Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Liens du Sang (Les) (T4)
Shuzo Oshimi
Ki-oon

Sei est traumatisé par le comportement violent de sa propre mère. Au retour de sa visite à son cousin hospitalisé, elle a essayé de l’étrangler dans son lit. Depuis ce jour, il fait des cauchemars et sent encore les mains de sa mère serrant sa gorge. Au bout d’un mois d’absence, il retourne enfin en classe sans pouvoir parler, officiellement à cause d’une angine mal soignée. Sei est triste, quasiment éteint et fait l’objet de moqueries qu’il encaisse sans broncher, jusqu’à ce qu’un de ses camarades évoque sa mère… Hors de lui, il donne un violent coup de pied dans le bureau de son professeur en réussissant à y faire un trou. Jeune élève facile de prime abord, il est de suite convoqué en salle des profs. Ne donnant aucune explication, il se prend une rouste. Ses larmes coulent, seul un des enseignants prend sa défense. Ses parents seront convoqués. Cette idée le terrifie.



Depuis l’accident de son cousin, Sei a peur de sa mère. Il sait qu’elle est capable de tout pour le protéger. Mais de quoi et de qui ? Elle veut l’avoir pour elle seule, sans qu’il ait quoi que ce soit à dire. Il n’a plus confiance en elle depuis qu’elle a essayé de l’étrangler. Jusqu’où est-elle capable d’aller ? Pourrait-elle tuer son propre fils ? La question est ouverte. Il ne parle plus, les mots ne sortent plus de sa bouche. Il est blessé au plus profond de lui et n’a personne à qui parler. Heureusement il se rapproche de la jolie Yuiko (qui lui avait une lettre que sa mère avait déchiré en mille morceaux). Elle arrive à le refaire parler, à lui redonner confiance en passant du temps avec lui à la sortie de classe le soir. Sei lui demande même de sortir avec lui ! Il prend son avenir en main en décidant d’avancer avec elle et en laissant sa mère de côté. Il retrouve le sourire à ses côtés et commence même à désobéir en rentrant plus tard, ce qui n’est pas du goût de sa cinglée de mère.

PNG - 552.7 ko

Sei a pris sa décision, mais il sait aussi qu’il va au devant de gros problèmes avec sa mère. Il en prend le risque, il n’a pas le choix, il doit s’en sortir. Il se sent plus fort aux côtés de la petite Yuiko, ils sont plus forts à deux. Il ne faut pas beaucoup de texte à Shuzo Oshimi pour nous plonger dans la complexité de l’histoire et dans l’intensité des émotions. Les silences pesants et assourdissants font ressortir les angoisses et les peurs de Seiichi. Il tente, tant bien que mal, de les surmonter, il est épatant de force de caractère. C’est assez nouveau, les rôles commencent à s’inverser doucement. Il s’interpose face à sa mère, c’est admirable. Ce quatrième tome semble amorcer un tournant dans l’histoire, j’espère qu’il va tenir le choc. La fin est intense et nous laisse présager une suite palpitante.

Le suis accro de ce manga puissant. Vite la suite !


Les Liens du Sang (T4)
- Auteur : Shuzo Oshimi
- Traducteur  : Sébastien Ludmann
- Éditeur français : Ki-oon
- Collection : Seinen
- Format : 130 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 224 pages
- Date de parution : 17 octobre 2019
- Numérotation ISBN : 9791032704974
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone :
Fleurs du Mal (T1 et 2)
Les Liens du Sang (T1)
Les Liens du Sang (T2)
Les Liens du Sang (T3)


CHI NO WADACHI ©2017 Shuzo OSHIMI / SHOGAKUKAN
© Ki-oon -Tous droits réservés



Anne Schnebelen
29 octobre 2019




PNG - 148 ko



PNG - 65.1 ko



PNG - 68.1 ko



PNG - 77.7 ko



Chargement...
WebAnalytics