Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Ivre du Japon
Jean-Paul Nishi
Kana

A 26 ans, Karen travaille pour une chaine de télévision à Paris en qualité de directrice technique avec huit personnes sous ses ordres. Depuis son entrée dans cette boîte, elle n’a jamais pris de congés, il est grand temps d’y remédier. Après mûre réflexion, elle a pris sa décision : elle partira cinq semaines au Japon, destination plutôt insolite en 1996. Passionnée par la technologique avancée de ce pays de l’autre bout du monde, elle apprend quelques bribes de japonais avant de partir. Trois mois plus tard, Karen atterrit enfin à l’aéroport de Narita. Elle était loin d’imaginer que ce voyage allait changer le cours de sa vie. Tout l’émerveille, à tel point qu’elle se fixe un objectif grandiose : « c’est décidé, un jour je vivrai au Japon ! ».



Karen est tombée amoureuse du Japon. En 1999, elle fait de nombreux allers-retours entre Paris et Tokyo pour écrire un article sur la technologie japonaise et notamment sur la téléphonie mobile. En 2001, elle saute le pas et s’installe définitivement au pays du soleil levant. Une nouvelle vie commence avec la rencontre de son futur mari, le mangaka Jean-Paul Nishi.

PNG - 202.3 ko

L’histoire se déroule des années 90 jusqu’à 2020. La belle couverture rouge et noire nous met dans le bain avec une Karen aux yeux pétillants au beau milieu du carrefour mythique de Shibuya. Nul doute, elle est charmée par la propreté du pays, le respect des horaires, les traditions… Elle s’y sent tellement bien qu’elle prend la décision la plus importante de sa vie qui est de s’installer dans ce pays aux antipodes de notre société.

Après nous avoir fait découvrir sa vie de Japonais déboussolé à Paris dans “A nos amours”, Jean-Paul Nishi reprend le même graphisme pour nous offrir ce nouveau manga. Ce n’est plus lui le personnage principal mais sa femme Karyn Poupée (rebaptisée Karen). Il nous raconte le parcours passionnant de sa femme avec beaucoup d’émotion et d’humour. Tout n’a pas été facile pour elle, mais elle est parvenue à construire sa nouvelle vie avec une volonté de fer.

À l’époque de son installation, le Japon était en avance d’un point de vue technologique, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Désormais, c’est sa culture qui fascine les foules. “Ivre du Japon” nous montre bien les deux Japon : celui vu de l’extérieur et celui vu de l’intérieur.

J’ai adoré suivre les tribulations de Karen avec sa petite famille japonaise. N’hésitez pas à vous plonger dans ce manga à mi-chemin entre le carnet de voyage et la biographie, en plein cœur du Japon !


Ivre du Japon
- Auteur : Jean-Paul Nishi
- Traducteur  : Aline Kurkor
- Éditeur français : Kana
- Collection : Kiko
- Format : 148 x 210 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176 pages
- Date de parution : 7 mai 2021
- Numérotation ISBN : 9782505089117
- Prix : 15 €


© Kana -Tous droits réservés



Anne Schnebelen
27 juin 2021




PNG - 116.1 ko



PNG - 45.1 ko



PNG - 60.2 ko



PNG - 69.9 ko



Chargement...
WebAnalytics