YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cured (The)
Film irlandais de David Freyne (2017)
2 juin 2018 (VOD) / 26 juin (DVD, BRD)

Fort du succès de son court métrage « The First Wave », David Freyne décide d’en retravailler le script pour réaliser son premier long métrage et convainc l’actrice canadienne Ellen Page de le suivre dans l’aventure en tant qu’actrice mais aussi productrice.

***,5



Genre : Drame, SF, Horreur
Durée  : 1h35

Avec Ellen Page (Abbie), Sam Keeley (Senan), Tom Vaughan-Lawlor (Conor), Stuart Graham (Cantor), Paula Malcomson, (Dr. Lyons), Natalia Kostrzewa (Allison), Hilda Fay (Jo landecker), ...

Des années après que l’Europe ait été ravagée par le virus Maze qui transforme les humains en monstres cannibales, un antidote est enfin trouvé. Hantés parce qu’ils ont fait, Senan et Conor font partie de la 3e vague de guéris à réintégrer leur famille. Tandis que Senan est recueilli par Abbie, sa belle-soeur devenue veuve, Conor est rejeté par sa famille.


JPEG - 36 ko


Comme l’explique le synopsis,ce premier long métrage du réalisateur irlandais David Freyne n’est pas à proprement parlé un film de zombies, au sens survival du terme. « The Cured » s’inscrit plutôt dans la lignée de la très bonne série télévisée britannique « In The Flesh ». L’action se déroule après les “évènements”, une infection virale ici, et traite de la question des malades sur lesquels le vaccin n’a pas fonctionné et de la réinsertion des infectés désormais guérit dans une société irlandaise traumatisée par leurs actes.

Allégorie de la “déradicalisation” des terroristes islamiques ou fable sur les séquelles des guerres, « The Cured », bien que traversé de fulgurances horrifiques (les souvenirs de Senan), tient plus du drame intimiste post-conflit que du film d’horreur.

La culpabilité de Senan, la mort du mari d’Abbie, le reportage sur le retour des infectés qu’elle réalise, le devenir des infectés non guéris. Autant de souvenirs, de questions et de secrets qui vont finir par opposer Senan et Conor, son ancien camarade de quarantaine, qui depuis qu’il a été rejeté par les siens cherche à s’emparer de la cause des infectés pour se venger et replonger le pays dans le chaos.
Interprété par Tom Vaughan-Lawlor (« Peaky Blinders », « Infiltrator »), cet ancien avocat qui voulait, avant l’infection, se lancer en politique, est le ressort suspens du film. De son côté, Sam Keekey (« AfterDaath ») campe un infecté repenti tout à fait touchant. Quant à Ellen Page, pour une fois en mère de famille, elle se montre, comme à son habitude, remarquable.

Un film de zombie, donc, plus porté sur la réflexion que sur l’horreur post-apocalyptique, même si cela s’énerve un peu dans le dernier quart d’heure, et qui du coup risque de laisser en plan les amateurs purs et durs du genre. Les autres apprécieront probablement son approche atypique, très réaliste, la dimension métaphorique d’un scénario subtil, les questionnements qui en découlent et la qualité de son interprétation.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : David Freyne
Scénario  : David Freyne
Producteurs  : Rory Dungan, Rachael O’Kane, Ellen Page
Coproducteur  : David Grumbach
Producteurs exécutifs : Conor Barry, Aidan Elliott, Aaron Farrell, John Keville
Musique originale : Rory Friers, Niall Kennedy
Images  : Piers McGrail
Montage  : Chris Gill
Casting  : Thyrza Ging , Louise Kiely
Création des décors : Conor Dennison
Direction artistique : Francis Taaffe
Décorateurs de plateau : Kevin McCabe
Costumes  : Tiziana Corvisieri
Maquillage  : Niamh Glynn, Julie-Ann Ryan
Production  : Bac Films, Savage Productions, Tilted Pictures
Distribution : Bac Films

LIEN’(S) YOZONE

- La bande annonce (vost)
- Séance en ligne : « The First Wave »


Images © Bac Films



Bruno Paul
19 septembre 2018






JPEG - 16.7 ko



JPEG - 10.6 ko



JPEG - 8.6 ko



JPEG - 9.7 ko



JPEG - 7 ko



WebAnalytics