Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Misérables (Les) (T1) Fantine
Maxe L’Hermenier, Looky, Siamh et Parada
Jungle

Digne, octobre 1815.
Un vagabond à la mauvaise mine rôde dans les rues et sème la terreur. Il est accueilli avec bienveillance par l’évêque, Monseigneur Myriel qui lui offre le couvert et le gite. Il s’appelle Jean Valjean et vient de sortir de dix-neuf ans de prison pour avoir tenté de voler du pain pour nourrir les sept enfants de sa sœur. Il était un honnête émondeur et maintenant ? Il ne trouve rien de mieux à faire que de voler l’argenterie de son hôte avant de s’enfuir. Il est bien vite rattrapé par les forces de l’ordre et ramené chez Monseigneur Myriel. Contre toute attente, ce dernier l’innocente et lui rachète son âme « Jean Valjean, mon frère, vous n’appartenez plus au mal, mais au bien. C’est votre âme que je vous achète ; je la retire aux pensées noires et à l’esprit de perdition ».



Bouleversé, Jean reprend la route, l’esprit retourné. Il devient un honnête homme en aidant les pauvres et devient le maire de Montreuil-sur-Mer, sous l’identité de Monsieur Madeleine.

PNG - 214.6 ko

En parallèle, on suit l’histoire de la jolie Fantine, jeune fille innocente sans famille, venue à Paris chercher fortune. Ravissante blonde, elle est amoureuse de Tholomyès qui la largue enceinte. Elle accouche seule d’une petite Cosette qu’elle confie aux époux Thénardier pour l’élever. Elle ne sait pas que sa pauvre enfant sera maltraitée par ces escrocs. Elle fait tout pour lui envoyer de l’argent, jusqu’à vendre sa belle dentition. Les destins de Jean et Fantine vont se croiser. Alors que la vie de Jean s’améliore, Fantine sombre dans la misère et la déchéance. Il n’a qu’une parole, il ne la laisse pas tomber.

PNG - 407.6 ko

Bien évidemment, je connaissais déjà “Les Misérables” de Victor Hugo. Malgré tout, j’ai lu cette adaptation avec un œil neuf. La triste histoire de Fantine constitue la première partie de cette oeuvre majeure. Cette magnifique adaptation de L’Hermenier en BD est fidèle au texte initial. Les dessins de Looky et Siamh (dont c’est la première album) sont puissants, comme en témoigne la couverture avec Notre-Dame et nos principaux protagonistes. Ils nous immergent dans cette époque injuste et violente, avec des visages anguleux, devenant au fil des planches toujours plus durs, le meilleur exemple étant celui de Fantine qui dépérit.

Un carnet pédagogique (validé par des enseignants), historique et surtout ludique, clôt cet album jeunesse soigné. Un quiz permet de vérifier ses connaissances et des mots mêlés de prendre du plaisir. Ce premier tome ne laisse pas indifférent, il en reste quatre pour connaitre le dénouement. En attendant, rien ne nous empêche de reprendre les livres originaux de Victor Hugo !

« Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d’une fatalité humaine la destinée qui est divine ; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne seront pas résolus ; tant que, dans certaines régions, l’asphyxie sociale sera possible ; en d’autres termes, et à un point de vue plus étendu encore, tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles ». Victor Hugo, 1er janvier 1862.


(T1) Fantine
- Scénario : Maxe L’Hermenier d’après le romande Victor Hugo
- Dessins : Looky et Siamh
- Couleurs : Parada
- Éditeur : Jungle
- Collection : Pépites
- Pagination : 72 pages couleurs
- Format : 22 x 29,5 cm
- Date de parution : 23 octobre 2019
- Numéro IBSN : 9782822228381
- Prix public : 14,95 €


Illustrations © Looky, Siamh et Éditions Jungle (2019)



Anne Schnebelen
19 décembre 2019




PNG - 127.5 ko



PNG - 246.8 ko



PNG - 237.4 ko



Chargement...
WebAnalytics