YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

55 visiteurs en ce moment



YozoneTélévision Dossiers

Superman en version animée
8 dessins animés dérivés du comic original
De superman à Krypto


1. "Fleischer’s Superman"

GIF - 37.8 ko


À peine 4 ans après la première parution, Paramount Pictures contacte les deux frères Fleischer, Max et Dave (déjà créateurs de Betty Boop et Popeye).

Leur accord portera sur la production de 17 courts-métrages animés sur Superman, entre 1941 et 1943. Leur diffusion se fera dans les cinémas -réalité historique oblige : la télévision n’existait que dans les laboratoires.

Pourtant, l’influence de ces productions sur le mythe général de Superman n’est pas à négliger. Notamment au niveau des harangues "Faster than a streak of lightning...".

On y retrouve aussi quelques inventions qui, parfois, n’ont pas tenu la route : Clark Kent est élevé dans un orphelinat, la kryptonite n’existe pas encore et les méchants sont plus des nazis, des dinosaures et des savants fous. Le côté romantique et les histoires de l’homme d’acier avec ces dames sont totalement absents.

Si les nazis jouent ici au premier plan, il faut y voir la trace de l’époque : la Seconde Guerre Mondiale est toujours en cours. Même Hitler y apparaît un court instant et les Japonais saboteurs sont désignés par le doux néologisme de Japoteurs.

JPEG - 13.3 ko


Les scénarios répètent facilement la même trame : 7 à 10 minutes qui voient Loïs Lane en danger et Superman sauver le monde le tout avec une psychologie des personnages à peine effleurée.

La qualité graphique est quand même exceptionnelle ; même Disney ne pouvait faire mieux.

2. "The New Adventures of Superman"

GIF - 34.1 ko


Le 10 septembre 1966 passe sur CBS une nouvelle série de Superman. The New Adventures est produite par Filmation Associates qui a convaincu DC Comics de se lancer de nouveau dans l’aventure.

Le titre change pour The Superman-Aquaman Hours dès les premiers cross-over avec les autres superhéros en catalogue chez DC Comics. En 1968, le titre passe à The Batman-Superman Hours jusqu’à son annulation en septembre 1969, sous la pression d’une association luttant contre la violence à la télévision.

Deux aventures de Superman, séparées par une aventure de Superboy, composent la première saison de 18 épisodes d’une demi-heure. Les saisons 2 et 3 comptent chacune 26 épisodes.

Les comédiens de doublage des personnages de dessin animé sont ceux qui ont tenu les mêmes rôles dans le feuilleton radiophonique diffusé dès 1940.

3. "The Adventures of Superfriends"

JPEG - 17 ko


De 1973 à 1985, la relève est assurée par Hanna-Barbera et utilise les personnages de la Ligue de la Justice (The Justice League), tous édités en papier par DC Comics.

Le nom du comic a été changé parce que l’idée même de ligue de justice dans cette période post-guerre du Vietnam avait un côté politiquement incorrect. Néanmoins, les personnages font encore parfois référence à cette dénomination.

Les personnages fondateurs sont Superman, Batman, Robin, Wonder Woman et Aquaman. On y retrouvera Hawkman, Green Lantern et the Flash puis 3 personnages créés pour l’occasion : le Vulcain Noir, le Chef Apache et le Samourai. Evidemment, le côté "racial et ouverture aux autres cultures" saute aux yeux ! Mais les personnages étaient tellement stéréotypés que l’on inventa des contre-poids avec El Dorado, puis Rima, la fille de la Jungle, Hawkgirl et l’Atome.

La première saison se compose d’épisodes d’une heure centrés sur une seule histoire où les méchants sont de pures inventions de Hanna-Barbera mais par après, les longueurs de 30 min et 60 min seront mêlées et les vilains sortiront tout droit des livres.

Pour l’anecdote, on y trouve des personnages inspirés par le Scooby-doo gang : Wendy, Marvin et Wonder Dog.

Les multiples épisodes avec Wonder Woman et Aquaman ont laissé espérer un rapprochement amoureux mais les fans romantiques en ont été pour leurs frais !

60 épisodes sous les noms successifs de "SuperFriends" (1973), "All-New SuperFriends Hour" (1977), "Challenge of The SuperFriends" (1978), "World’s Greatest SuperFriends" (1979), "Super Friends : The Legendary Super Powers Show" (1984), "The Super Powers Team : Galactic Guardians" (1985)

4. "Ruby-Spears’ Superman"

JPEG - 19.3 ko


1988. Superman cache bien ses 50 balais et pour marquer le coup, Ruby Spears Enterprises crée une nouvelle série, toujours pour CBS.

Chaque épisode comportait une histoire de Superman de 18 minutes et 4 minutes d’un album de famille qui racontait les plus jeunes années de Clark Kent.

C’est ici que s’est forgée la nouvelle personnalité de Lex Luthor. Auparavant, Lex Luthor était un scientifique criminel et devient le milliardaire corrompu qui nous est plus familier (celui de Loïs et Clark ainsi que de Smallville).

GIF - 9.2 ko


Tout comme pour les nouveaux recueils de Superman, on reconnaît ici l’influence de la toute première série animée, celle des frères Fleischer.

Hélas, très courte elle fut : les droits étaient abominablement chers et l’horaire de diffusion très mal choisi.

5. "Superman : The Animated Series"

GIF - 26.3 ko


Fin des années 90’, Warner Bros succombe aussi au charme de l’homme aux yeux laser. "Superman" est le titre officiel de la série mais on l’appelle aussi "Superman  : The Animated Serie" pour bien faire la différence avec les films.

Warner Bros y applique une recette qui a déjà fait ses preuves sur "Batman : The Animated Serie" et touche le jack-pot : probablement ce qui a été fait de meilleur en animation sur le superhéros.

Plus de 15 ans après la relance du comic book (en 1985), la série respecte à la fois les poncifs du genre classique et les adaptations plus modernes des dernières années, notamment foule de détails sur la planète Krypton. On découvre le méchant ordinateur Brainiac. C’est aussi ici que le vaisseau spatial qui amène Kal-El enfant n’est plus détruit à l’atterrissage et lui sert pour ses déplacements "long courrier" à l’âge adulte.

JPEG - 13.9 ko


Le plus terrible ennemi de Superman est Darkseid, repris dans la série "Superfriends" mais dont les pouvoirs se sont solidement accrus au point d’en faire un véritable empereur satanique.

6. "Justice League of America Cartoon"

JPEG - 22.9 ko


Bruce Timm, adaptateur des Batman et Superman dont on parle juste au dessus, reprend son crayon et réutilise ses talents pour un nouveau dessin animé sur la Ligue de la Justice. Ses buts : rester le plus fidèle au comic et intégrer des éléments de diversités culturelles et raciales. Donc exit le mal-aimé Aquaman et bienvenue à Hawkgirl en personnage permanent.

Les fans, de toujours et les nouveaux, transforment cet essai en réussite.

La tentative de vieillir un peu Superman avec un léger strabisme et un reflet dans les cheveux a été massivement rejetée par les fans et l’idée abandonnée dans la seconde saison.

Au total les 5 saisons proposent 91 épisodes (26 pour la une et la deux, 13 pour les 3 suivantes)

Le casting voix est assez impressionnant, même si on reste dans les visages connus de la SF et du fantastique : Carl Lumbly (Dixon dans Alias), Michael Rosenbaum (futur Lex Luthor dans Smallville), Mark Hamil (Luke Skywalker dans Star Wars, la première trilogie), Michael T. Weiss (Le Caméléon), Robert Picardo (le docteur du Voyager), Ron Pearlman (Vincent dans la Belle et la Bête), Michael Dorn (Wolf dans Star Trek), Jeffrey Combs (Les Vorta et beaucoup d’autres dans Star Trek), Gina Torres, Nathan Fillion et Adam Baldwin(Firefly), Ben Browder (Farscapepuis Stargate SG1), Armin Shimerman (Quark dans Star Trek et le proviseur du lycée de Buffy), Daniel Dae Kim (Lost)...

En févier 2004, Cartoon Network annonce une suite sous le nom de Justice League : Unlimited, offrant un choix plus vaste de héros fondateurs.

7. "Justice League : Unlimited"

JPEG - 21.7 ko


Cette "sequel" sort sur les petits écrans en juillet 2004. C’est, comme annoncé, la suite de la série précédente.

Le but était donc d’y associer plein d’autres superhéros du catalogue de comics de DC Comics. On compte même 50 personnages dans le premier épisode et nombreux seront ceux qui feront les guest stars dans les deux premières saisons.

La structure a privilégié les arcs narratifs tel le conflit entre la Ligue et une agence gouvernementale secrète : le Projet Cadmus. La Légion Doom est le point commun de la saison 3. Mais les histoires sont racontées sur un canevas de 30 minutes, soit la demi-longueur de la série précédente.

La saison 3 est la dernière et sa fin a été confirmée lors de la WonderCon DC Comics de 2006.

Les personnages centraux sont : Superman, Batman, Wonder Woman, Flash (Wally West), Green Lantern (John Stewart), J’onn J’onnzz et Hawkgirl. S’y ajoutent selon les épisodes : Aquaman, Green Arrow, Question, Supergirl, Atom (Ray Palmer), Black Canary, Huntress, Capitain Atom, Vixen et Mister Terrific (Michael Holt)

Il faut savoir que les productions d’une série dédiée à Batman et une autre à Aquaman ont donné suite à des gueguerres afin de limiter les apparitions de ces superhéros dans cette série fédératrice.

8. "Krypto : the Superdog"

JPEG - 21.5 ko


Il ne s’agit pas directement d’une mise en scène sur le superhéros humain mais bien sur son chien, Krypto, un personnage de comics en soi.

Commencée en 2005, la série raconte les aventures du superchien qui devait initialement tester l’engin spatial qui amènerait Superman sur Terre. Hélas, touche-à-tout, Krypto dérègle l’engin, plonge dans un profond sommeil et atterrit sur terre.

Là, il réalise qu’il a des superpouvoirs comme ceux de Superman. Il est adopté par des humains et laisse croire qu’il n’est qu’un ordinaire toutou de salon. Seul Kevin, son maître, sait qu’il devient Superdog et sauve le monde.

Ici, comme chez Disney, les animaux parlent et se comprennent entre eux mais ne communiquent pas avec les humains. Kevin est la seule exception puisqu’il a des traducteurs universels !

Les amis de Superdog sont :
- Streaky le Superchat. C’est grâce à un rayon dévié qui devait toucher Superdog que Streaky devient un Superchat.
- Ace, le "Chauve-chien" (Batdog en VO) : le chien berger allemand de Batman dont le collier recèle moult gadgets. Les pires ennemis de Ace sont la chatte de Catwoman, Isis et les hyènes du Joker.

JPEG - 18.4 ko


Tous ces héros s’associent dans une Dog Star Patrol avec d’autres comme Brainy Barker, Mammoth Mutt et Bull Dog pour lutter contre leurs ennemis (Mekanikat, Snooky Wookums et Ignatius, l’iguane de Lex Luthor).

Partie du dossier consacrée aux séries avec comédiens ici.



Véronique le 07/07/2006