Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Reines de Sang (Les) - Jeanne, la Mâle Reine (T1/3)
France Richemond, Michel Suro et Dimitri Fogolin
Delcourt

1293, au château de Montbard, résidence des ducs de Bourgogne.
La princesse Agnès, fille de Saint-Louis, met au monde son cinquième enfant. La petite Jeanne nait avec une jambe plus courte que l’autre, signe de malédiction. On l’emmaillote fortement pour redresser cette jambe difforme, mais rien n’y fait. Adolescente, elle est moquée de tous et traitée de diable boiteux. Blessée par la méchanceté des gens, seule sa sœur Marguerite la protège en lui promettant de veiller sur elle.

PNG - 376.8 ko

A l’âge de neuf ans, Marguerite est désignée pour épouser le dauphin, futur Louis X. Jeanne se retrouve bien vite seule. Infirme, elle peine à trouver un prétendant, jusqu’à ce qu’elle rencontre Philippe Le Bel. A dix-huit, il la demande en mariage.



Le premier opus de “Jeanne, la Mâle Reine” met l’accent sur l’enfance et la jeunesse difficile de Jeanne. Pas facile d’être le cinquième enfant de Charles de Valois, infirme de surcroît, alors qu’un garçon était espéré. Les faits historiques sont bien calés avec la destruction de l’ordre des Templiers, les manigances religieuses et politiques avec un nouveau pape qui rêve d’une croisade rassemblant Templiers et Hospitaliers.

PNG - 462.3 ko

Les éditions Delcourt continuent leur belle collection consacrées aux reines de sang. Après Cléopâtre, Frédégonde, Isabelle, Aliénor et Tseu Hi, on revient en France avec le destin de Jeanne, reine durant la Guerre de Cent Ans. Moins guerrière qu’Isabelle, moins sulfureuse qu’Aliénor, moins belle que la grande Cléopâtre, Jeanne est surtout connue pour son pied bot. Forte de son expertise d’historienne, France Richemond (“Le Trône d’Argile”)) nous passionne avec l’histoire de cette femme boiteuse au destin hors norme puisqu’elle deviendra reine aux côtés de son mari Philippe de Valois.

Le rythme de “Jeanne, la Mâle Reine” est prenant et présente habilement le contexte de l’époque avec une période politique trouble. Le graphisme de Michel Suro (“Le Clan des Chimères”, “Le Siècle des Ombres”) est élégant. Son trait est parfait tout en mouvement avec une Jeanne belle et sulfureuse, sous les belles couleurs de Dimitri Fogolin.

Ce premier tome pose les jalons, il en reste deux pour découvrir l’accession au pouvoir et le rôle prépondérant de Jeanne pendant la Guerre de Cent Ans. À découvrir sans plus attendre !


Jeanne, la Mâle Reine (T1/3)
- Série : Les Reines du sang
- Scénario : France Richemond
- Dessins et couleurs  : Michel Suro
- Couleurs  : Dimitri Fogolin
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Histoire & Histoires
- Format : 23 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleurs
- Dépôt légal : 21 mars 2018
- Numéro IBSN : 978-2-7560-4216-9
- Prix public : 14,95 €


À lire sur la Yozone :
Cléopâtre (T1)
Le Clan des Chimères (T1)
Le Clan des Chimères (T2)


Illustrations © Michel Suro et Delcourt (2018)



Anne Schnebelen
22 juin 2018




PNG - 153.6 ko



PNG - 131.4 ko



PNG - 152.4 ko



PNG - 202.1 ko



PNG - 219.9 ko



WebAnalytics