Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Mandela et le général
John Carlin et Oriol Malet
Seuil Delcourt

Cet album retrace un épisode assez peu connu, survenu durant cette période de transition (donc de tous les dangers) qui courut en Afrique du Sud entre la libération de Nelson Mandela et son élection comme président de la nation arc-en-ciel.



Dans un pays en ébullition, tenir le cap politique qui consistait à transformer un état raciste en démocratie digne de ce nom était un peu comme piloter un bateau au milieu d’une mer démontée. Le Président De Klerk avait annoncé la levée de l’interdiction de l’ANC et de plusieurs autres organisations anti-apartheid, ainsi que la libération sans condition de Nelson Mandela. Ce dernier recouvrit la liberté le 11 février 1990 après 27 ans, 6 mois et 6 jours d’emprisonnement. Mandela devait alors lutter sur deux fronts : contenir le désir de revanche de ses troupes sur les blancs et contrarier la radicalisation de ces derniers, en particulier chez les plus extrémistes des Boers.

JPEG - 151.5 ko

Une milice armée était en effet en cours de constitution dans cette communauté, menaçant de faire sombrer l’Afrique du Sud dans un bain de sang. Les Boers avaient placé à la tête de cette formation un ancien général en chef de l’armée sud-africaine, Constand Viljoen.
Parfaitement au fait du danger, Mandela s’employa à séduire son adversaire jusqu’à lui faire prendre conscience de la réalité de l’Histoire et le mettre devant l’évidence que constituait l’irrésistible mouvement de libération et d’espoir amorcé en Afrique du Sud.

JPEG - 140.3 ko

Sa lutte lui apparut alors sans lendemain et il comprit que d’une action violente ne sortiraient que larmes et chaos. C’est cette évolution morale qui est ici narrée, avec précision et sans artifices. Le rôle essentiel joué par le frère du général Viljoen dans le cadre de la médiation est aussi mis en lumière.
Le scénario de cet album est dû à John Carlin, grand reporter auprès du quotidien espagnol El Pais. Il a intimement connu Nelson Mandela et son œuvre a ici valeur de témoignage. J’ai moins aimé les dessins d’Oriol Malet, mais c’est là affaire de goût.

Voici à nouveau un album qui traite de l’Histoire, éclairant avec force un épisode crucial d’une actualité pas si ancienne et qui, quelque part, a changé le monde.


Mandela et le général
- Scénario : John Carlin
- Dessins : Oriol Malet
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Seuil-Delcourt
- Format : 19,8 x 26,3 cm
- Pagination : 112 pages couleur
- Dépôt légal : 30 mai 2018
- Numéro ISBN : 978-2-413-00351-9
- Prix public : 17,95 €


Illustrations © Oriol Malet et Seuil Delcourt (2018)



Didier Reboussin
10 novembre 2018




JPEG - 60.6 ko



JPEG - 90.8 ko



JPEG - 101.5 ko



JPEG - 91.2 ko



WebAnalytics