Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Montagnes hallucinées (Les) (T1)
Gou Tanabe d’après l’oeuvre d’H.P. Lovecraft
Ki-oon Seinen

1931, le professeur Dyer dirige une expédition devant le mener dans les contrées encore inexplorées de l’Antarctique. Expert en géologie, il s’entoure de spécialistes en diverses sciences comme le professeur Lake, expert en biologie ou encore le professeur Pabodie, inventeur d’une foreuse très légère mais assez solide pour percer les plus dures des roches. A bord des deux navires, l’Arkham et le Miskatonic, l’équipe de Dyer part pour un voyage vers l’inconnu, succédant aux grands explorateurs comme Amundsen ou Scott. Le voyage se fait sans grande difficulté et les scientifiques peuvent commencer dans les temps leur découverte de l’Antarctique. Avec leurs cinq avions, leur avancée se fait rapidement et les premiers sondages révèlent des secrets cachés du continent glacé qui fut dans un passé très lointain avec un climat proche du tropical. Mais une étrange roche verte avec des traces triangulaires intrigue le professeur Lake qui ne pense plus qu’à une seule chose : comprendre d’où viennent ces curieuses marques.



Les chaînes de montagnes se dressant devant eux intriguent de plus en plus Lake et un survol d’une zone éloignée du nord-ouest de l’Antarctique va provoquer un déclic chez le scientifique, car en s’approchant d’une massive chaîne de montagnes noires, un étrange et perturbant mirage s’offre à Dyer et lui : la montagne semble posséder en son cœur une cité cyclopéenne dont les bâtiments défient les lois de la physique. Lake est convaincu que ces montagnes cachent un mystère qui permettrait de comprendre comment la curieuse trace a pu se fossiliser sur le fragment de roche. Sans trop laisser le choix à Dyer, Lake décide de partir avec une dizaine d’hommes et quatre des cinq avions disponibles. Bravant des conditions météorologiques très difficiles, Lake, le jeune Gedney et leur équipe parviennent sans trop de dommages à atterrir non loin des montagnes aux mirages, et ce que vont découvrir les hommes de Lake dépasse de loin tout ce que pouvait imaginer le biologiste. Lake était venu pour trouver d’autres fossiles permettant de déterminer l’origine des traces sur la roche. Mais ce qui se trouvait dans une cavité près du campement est d’une nature innommable...

JPEG - 97.7 ko

“Les Montagnes hallucinées” est une nouvelle majeure du mythe de Cthulhu inventé par H.P. Lovecraft. Est-il encore besoin de présenter cet écrivain majeur du roman d’horreur dont les éditions 21g ont récemment publié une biographie en bande dessinée, Howard P. Lovecraft : celui qui écrivait dans les ténèbres ? En quelques nouvelles, Lovecraft a créé un univers, une cosmologie basée sur des créatures monstrueuses qui seraient venues de l’espace sur Terre, les Grands Anciens. Son œuvre a inspiré nombres d’auteurs dont le mangaka Gou Tanabe. Ce dernier s’est spécialisé dans l’adaptation de roman d’horreur et il s’était déjà attaqué aux œuvres de H.P. Lovecraft avec l’adaptation de la nouvelle “Je suis d’ailleurs” dans son propre recueil de nouvelles en manga, The Outsider. Toutefois, adapter le mythe de Cthulhu est loin d’être une sinécure, en particulier “Les Montagnes Hallucinées” qui sont extrêmement descriptives, Lovecraft faisant parler le professeur Dyer comme s’il faisait réellement un rapport scientifique. Gou Tanabe ne s’est pas offert beaucoup de liberté dans son adaptation, pour ne pas dire aucune. N’ayant plus lu Lovecraft depuis pas mal d’années, je me suis donc replongé dans la version originale des “Montagnes hallucinées” et la conclusion est sans le moindre doute une très grande fidélité à l’œuvre du reclus de Providence. Gou Tanabe n’hésite d’ailleurs pas à reprendre des extraits de textes de la nouvelle quand il décrit certains lieux ou certaines découvertes.

L’atout de cette adaptation est évidemment l’incroyable talent de dessinateur de Gou Tanabe. Son style graphique n’a rien à voir avec le dessin classique de manga, même des seinen. Son trait est hyper réaliste pour ne pas dire à un niveau de détails parfaitement stupéfiant. Ce premier tome fourmille de pleines pages et de doubles pages passant de panoramique du désert blanc de l’Antarctique aux montagnes noires décrites par Lovecraft en passant par son interprétation de la cité cyclopéenne que cache le continent du pôle sud. Mais sa grande réussite est incontestablement sa vision des créatures découvertes par l’équipe de Lake. Gou Tanabe a su représenter le plus fidèlement possible ces monstres qui trottaient dans l’esprit perturbé de Lovecraft. Certes, il y a déjà eu d’autres illustrations des Anciens mais Gou Tanabe y imprime sa patte de mangaka, un niveau de détail qui peut rendre la lecture d’une planche complexe, mais le mythe de Cthulhu est peuplé de créatures complexes, la lecture des “Montagnes hallucinées” est complexe mais c’est aussi ce qui rend intéressante cette œuvre.

Gou Tanabe nous offre une lecture illustrée avec talent de cette œuvre culte que sont “Les Montagnes hallucinées”, un excellent moyen de redécouvrir cette nouvelle ou une ouverture pour donner envie de la lire. Il faut également noter la présentation de ce manga avec une couverture en simili cuir, faisant penser à un carnet de notes de scientifiques... ou la terrible couverture du Nécronomicon.


Les Montagnes hallucinées (T1)
- Auteur : Gou Tanabe
- D’après l’oeuvre originale de : Howard Phillips Lovecraft
- Traducteur  : Sylvain Chollet
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 15 x 21 cm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 310 pages
- Date de parution : 4 octobre 2018
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0362-5
- Prix : 15 €


© TANABE Gou 2016 & 2017 KADOKAWA CORPORATION



Frédéric Leray
19 octobre 2018




JPEG - 22.1 ko



JPEG - 23.8 ko



JPEG - 27.2 ko



JPEG - 29.3 ko



JPEG - 30.6 ko



WebAnalytics