Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Maxime Valmont (T2) L’or de Darius
Roger Seiter et Giuseppe Manunta
Editions du Long Bec

Le 18 septembre 1918, près du lac Dorïan dans le nord de la Grèce, des bombardements sur une colonne bulgare mettent à découvert une cavité qui pourrait être une tombe. Le jeune Athanase et son père s’y engouffrent et ramènent tous les objets présents dans le sarcophage. Quelques années plus tard, ils revendent illégalement leur trésor à Lartet, un professeur français en archéologie. Les objets datent probablement du IVème siècle avant Jésus-Christ. Une amphore hermétiquement fermée contient une quinzaine de papyrus d’une écriture parfaitement lisible. Enthousiasmé par cette formidable découverte, Lartet commence à les déchiffrer et réalise qu’il s’agit des mémoires d’un hoplite du nom d’Antalkidas. Chef des mercenaires de la garde grecque de Darius III, il a hérité de richesses considérables. Son trésor, dont les papyrus évoquent la localisation, est considéré comme le plus important de tous les temps...



Maxime Valmont et sa compagne Emily Evans sont contactés par l’inspecteur Frémont. L’oncle d’Emily, qui n’est autre que Lartet, a disparu. Suite à un cambriolage raté de sa demeure, il est parti se réfugier dans une maison de famille discrète. Emily et le fringuant Maxime Valmont le retrouvent assez facilement. Lartet leur raconte comment il a été agressé par des hommes qui recherchaient les fameux papyrus. L’aventure commence...

PNG - 400.5 ko

“L’or de Darius” ressemble étrangement aux aventures d’Indiana Jones. Le périple de nos jeunes aventuriers passe par Venise pour trouver un indice avec la profanation d’une tombe et sont également poursuivis par des méchants (des italiens ici et non des nazis). L’intrigue se tient bien, l’aventure est palpitante même s’il n’y a pas de grande surprise à la lecture. Roger Seiter nous fait voyager et nous emmène dans une belle chasse au trésor. Historien de formation, il aime nous faire découvrir différentes périodes de notre histoire, du temps de Louis XIV avec “Les Colombes du Roi Soleil” à la Seconde Guerre mondiale avec “Un été en enfer - Camp de Natzweiler-Struthof 1942”.

PNG - 271.8 ko

Le trait de Giuseppe Manunta n’est pas toujours à la hauteur du scénario, surtout pour les visages fluctuants et trop figés. Mais sa technique à l’aquarelle agréable nous fait un peu oublier ce travers.

J’ai retrouvé “Maxime Valmont” avec grand plaisir, en espérant qu’il fera l’objet de bien d’autres albums.


Maxime Valmont ’T2) L’or de Darius
- Scénario : Roger Seiter
- Dessins et couleurs : Giuseppe Manunta
- Éditeur : Editions du Long Bec
- Format : 24,5 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 14 novembre 2018
- Numéro ISBN : 9791092499926
- Prix public : 15,50 €


A lire sur la Yozone :
Envols : Saint-Exupéry en Alsace
Maxime Valmont (T1)


Illustrations © Giuseppe Manunta et Editions du Long Bec (2018)



Anne Schnebelen
9 avril 2019




PNG - 154.1 ko



PNG - 105.5 ko



PNG - 163.8 ko



PNG - 243 ko



Chargement...
WebAnalytics