YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Alderamin on the Sky (T5 et 6)
Bokuto Uno et Taiki Kawakami
Ototo

L’assassinat du colonel Taek est une occasion sans pareil pour le général Safida. Il peut enfin déchaîner sa rage sur le peuple Shinaak. Rien ne vaut une petite vengeance pour se mettre les soldats dans la poche et peu importe les victimes que cela pourra générer, surtout chez ceux qu’il considère comme des sauvages. De son côté, Ikta tente de comprendre ce geste insensé des Shinaak et plus il analyse la situation plus il devient convaincu que les rebelles Shinaak ont été manipulés, mais par qui et pourquoi ? Et à une situation inattendue, il faut se préparer de la même façon, comme se fournir d’armes avec une nouvelle technologie. Pendant ce temps, les troupes de l’Empire partent à l’assaut des premières places fortes ennemies, pourvues de bombardes. Les dégâts provoqués par les canons sont très importants dans les rangs de l’Empire et quand les troupes atteignent enfin le pied des murs d’enceinte, l’ennemi a déjà fui, abandonnant le fort. Mais que cherchent donc les rebelles par ces actes ?



Ikta a refusé de partir aider le fortin où s’est repliée la troupe de Kanna. Le jeune stratège a compris les causes des maladies subites dans les rangs de l’Empire. Les soldats subissent le mal des montagnes, cette inadaptation à l’altitude et au manque d’oxygène. Il sait parfaitement que partir sans s’être habitué à l’altitude les rendrait d’autant plus vulnérable. Malheureusement, quand ils arrivent enfin sur place, il est trop tard. Tous les soldats ont été massacrés par les rebelles. La vue du corps de Kanna choque comme jamais Ikta qui n’était pas prêt à voir morte une de ses amies. La réplique est immédiate : un village est brûlé en représailles, mais Ikta est soulagé que les villageois soient épargnés. Seulement leur image de démons des plaines ne s’améliore pas vraiment et Ikta se retrouve à deux doigts de provoquer un accident avec un enfant. Les tensions sont de plus en plus fortes et cette guerre pourrait bien n’avoir finalement aucun vainqueur. Pourtant, le général Safida persiste dans sa soif d’opprimer les Shinaak et il compte bien que la prochaine bataille soit la dernière.

JPEG - 96.5 ko

Ces deux tomes de “Alderamin on the Sky” développe la guerre de l’Empire contre les rebelles Shinaak. Les officiers de l’Empire ne sont pas montrés sous leur meilleur angle. En fait, Bokuto Uno s’amuse à opposer les officiers à l’ancienne, racistes, imbus de leur personne mais surtout incompétents notoires, qui envoient leurs hommes au massacre sans même comprendre les raisons de leurs échecs, aux officiers marginaux, qui laissent les jeunes cadets prendre des initiatives et s’adaptent à leur environnement. Les conséquences sont largement prévisibles, les premiers assauts de l’Empire sont des échecs où les pertes au sein de leurs troupes sont bien supérieures à celle des rebelles. Ikta viendra inverser la tendance, mais bien malgré lui puisque sa tactique est surtout faite pour préserver les soldats de l’Empire et ainsi leur éviter de subir les contrecoups de la maladie des montagnes. Difficile de croire que ces officiers vivent dans ce territoire sans comprendre ce mal des hauteurs. Mais Bokuto Uno voulait clairement humilier l’empire dans son tome 5, quitte à pousser à l’extrême l’incompétence des officiers aux commandes. Ikta introduit également des armes pourvues d’une technologie interdite. Nous en avions presque oublié le côté archaïque des armes des soldats de l’empire. Des arbalètes contre des bombardes, drôle de conflit !

Le tome 6 commence avec une scène très forte émotivement parlant. Pour la première fois depuis le début de la série, notre héros perd un proche. Cet épisode aura évidemment des conséquences. Bokuto Uno éprouve son héros, le poussant dans ses retranchements mais surtout, le mangaka idéalise quelque peu ce personnage. Malgré tous les morts dans son camp, Ikta garde la tête froide et tente toujours de minimiser les morts des deux côtés. La scène de pillage montre la différence de comportement et de contrôle entre les cadets et les soldats que l’on qualifierait de normaux. Cette différence en devient même caricaturale rendant d’un autre côté les cadets comme insensibles à la mort des leurs. Ikta est prêt à sacrifier son doigt pour une ennemie, à se faire tabasser pour un enfant, mais il oublie bien vite ses camarades morts. Le côté manichéen de ce conflit perd ici un peu de réalisme car aussi bons officiers que soient les cadets, ils apparaissent trop parfaits. Plus d’humanité et de faiblesse auraient été un bon point, pour mettre encore plus d’épaisseur à la série.

Bon je finis sur un point négatif mais je lève immédiatement toute ambiguïté, “Alderamin on the Sky” est une excellente série et mérite largement d’être lue malgré de petites imperfections.


Alderamin on the Sky (T5 et 6)
- Scénario : Bokuto Uno
- Dessin : Taiki Kawakami
- Character Design : Sou Sanba/Ryutetsu
- Traducteur  : Adrien Ghariani
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 160 pages
- Date de parution : 18 mai et 24 août 2018
- Numéro IBSN : 9782377171156 ; 9782377171408
- Prix : 7,99 €


A lire sur la Yozone :
Alderamin on the Sky (T1)
Alderamin on the Sky (T2)
Alderamin on the Sky (T3 et 4)


ⓒ BOKUTO UNO/TAIKI KAWAKAMI
KADOKAWA CORPORATION ASCII MEDIA WORK
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
5 octobre 2018






JPEG - 51.7 ko



JPEG - 27.1 ko



JPEG - 31.4 ko



JPEG - 54 ko



JPEG - 29.3 ko



JPEG - 33.9 ko



WebAnalytics