Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Culte de Mars (Le )
Mobidic
Delcourt

Comment vit-on sur Terre, quand d’autres batifolent (peut-être) sur Mars, dans le bonheur stellaire ? C’est la question que s’est posée Mobidic dans cet album. En s’intéressant non pas à ceux qui partent, mais bien à ceux qui restent, l’autrice livre un récit riche et pousse le lecteur à changer, lui aussi, de point de vue.



Mars. Une planète ? Un rêve ? Un paradis ?
C’est ce qu’ont cru les humains les plus riches lorsqu’ils ont fui une Terre aux ressources épuisées.

JPEG - 222.2 ko

Depuis, le temps a passé et ceux qui sont restés attendent encore, pleins d’espoir, qu’on vienne les chercher. Mais quand ?

- " Tu connais des chansons des anciens ?
- Sérieusement ? Tu t’intéresses même à ça ?
- Je m’intéresse à tout ! "

Oui, Hermès s’intéresse à tout et pose ses grands yeux noirs sur le monde qui l’entoure. Il échange, enseigne, apprend, transmet son savoir et écrit petit à petit, au fil de ses rencontres, son encyclopédie. Tout en fredonnant des airs de François Villon, Hermès (d)écrit le vélo, le théorème de Pythagore et le langage des signes dans les pages de ce livre si précieux qu’il emporte partout avec lui.
Pourquoi ? Pour conserver le savoir, pour rassembler ce qui est épars, diffus, caché. Il partage et transmet ce savoir à qui le souhaite, aux habitants d’un monde redevenu sauvage, dominé par la nature et habité par des humains qui la craignent et la connaissent aussi mal que la science, la rhétorique ou l’économie. Incapables de lui imposer leurs desseins, les hommes désormais vivent avec la nature, modestement.

JPEG - 111.6 ko

La route d’Hermès va croiser celle d’une étrange inconnue, mais aussi d’autres groupes d’humains qui, tous, espèrent rejoindre Mars et ses habitants. Chacun a sa méthode, sa manière et ses espoirs pour réaliser ce rêve. Hermès, comme son homonyme grec, est nomade, il voyage et partage la vie de ceux qu’il rencontre, apprend d’eux et leur apprend. Contemplatif, lui ne montre pas cette volonté farouche de rejoindre la planète rouge, il devra pourtant vivre avec ses contemporains, vivre avec leur passion, leur folie...

JPEG - 163.9 ko

Cet album est assez simple à lire, et on suit facilement le fil d’une l’histoire qui reste axée sur les personnes, sur les personnages humains. Par contre, quelles réflexions derrière ! D’abord de la part de l’autrice qui manie un sujet complexe avec beaucoup de nuances et sans manichéisme aucun, mais aussi pour le lecteur qui s’interroge forcément sur bien des choses après avoir lu l’album.

Critique par Yvain Mahé


Elle avait marqué l’année 2015 de son premier album, “Roi ours”, un de ceux qui restent longtemps en mémoire. L’auteure franco-mexicaine, Mobidic, s’ouvre à un univers post-apocalyptique pour le second, empli des errances des hommes qui ont survécu dans l’inéluctable asphyxie de la Terre.

Terre mon espérance...

Les plus riches ont migré vers Mars, échappant au désespoir, en un temps déjà fort lointain duquel il ne reste plus aucune technologie, ni même de mémoire écrite. Et le monde est redevenu forêt, écrin de beauté pour les animaux et des humains qui vivent en petits clans, rêvant encore du paradis sur Mars, persuadés d’avoir été oubliés en enfer.

JPEG - 74.5 ko

Hermès, nanti d’une positive philosophie de vie, guette chaque trace des savoirs anciens, compilant dans ses carnets, de la plume et du dessin, toute découverte qui l’interpelle. Quand il rencontre Caroline, jeune fille muette dont il gagne la confiance en apprenant très rapidement le langage des signes, elle décide de le mener vers son clan, persuadée qu’il sait comment faire décoller une fusée pour Mars... Une fusée qu’ils ont construite en bois ! Il cherchera vainement à les persuader que l’avenir est sur Terre !

Mobidic, une artiste à suivre...

JPEG - 157.6 ko

Une fois encore Mobidic ouvre sa merveilleuse palette graphique si expressive, si sensuelle, du trait délicat puisé à l’École Saint-Luc, à Bruxelles, aux mises en scènes poétiques ou dynamiques nées de l’animation. Dans un récit, un peu en dessous du “Roi ours”, elle pose de multiples interrogations sur l’avenir de notre monde, sur le savoir, l’obscurantisme que l’homme épouse si facilement et, dans cette belle rencontre entre Hermès et Caroline, la communication.
Les émotions sont douces, fortes, violentes, nimbées de splendides couleurs qui donnent à l’ouvrage cette aura d’œuvre qui se démarque du lot. L’œuvre d’une artiste à suivre sur Mars comme sur Terre.

Critique par Fabrice Leduc


Le Culte de Mars
- Scénario : Mobidic
- Dessin : Mobidic
- Couleur : Mobidic
- Éditeur  : Delcourt
- Collection : Hors Collection
- Pagination  : 112 pages couleurs
- Format  : 22,6 x 29,8 cm
- Date de parution : 17 juin 2020
- Numéro ISBN : 978-2-7560-9921-7
- Prix public : 18,95 €


Illustrations © Mobidic et Éditions Delcourt (2020)



Yvain Mahé
Fabrice Leduc
14 août 2020




JPEG - 36.7 ko



JPEG - 56.2 ko



JPEG - 30.9 ko



JPEG - 117.8 ko



JPEG - 103.4 ko



JPEG - 79.6 ko



JPEG - 63.8 ko



JPEG - 87.4 ko



JPEG - 81.1 ko



Chargement...
WebAnalytics