Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Bohemian Rhapsody
Film britannico-américain de Bryan Singer (2018)
Le 31 octobre 2018

****



Genre : Biopic
Durée : 2h14

Avec Rami Malek (Freddie Mercury), Ben Hardy ( Roger Taylor), Joseph Mazzello (John Deacon), Gwilym Lee (Brian May), Allen Leech (Paul Prenter), Lucy Boynton (Mary Austin), Aaron McCusker (Jim Hutton), Aidan Gillen (John Reid), Tom Hollander (Jim/Miami Beach), Mike Myers (Ray Foster)….

JPEG - 13.6 ko

Bohemian Rhaspody avait déjà fait couler beaucoup d’encre avant même sa réalisation : qui pouvait interpréter le légendaire Freddie Mercury ? Plusieurs noms furent avancés comme Johnny Depp ou Sacha Baron Cohen. C’est le talentueux Rami Malek qui a remporté la couronne. Le tournage ne fut pas de tout repos. Deux réalisateurs mirent leur talent et leur vision derrière la caméra pour livrer un des meilleurs biopics du cinéma contemporain. Bohemian Rhaspody est une tuerie !
Le film retrace la carrière de Freddie Mercury de son vrai nom Farrokh Bulsara, qui est étroitement liée au groupe qu’il a formé avec Brian May et Roger Taylor : Queen.

JPEG - 48.4 ko

De timide, embarrassé par ses origines à Drama Queen, amoureux des chats, Freddie va se révéler être le plus grand performeur de tous les temps. Son génie musical sublimé par ses trois comparses, va révolutionner la musique populaire. Destinés à tous, les morceaux seront toujours de nouvelles aventures musicales. Le film s’arrête sur ce temps de la création, de la conception, mais également sur les doutes et les failles. Très rapidement, la vie du groupe est intimement liée au desiderata de Freddie. Ses excès et ses retards font de sa majesté le métronome de cette famille.

JPEG - 27.3 ko

Malheureusement, le succès emmène le flot des faux amis et conduit cette icône dans la solitude et l’isolement. Seul l’amour, le vrai, pourra permettre à Freddie Mercury de se reconstruire.
Bohemian Rhaspody retrace au-delà d’un homme et d’un groupe, une époque : la libéralisation des années 70 et le réveil douloureux des années 80.
Pour ceux qui connaissent un peu Queen, le choix d’ouverture et de fermeture – un peu longue à mon goût- du film est une évidence.

JPEG - 22.5 ko

**************Fan ZONE**************
Je l’attends depuis si longtemps. Rami Malek est juste incroyable dans ce film. Il n’est pas Freddie, mais le devient. D’ailleurs, tout le casting est impressionnant. Mention spéciale à Gwilym Lee qui interprète Brian May et Dermot Murphy qui interprète Bob Gedolf.
Petite digression, j’ai toujours été fan du groupe. Petite lorsque j’étais malade, je regardais les VHS des concerts. Je me rêvais de devenir Freddie Mercury. Isolée musicalement, n’étant pas en accord avec mes camarades, j’assumais mes choix musicaux lorsque j’écoutais Queen dans mon discman. Tout cela pour vous écrire que j’ai eu des frissons dès l’apparition du logo de la Fox qui est bien sûr revisité pour l’occasion. Entre envie de chanter, de danser et les larmes, la vie de Freddie et sa musique ne peut laisser indifférent.
Je vous laisse sur ses mots : « Is this the real life ? Is this just fantasy ? Caught in a landslide
No escape from reality Open your eyes Look up to the skies and see … »

**************Fan ZONE**************

JPEG - 13.2 ko

FICHE TECHNIQUE

Réalisation  : Bryan Singer, avec la participation non créditée de Dexter Fletcher1
Scénario : Anthony McCarten, d’après son histoire partagée avec Peter Morgan
Direction artistique : Aaron Haye
Décors : Rachel Aulton, David Hindle, Hannah Moseley et Alice Sutton
Costumes  : Julian Day
Photographie  : Newton Thomas Sigel
Montage : John Ottman
Musique : John Ottman
Production : Jim Beach, Robert De Niro, Graham King, Brian May, Bryan Singer et Roger Taylor ; Arnon Milchan, Jane Rosenthal et Denis O’Sullivan (délégués)
Sociétés de distribution : 20th Century Fox
Attachée de presse : Constance Fontaine (Cartel)

LIENS YOZONE

L’incroyable incarnation
Bande-Annonce #1
Bande-Annonce #2

Extrait


Images © 20th CenturyFox



Ingrid Etienne
28 octobre 2018



JPEG - 7.8 ko



WebAnalytics