Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rendez-vous à Moscou
Konstantin Potapov
Warum

1993 à Moscou.
Max retrouve ses amis de lycée, chacun avec ses rêves et ses projets. L’un d’entre eux veut ouvrir sa propre entreprise dans le pétrole, les métaux précieux, ou quelque chose dans le genre et amasser des millions. Ils font un pacte ensemble : se retrouver dans dix ans, soit le 12 mai 2003 sur la Place Rouge près de la Cathédrale Saint-Basile. Il se voit déjà dans sa Limousine pleine de filles et un téléphone mobile. Ses autres amis s’imaginent grand homme politique, dentiste, entraîneur sportif, chercheuse renommée, vétérinaire, champion du monde de basket à la NBA... Quant aux filles, elles s’imaginent mariées à des hommes riches. Max est atterré « Carriéristes de merde... ils ont déjà tout planifié... »



2003, Place Rouge.
Tous sont venus en bus, métro ou à pied. Tous avaient un téléphone portable, c’est vrai, mais pas de Limousine en vue. Max n’a pas daigné se déplacer. Tant de choses se sont passées durant ces dix ans en Russie, à commencer par les événements d’octobre 1993, souvent méconnus. Les actions violentes menées par Boris Eltsine (premier président élu démocratiquement en Russie en 1991), ont marqué les esprits. Ce sont les combats les plus sanglants à Moscou depuis la Révolution de 1917.

PNG - 184.3 ko

“Rendez-vous à Moscou” nous fait vivre 20 ans de changements en Russie. Tout est allé très vite avec les premiers attentats de Moscou en 1996, les élections présidentielles de 1996 (les seules élections présidentielles à deux tours dans l’histoire de la Russie), le crise économique russe de 1998 sous Eltsine, l’arrivée des MST...
Konstantin Potapov nous plonge en plein cœur de cette violence en suivant cette population désespérée et dynamique à travers l’histoire de Max, jeune artiste rêveur. Est-ce un récit autobiographique ? Rien ne le précise, mais il est possible que Konstantin Potapov se soit inspiré de son propre vécu. Il a quitté Moscou pour vivre actuellement à Berlin.

PNG - 254.8 ko

“Rendez-vous à Moscou” est un roman graphique particulier et surtout inclassable. Ni découpage classique, ni bulles, mais des dessins parfois grossiers qui peuvent rebuter à la lecture. J’avoue ne pas avoir réussi d’emblée à le lire. J’ai du m’y remettre à plusieurs fois pour m’imprégner de cette ambiance afin de plonger enfin dans cette Russie contemporaine mal connue. Je n’ai pas regretté le voyage dans cette histoire au discours libre, un peu fou et sans filtre.

PNG - 263.3 ko

Le travail de colorisation est surprenant et tout simplement génial. Les dessins dynamiques de Konstantin Potapov prennent vie avec des couleurs vives parfois choquantes qui peuvent faire mal aux yeux. Certaines monochromies (le bleu en l’occurrence) sont tout simplement magnifiques et nous font perdre pied dans un grand tourbillon.

“Rendez-vous à Moscou” est un album qui ne peut pas faire l’unanimité : on aime ou on déteste. Les explications de la fin m’ont fait comprendre les difficultés de la population russe et m’ont fait voir l’album sous un autre angle.

Une belle découverte !


Rendez-vous à Moscou
- Scénario : Rendez-vous à Moscou
- Dessins et couleurs  : Konstantin Potapov
- Editeur : Warum
- Collection : Civilisation
- Format : 170 x 240 mm
- Pagination : 80 pages couleurs
- Dépôt légal : 13 février 2019
- Numéro IBSN : 9782365353335
- Prix : 24 €


Illustrations © Konstantin Potapov et Warum (2019)



Anne Schnebelen
12 mai 2019




PNG - 106.7 ko



PNG - 119.2 ko



PNG - 113.4 ko



PNG - 47.5 ko



PNG - 135.7 ko



Chargement...
WebAnalytics