Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




L’or du temps, première partie
Rodolphe et Oriol
Éditions Daniel Maghen

Derrière ce titre emprunté à André Breton, le scénariste romancier Rodolphe et le dessinateur espagnol Oriol nous embarquent dans le Paris de la Belle Époque pour une enquête teintée d’ésotérisme et pleine de mystères…



1890. Profitant d’une réception dans son hôtel particulier, des individus s’introduisent dans le bureau d’Hugo de Reuhman et dérobent un ensemble de lettres que l’historien et égyptologue distingué vient d’acheter à un libraire parisien. Des lettres dans lesquelles Bernardino Drovetti, ancien ambassadeur de France au Caire à l’époque napoléonienne, décrit la découverte d’un tombeau phénicien et d’un sarcophage contenant la dépouille d’un prêtre de Moloch qui aurait, dit-on, découvert le secret de l’immortalité. Menant alors des recherches sur cette divinité sulfureuse, son culte, ses rites et ses prêtres, Hugo de Reuhman et son ami Théo Lemoine se lance alors sur les traces du fameux sarcophage que Drovetti aurait vendu au Louvre un demi siècle plus tôt mais qui s’avère aujourd’hui introuvable. Une quête qui passera par les obscurs salons des spirites, les sous-sols et les souterrains du Louvre, les bals populaires et les ruelles mal-famées de « La Butte », jusqu’à un manoir isolé gardé par des automates, en passant par une fête masquée et orgiaque donnée dans la forêt de Compiègne…

JPEG - 47 ko

En quête d’un mystérieux sarcophage

Il est clair à la lecture de cette première partie que les deux artistes ont pris grand plaisir à commettre cette bande dessinée hommage au roman-feuilleton d’épouvante de la fin du XIXe siècle. Le scénario de Rodolphe y installe une savoureuse galerie de personnages mêlant personnalités réelles (La Goulue, Sarah Bernhardt, Oscar Wilde) et de son invention, multiplie les clins d’œil aux récits du genre (Belphégor, Les 7 boules de Cristal) et intègre nombre d’éléments du folklore fantastique d’antan (Fantômes, momies) dont certains restent à venir dans le tome suivant. Ça promet.

Dans le Paris fantastique de la Belle Époque

De son côté, Oriol, en maestro de la mise en couleur, nous immerge dans les ambiances lumineuses d’un Paris reconstitué, nous entraîne dans les atmosphères plus sombres des cabarets de Montmartre, du Moulin-Rouge cher à Toulouse-Lautrec, et des souterrains du musée du Louvres.
Un récit haletant ou intrigue rime avec occultisme, passages secrets, créatures fantastiques et célébrités carnavalesques, auquel le graphisme pictural d’Oriol confère un charme fou.

JPEG - 41 ko

Une très belle édition grand format comme c’est souvent, pour ne pas dire, toujours le cas aux Éditions Daniel Maghen, complétée, comme il se doit, de son carnet de dessins.


L’or du temps, première partie
- Scénario : Rodolphe
- Dessin et couleur : Oriol
- Éditeur : Daniel Maghen
- Collection ; Bande dessinée
- Pagination : 72 pages couleurs
- Format : 24 x 32,5 cm
- Date de parution : 16 septembre 2021
- Numéro IBSN : 9782356741059
- Prix public : 16 €


Illustrations © Oriol / Éditions Daniel Maghen



Bruno Paul
5 octobre 2021




JPEG - 28.4 ko



JPEG - 22.2 ko



JPEG - 27.2 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 28.4 ko



Chargement...
WebAnalytics