Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Awaken (T7 et 8)
Hitori Renda
Ki-oon Seinen

Une nouvelle forme de contamination par des cellules d’euglènes se répand à une vitesse inquiétante, les contaminés n’ayant comme seul instinct que de propager le virus. Le groupe d’intervention se déplace en masse sur place pour anéantir ce que l’on surnomme les Nev. Toutefois, même s’il se croit préparé pour ce genre d’intervention, Kanata se voit contraint de devoir tuer un de ses partenaires contaminé par un Nev. Décidément, le jeune éveillé n’est plus l’élève insouciant, jouant avec son pouvoir. Seulement, une surprise de taille attend Shiki lors de cette mission. La jeune femme découvre qu’elle connaît très bien la personne à l’origine de cet état d’urgence. Ce n’est autre que Asu, la grande sœur qu’elle pensait morte depuis très longtemps. Mais cette dernière n’est plus celle qu’elle admirait temps. Asu est un membre actif de Utainushi et son seul but est de changer l’humanité anéantissant celle existante pour la remplacer par une forme qui ne connaîtra ni la guerre, ni la mort.



Kanata a failli être dévoré par son état avancé d’éveillé. Le choc provoqué par Asu aurait pu lui être fatal mais alors qu’il s’apprêtait à porter un coup fatal à Shiki, sa conscience a fini par prendre le dessus et le ramener à la raison. Toutefois, les deux jeunes sortent en bien mauvais état après cette mission catastrophique. Toutefois, une lueur d’espoir apparaît quand le docteur Nozakura parvient à trouver un vaccin au terrible virus Nev. Seulement le prix à payer pour y parvenir est des plus lourds. Son petit-fils, qu’il pensait avoir stabilisé en éloignant toute source de lumière de lui, n’a pu résister à l’explosion des cellules d’euglène en lui. Le choc fut tel que le docteur travailla sans relâche jusqu’à ce qu’il parvienne à trouver ce vaccin capable de neutraliser les euglènes et peu à peu guérir les Nev. Finalement, la catastrophe annoncée a été évitée... mais pour combien de temps ? Car Utainushi est loin d’avoir dit son dernier mot, bien au contraire. Le véritable patron de l’organisation montre enfin son vrai visage et la surprise sera du niveau du retour d’Asu. Mais sa visite à Ayagiri n’est qu’une pièce du terrible puzzle mis en place pour éradiquer l’espèce humaine.

JPEG - 70.1 ko

“Awaken” arrive peu à peu à son ultime tome et Hitori Renda se voit contraint d’augmenter la cadence des révélations. Toutefois, le récit ne semble pas s’accélérer plus que nécessaire et le mangaka se permet même de dédier la quasi intégralité du tome 7 à l’affrontement contre Asu. Cette fois, finis les monstres et les créatures aux formes biscornues et pas toujours des plus claires. Ce sera uniquement le cas des Nev du début de tome qui ne serviront en fait que de faire-valoir pour Asu et de préparation à son plus difficile combat pour Kanata. Le mangaka prend soin de jouer avec notre pathos, par ces retrouvailles des plus violentes entre Shiki et Asu. Le lien qui lie les deux personnages est évoqué grâce à de nombreux flash-back qui nous en diront plus long sur cette étrange combattante qu’est Asu. Sa rage de tuer est impressionnante et ses capacités la rendent quasiment immortelle, le genre de méchante qui semble impossible à vaincre et qui laisse le lecteur assez sceptique sur la méthode que pourra utiliser le mangaka pour s’en débarrasser. Que faire contre un ennemi capable de se régénérer à volonté ? Hitori Renda devra répondre à cette question uniquement dans le tome 9. Sacré défi !

Le tome 8, et avant-dernier tome, se devait donc de finir de poser toutes les pièces de cet étrange puzzle. Un nouveau personnage fait son apparition et d’autres voient leur identité se clarifier pour préciser les liens entre les différents protagonistes. Le voyage de Kanata dans l’esprit d’Asu tombe un peu comme un cheveu sur la soupe mais peut également être assez simplement expliqué, ce qui montre une qualité indéniable de Hitori Renda en tant que conteur. Le mangaka nous fait admettre certains concepts sans trop les expliquer mais en les posant plus comme des éléments logiques et à prendre comme tels. Cette logique permet justement de pouvoir accélérer le récit sans que cela paraisse excessif. Toutefois, quels choix fera Hitori Renda pour arrêter des personnages invincibles ? Comment Kanata pourra se surpasser sans la possibilité d’entrainement supplément vu le peu de temps restant à notre héros pour se débarrasser des membres d’Utainushi, surtout qu’il n’aura potentiellement pas beaucoup d’aide à sa disposition ? C’est là que se situe le challenge du dernier tome et tout le défi qu’a dû relever le mangaka.

Il faudra attendre encore un peu pour connaître le dénouement de “Awaken”. Nous serons évidemment là pour tout vous dire sur le dernier tome.


Awaken (T7 et 8)
- Auteur : Hitori Renda
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176 pages
- Date de parution : 12 octobre 2017 et 14 avril 2018
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0139-3 ; 979-10-327-0250-5
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Awaken (T1 et 2)
Awaken (T3 et 4)
Awaken (T5 et 6)


© Renda Hitori 2014 / Futabasha Publishers Ltd.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
5 septembre 2018




JPEG - 20.9 ko



JPEG - 32.6 ko



JPEG - 25.5 ko



JPEG - 20.6 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 33.7 ko



WebAnalytics