Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Agence Mysterium, tome 2 : Le diable des Pyrénées
Loïc Le Borgne
Scrineo, Jeunesse, roman (France), thriller/science-fiction, 240 pages, octobre 2018, 14,90€

Une nouvelle affaire pour l’Agence Mysterium : lors d’une sortie pédestre dans le cirque de Gavarnie, Martin, un jeune homme, a rencontré une drôle de créature au visage rouge, avec des cornes sur la tête et des sabots en guise de pieds. Le diable !
Les habitants de cette région des Pyrénées savent que le mal rôde, car des bêtes sont prises de folie jusqu’à en mourir. Aucune victime humaine à déplorer, mais il est question de possession ! Les gens évitent de parler de cette menace, de peur qu’elle ne se répande et soit néfaste au tourisme.
Martin qui l’a vue de près et a éprouvé la peur de sa vie quand il a senti que son esprit ne lui obéissait plus, en appelle à cette agence versée dans les cas étranges.
Quelle n’est pas sa surprise à l’arrivée de ses membres !



« Vous êtes terrifié par un monstre, une créature, un phénomène étrange ? Nous sommes là pour vous aider ! »
À ces mots rien ne laissait présager à Martin qu’il verrait débarquer trois adolescents : Kim, 13 ans, la fondatrice de l’agence, Tristan, même âge, bricoleur, geek, et Salma, 12 ans, la sportive, adepte de Taekwondo. Son premier réflexe revient à les renvoyer chez eux, car il ne les prend pas au sérieux. Il faut dire qu’ils ne font guère étalage de leur jeune âge dans leur pub.
Ils réussissent tout de même à convaincre Martin de leur sérieux et de leurs compétences. Leur arrivée rapide et les capacités très spéciales de leur assistant Moov 109.0 plaident d’ailleurs pour eux. Ce dernier issu du futur, soit-disant de 7777, aussi appelé la Plasmachine, leur permet de se téléporter n’importe où et leur assure un soutien d’importance et sans failles. « Le fantôme de Saint-Malo » a permis de se familiariser avec ce groupe d’amis d’enfance qui sont restés liés, malgré leur départ dans des établissements scolaires différents. L’Agence Mysterium localisée chez Kim Kraken permet aux trois de se retrouver en leur donnant un but commun.

L’affaire exposée est tout à fait de leur ressort et quand ils aperçoivent la première fois la créature, ils comprennent toute sa complexité : un isard s’agite soudain et saute dans le vide sans raison apparente, puis Tristan est attaqué et blessé par un gypaète.
« Le diable des Pyrénées » se lit très vite, car l’histoire imaginée par Loïc Le Borgne est très vivante. Le groupe de trois alterne sans temps morts entre Paris et le cirque de Gavarnie. Leur adjoindre la fantastique machine qu’est Moov permet de jongler entre les deux lieux en supprimant les déplacements qui casseraient le rythme du récit. Vous appelez l’Agence Mysterium et le temps de réunir ses membres, elle est déjà là où que vous soyez ! À aucun moment, le lecteur ne remet en cause l’existence de la Plasmachine qui représente un personnage à part entière de l’équipe et qui prouve qu’elle n’est pas une simple machine.

Loïc Le Borgne ne résume pas l’histoire à la seule enquête pour trouver la créature, il enrichit « Le diable des Pyrénées » avec plusieurs réflexions comme le rapport avec l’autre, celui qui est différent de soi et qu’il faut accepter malgré ses différences, mais aussi l’entente entre les membres de l’Agence qui grandissent. Dans le présent roman, des tensions naissent, Kim s’agace de voir Tristan et Salma se rapprocher, le constater éveille en elle une certaine jalousie. D’autres détails de la sorte parsèment le roman pour l’ancrer dans des thématiques actuelles. Le traitement ne manque pas de pertinence sur le sujet et montre l’importance de l’amitié. Les lecteurs ne peuvent que s’attacher aux personnages en plein apprentissage, en plein doute.
De plus, l’auteur illustre très bien l’ouverture d’esprit qu’il faut pour accepter la créature, comment il faut dépasser les préjugés. Et que l’on soit un enfant ou un adulte, le regard change, les positions sont moins tranchées et plus susceptibles d’évoluer. Kim donne une belle leçon d’humanité aux protagonistes et aux lecteurs.

« Le diable des Pyrénées » transporte les lecteurs dans un lieu grandiose et magique. Loïc Le Borgne mène parfaitement son récit entre mystère, action et rapports humains. Il n’hésite pas à dépasser les frontières du réel en imaginant des développements science-fictifs qui seront facilement acceptés du fait de la présence de Moov. C’est vivant, prenant et la composition de l’Agence Mysterium offre des réflexions très intéressantes.
Cette série plaira sans problème aux jeunes lecteurs curieux, mais aussi à un public plus âgé et ouvert d’esprit, qui se prendra au jeu et retrouvera pour l’occasion la capacité de s’émerveiller.


Titre : Le diable des Pyrénées
Série : Agence Mysterium, tome 2
Auteur : Loïc Le Borgne
Couverture : Xavier Colette
Éditeur : Scrineo
Collection : Jeunesse Ados
Site Internet : fiche du roman
Pages : 240
Format (en cm) : 21,1 x 13,5
Dépôt légal : octobre 2018
ISBN : 9782367406091
Prix : 14,90 €


Loïc Le Borgne sur la Yozone :
- un entretien

les chroniques de :
- Agence Mysterium, tome 1 : « Le fantôme de Saint-Malo »
- « Il »
- « Le garçon qui savait tout »
- « Hysteresis »
- « Le Bout du Monde »
- « Le Sang des Lions »
- « Je Suis ta Nuit »
- « Le Grand Voyage (T2) »


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
18 octobre 2018


JPEG - 33.7 ko



WebAnalytics