Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cassidy Blake, livre 2 : Plongée dans les catacombes
Victoria Schwab
Lumen, roman (USA), fantastique, 297 pages, juillet 2020, 15€

Après Edimbourg, c’est à Paris que les parents de Cassidy tournent leur émission consacrée aux fantômes. Leur visite des catacombes n’enchante pas Jacob, qui depuis leurs aventures écossaises, et la rencontre avec Lara, fait tout pour tempérer son amie vivante. Cassidy, de son côté, est de plus en plus téméraire, maintenant qu’elle sait à quoi sert son pouvoir et comment l’utiliser pour « libérer » les fantômes.
Seulement voilà, dans les catacombes parisiennes, les deux ados n’en mènent pas large, et en franchissant le Voile, Cassidy attire quelque chose qui la suit dehors : les accidents se multiplient dangereusement : Lara lui explique que c’est un esprit frappeur, qui a tout oublié de sa mort et qu’il est bien plus difficile à libérer. Pire, il est libre de ses mouvements et gagne en puissance à mesure qu’il sème le chaos.



A peine le temps de se reposer pour Cassidy, après les émotions d’Edimbourg ! Même si l’arrivée à Paris semble proche de vacances de rêves, cela ne va pas durer.
Alors nous autres lecteurs français sommes plus familiers de notre capitale que de celle de l’Écosse, mais force est de reconnaître que si elle ne va pas dans le détail (mais en profondeur - vous avez saisi la blague ?), Victoria Schwab nous présente au travers des yeux de sa jeune héroïne un Paris un peu au-delà de la carte postale touristique. Mais après tout, c’est un peu le cas de la famille Blake. Surtout, elle n’oublie pas que Cassidy ne parle pas français, et qu’elle aura besoin d’un interprète assez souvent. Pauline, la guide qui accompagne ses parents, est là pour ça. Avec la jeune femme, elle noue une drôle de lien, jouant sur l’ambiguïté de la relation au surnaturel de la guide.

Pour l’essentiel, on retrouve la même trame que dans le tome précédent, en s’épargnant toute la découverte des personnages pour entrer plus vite dans l’aventure... et le frisson. Le cadre de l’émission « Les Inspectreurs » permet encore de distiller via les parents de Cassidy pas mal d’informations, entre légendes urbaines et données historiques, et on en apprendra un peu sur les Catacombes (mais pas tant qu’en parcourant leur site web) . Pas sûr que l’autrice y ait mis les pieds, ou se soit aventuré plus loin que sa page Wikipédia fort détaillée. C’est néanmoins largement suffisant pour nous imaginer les lieux et nous flanquer la frousse. Rajoutons à cela un spectre retors...

L’esprit frappeur, libre de quitter les catacombes et semer le désordre dans Paris, résistant au miroir et à la formule de renvoi, va donner du fil à retordre à Cassidy, qui va devoir enquêter - dans un pays dont elle ne maitrise pas la langue et toujours en cachette de ses parents - et se mettre en danger pour forcer l’esprit à venir à elle.

Jacob, qu’on a découvert assez désinvolte, conserve ce caractère pour convaincre régulièrement son amie qu’elle n’a pas à libérer tous les fantômes qu’elle croise, que ce petit jeu peut devenir dangereux. Il tente de désamorcer les moments de peur et de tension avec un peu d’humour, mais le procédé est diablement contre-productif pour le lecteur : si même un fantôme a peur, cela en dit long sur le danger.
C’est la grande force de ce second tome : le Voile ne retient pas l’esprit frappeur, son lieu de décès ne l’ancre pas. Il peut frapper n’importe où, et Cassidy et sa famille ne sont en sécurité nulle part. Elle a - involontairement - libéré un monstre, et - forcément - elle estime qu’elle doit réparer.

L’intrigue de Vic Schwab s’appuie sur un fait divers hélas très réaliste (je n’ai pas trouvé de source le confirmant) d’un enfant mort enseveli à une époque où les entrées de l’ossuaire parisien n’aient pas sécurisées. La rencontre avec Adèle, descendante du défunt, rajoute de l’humanité, et équilibre parfaitement l’histoire, nous rappelant que ce spectre terrifiant a été un petit garçon terrifié.

La relation entre Cassidy et Jacob évolue aussi, avec la crainte que Jacob, lui aussi « déraciné », ne devienne un jour une menace. Cette crainte va les éloigner un peu, d’autant plus que le fantôme peut lire les pensées de son amie et pas l’inverse : Cassidy ne peut lui cacher ce qu’elle pense. Néanmoins, cette aventure soude davantage le duo et pousse Jacob à s’ouvrir un peu plus à son amie, plaçant sa confiance en elle au lieu de craindre son pouvoir.

C’est donc un bon roman, assez terrifiant donc pas pour les plus jeunes et les plus sensibles, plus nerveux que le premier tome, mais tout aussi plaisant, saupoudré d’humour, d’émotion et d’amitié. On a peine à le lâcher une fois entamé, ce qui est toujours bon signe.


Titre : Plongée dans les catacombes (Tunnel of bones, 2019)
Série : Cassidy Blake, tome 2
Autrice : Victoria Schwab
Traduction de l’américain (USA) : Sarah Dali
Couverture : Frida Jakobsson
Éditeur : Lumen
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 297
Format (en cm) : 22,5 x 14,5 x 3
Dépôt légal : juillet 2020
ISBN : 9782371022898
Prix : 15 €


Cassidy Blake :
tome 1 : Chasseuse de fantômes
tome 2 : Plongée dans les catacombes


Nicolas Soffray
4 août 2021


JPEG - 39.9 ko



Chargement...
WebAnalytics