Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur
Sophie Lambda
Delcourt

Sophie rencontre Marcus pour la première fois à une soirée. Encore étudiante à 28 ans, elle vient de débarquer à Paris, ça change de sa Franche-Comté natale. Il est comédien, elle l’a déjà vu dans des séries. Elle l’admire. Marcus s’intéresse à elle mais elle doit partir pour choper le dernier métro. Il laisse son empreinte dans sa mémoire, elle est sous son charme. Un an plus tard, Sophie est enfin illustratrice et s’est installée à Montpellier. Elle se retrouve à nouveau dans une soirée à Paris et... elle se retrouve nez à nez avec son Marcus. Il se souvient d’elle et à partir de ce moment, ils s’écrivent non stop. Après plusieurs mois, il débarque à Montpellier et la grande aventure commence !



Il se passe quelque chose de fort entre eux, il n’y a aucun doute, ils ne peuvent plus vivre l’un sans l’autre, ça s’appelle le coup de foudre. Tout va très vite, trop vite. Le début de leur relation est trop intense, trop idyllique, trop tout. Le couperet tombe bien vite : il y a quelque chose qui cloche chez lui. Il ment, il est rempli de contradictions, ses réactions sont parfois violentes et c’est crescendo. Il a des excuses pour tout, ce n’est jamais de sa faute. Sophie vit un enfer avec un pervers narcissique, mais elle ne le sait pas encore.

PNG - 215.2 ko

Sophie Lambda (c’est un pseudo) nous raconte son histoire personnelle puisqu’elle a vécu cette descente aux enfers avec son amoureux de l’époque. Les premières pages légères, remplies d’humour sont le début d’un roman graphique sensible qui nous fait vivre le quotidien de cette jeune femme lambda (c’est le cas de le dire) qui ressemble à n’importe qui. Son problème ? Elle est juste tombée amoureuse d’un manipulateur et comme l’amour rend aveugle, c’est compliqué... Pour s’en sortir, il n’y a que la fuite, mais comment quitter l’homme de sa vie avec qui la symbiose est parfaite ?

PNG - 246.9 ko

Malgré le sujet grave de cet album, Sophie Lambda n’en oublie pas l’humour avec un personnage imaginaire, l’ours Chocolat, qui représente sa conscience. Amusant et un peu alcoolique, il lui balance des vérités qui font mal à entendre. Le style décalé des illustrations dédramatise l’histoire forte en émotions. « Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur » ne doit pas simplement être l’histoire de Sophie Lambda, mais une aide à toutes les personnes (hommes ou femmes) qui vivent avec des pervers narcissiques. Affaiblie et dépressive, elle s’en est sortie, c’est ce qu’il faut retenir. Animatrice d’un blog dans lequel elle raconte sa vie, Sophie Lambda est un bel exemple.

L’amour fou est la plus belle chose qui soit, mais attention à ne pas sombrer dans la folie douce.


Tant pis pour l’amour. Ou comment j’ai survécu à un manipulateur
- Scénario et dessins : Sophie Lambda
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Une case en moins
- Pagination : 248 pages couleurs
- Format : 170 x 237 mm
- Date de parution : 25 septembre 2019
- Numéro IBSN : 9782413019862
- Prix public : 23,95 €


Illustrations © Sophie Lambda et Éditions Delcourt (2019)



Anne Schnebelen
25 novembre 2019




PNG - 107 ko



PNG - 96 ko



PNG - 88.2 ko



PNG - 84.3 ko



PNG - 80.8 ko



Chargement...
WebAnalytics