pour la science-fiction et les « illustrés »,

Lecteur tout d’abord de l’hebdomadaire Tintin, Jean-Claude Mézières se laisse bientôt séduire par Spirou, dans lequel flotte un parfum de liberté qui contraste avec l’esprit de sérieux de son concurrent. « Les Chapeaux noirs », une aventure de Spirou et Fantasio en forme de western fantaisiste signée par André Franquin et les histoires de cow-boys dans les plaines d’Amérique nourrissent ses rêves de jeunesse depuis qu’il a vu, dans un cinéma de province, un film du « Lone Ranger », le justicier masqué.

C’est ainsi qu’à l’âge de 15 ans, il écrit et dessine un western de 16 planches intitulé « La Grande Poursuite », hommage aussi enthousiaste que juvénile au graphisme de Franquin et aux « Chapeaux noirs ». Il en envoi même un exemplaire à Hergé, lequel ne prendra pas la peine de le publier, au grand regret du jeune Jean-Claude qui devra se contenter d’une lettre signée par le créateur de Tintin…

En 1954, il intègre l’école des Arts appliqués à l’industrie et au commerce, surnommée « Les Arts’a », dans la section « Tissus et papiers peints ». il y fait la connaissance de Patrick « Pat » Mallet et de Jean Giraud, avec lequel il sèche des cours trop souvent ennuyeux pour se réfugier dans les salles de cinéma des grands boulevards parisiens. En octobre 1955, il publie sa première bande dessinée, « Bill le shériff » qui parait dans l’hebdomadaire Cœurs vaillants. En 1957, il s’offre un séjour à Bruxelles avec Pat Mallet pour rencontrer son idole, André Franquin. L’année suivante, sur le conseil de Franquin, les deux apprentis dessinateurs, accompagnés de Jean Giraud, rendent visite à Joseph Gillain, alias Jijé, l’auteur des aventures du cow-boy « Jerry Spring », dont Mézières est un lecteur assidu.

En 1961, après avoir effectué son service militaire, il est engagé par Hachette comme maquettiste puis illustrateur sur la collection Histoire des civilisations. En 1963, il devient assistant photographe dans le studio de publicité de Benoît Gillain, l’un des fils de Jijé et s’envole finalement en 1965 pour les Etats-Unis où après avoir bourlingué de Seattle à San Francisco en passant par les paysages variés du Montana, il rejoint son ami Pierre Christin qui enseigne la « Nouvelle vague » à l’université de Salt Lake CIty. Il y fait la rencontre de Linda, qui deviendra sa femme et la mère de sa fille, Emily, place quelques dessins dans « The Children’s Friend », une sorte de Cœurs vaillants mormon, et se frotte à la réalité de la vie de cow-boy au Dugout ranch, dans l’Utah. Jusqu’au jour où Christin lui propose de revenir à la bande dessinée et de lui écrire un scénario. Il en résulte deux histoires courtes, « Le Rhum du Punch » et « Comment réussir en affaires en se donnant un mal fou ! », publiées en mars et juillet 1966 dans l’hebdomadaire Pilote par l’entremise de Jean Giraud.

JPEG - 70.9 ko

De retour en France au mois de septembre de la même année, il rencontre René Goscinny et Jean-Michel Charlier, les deux rédacteurs en chef de Pilote. Il dessine une troisième histoire écrite par Christin, « Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions », et un scénario de Fred, le créateur de « Philémon », puis propose à Pierre Christin une collaboration durable. Le 9 novembre 1967, Valérian et Laureline, agents spatio-temporels de Galaxity, déboulent dans Pilote avec « Valérian contre les mauvais rêves », une aventure de trente planches signée Linus, et Jc. Mézi. Il s’en suivra 25 albums traduits dans une vingtaine de langues.

JPEG - 95 ko

Si Jean-Claude Mézières est l’homme d’une seule série, il n’aura cessé de faire rêver ses lecteurs via de nombreuses bandes dessinées publiées dans des magazines spécialisés comme Métal Hulrlant, Fluide Glacial ou (À Suivre), et d’inspirer dessinateurs et cinéastes à travers une oeuvre entremêlant science-fiction et imagination, fantaisie et modestie, sans oublier une curiosité toujours bienveillante pour « l’autre », qu’il soit humain ou extraterrestre...

JPEG - 65.5 ko

En septembre 2021, les éditions Dargaud lui ont rendu hommage avec « L’Art de Mézières », un livre illustré qui passe en revue son parcours de dessinateur, depuis ses dessins d’enfance inédits jusqu’à ses réalisations les plus récentes. Un bilan graphique que Jean-Claude Mézières, dans le dossier adressé à la presse, résumait d’une pirouette tristement prémonitoire : « On fait le ménage et on s’en va ! Il s’agit bien évidemment de mon ultime livre. À 83 ans, il vaut mieux fermer la porte et se retirer sans faire trop de bruit...  »

JPEG - 82.5 ko

Toute l’équipe de la Yozone a une pensée particulière pour sa femme Linda, sa fille Emily, son petit fils Gaspard, sa soeur Evelyne, son ami Pierre Christin ainsi que leurs proches.


A lire également sur la Yozone
- Jean-Claude Mézières a rejoint les étoiles...
- Autour de Valérian, les Hors-séries...
- Valérian, un numéro spécial de Pilote
- Valérian et la Cité des Mille Planètes, la bande-annonce du film
- Valérian et Laureline, voyage exploratoire à la Cité des Sciences
- Valérian et Laureline en mission pour la Cité
- Valérian, Laureline et une belle collection d’Intégrales
- Valérian, Intégrale 4
Délices & Daubes n°98 : Agents spatio-temporels par Henri Bademoude


Liens utiles
- Le site de Mézières


Illustrations © Jean-Christophe Mézières / Editions Dargaud et ayant droits



Bruno Paul
24 janvier 2022




JPEG - 19.9 ko



JPEG - 29.5 ko



JPEG - 28.5 ko



JPEG - 32.6 ko



JPEG - 20.1 ko



JPEG - 21.7 ko



JPEG - 51.3 ko



JPEG - 29.4 ko



Chargement...
WebAnalytics