YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




DoggyBags, l’anthologie
RUN, Singelin, Bablet, Hasteda, Mëgaboy, Francesco Giugiaro, Gasparutto, Amoretti, Ducoudray et Kartinka
Ankama

Quand le “Mutafukaz” de Run déboule chez Ankama, l’éditeur n’imagine pas le succès monumental que va obtenir ce titre aux influences nord-américaines affirmées, dans un style graphique très original aux confluences des comics, du manga et de la franco-belge. Vite Ankama propose à Run la gestion du Label 619, sorte de creuset expérimental dont sortiront le “Freaks’ Squeele” de Florent Maudoux, “The Grocery” d’Aurélien, “La Belle Mort” de Mathieu Bablet,... et une série devenue elle aussi culte, “DoggyBags”. Où s’agiteront souvent les auteurs pré-cités.



La mission de Run est claire : sortir régulièrement des petits formats aux couvertures souples évoquant les EC Comics, dans un esprit moderne et furieusement trash. C’est ce qu’il fera à partir de 2011, sur une aventure comptant 13 tomes et 2 hors-séries. Pour cette anthologie, ce sont les fans qui ont sélectionné (vote sur Facebook en fin 2017) dix récits parmi leurs favoris pour offrir à “DoggyBags” un écrin en dur de toute beauté qui marquera les esprits, avec sa superbe couverture inédite signée Shane Pierce, qui annonce le programme : Suspense, Frisson & Horreur !!.

JPEG - 307.3 ko

Un pari totalement réussi qui s’ouvre avec Run, comme un maître de cérémonie, et le récit “Mort ou Vif” qui en surprendra plus d’un. On pense à Tarantino, aux atmosphères violentes de films de genre américains et on essaye de reprendre son souffle avant quelques sérieux coups à l’estomac portés par Guillaume Singelin, ou Kartinka, tous ces auteurs alors méconnus dans des univers variés où le sang, la sueur, le sexe pimentent des fictions dures, écrites au vitriol. Là un samouraï, ici des zombies, des flics corrompus, des mexicains, des monstres horribles, des morts-vivants, et toujours, la mort au rendez-vous, dans le sang et les tripes.

JPEG - 273.8 ko

Alors, aujourd’hui, “Doggybags”, c’est fini, du moins sous cette forme. Les projets à venir sortiront dans deux collections, “DoggyBags one-shot”, pour des histoires complètes en un album comme le récent “Teddy Bear” de Jérémie Gasparutto et Francesco Giugiaro, et “DoggyBags présente” (souvenez vous de “South Central Stories” en 2014) pour des recueils d’histoires courtes. On attend pour cette seconde collection “Sang d’encre” qui sera un recueil de 21 nouvelles inédites écrites par Tanguy Mandias illustrées par des auteurs comme Run, Guillaume Singelin ou le japonais Atsushi Kaneko. Prévu à l’automne 2018.

Cette Anthologie “Doggybags” est donc une pièce de choix pour les fans du Label 619. Avec ses multiples suppléments, fausses pubs et un poster en note finale, une marque de fabrique. Belle comme un étendard où l’horrible visage de la mort s’est imprimé, hideux, effrayant, terrifiant, en référence évidente à un genre remis au goût du jour avec beaucoup d’imagination et de talent.

Monstrueusement belle !


Je me permets d’ajouter que si “Mutafukaz” est devenu un film d’animation, Ankama a édité une monstrueuse et splendide intégrale de la bande dessinée de Run (596 pages couleurs, 34,90 €) et un artbook “Mutafukaz-The Movie”. Oui, les fins de mois vont devenir difficiles pour les fans !


Anthologie Doggybags
- Auteurs : RUN, Singelin, Bablet, Hasteda, Mëgaboy, Francesco Giugiaro, Gasparutto, Amoretti, Ducoudray et Kartinka
- Éditeur : Ankama
- Pagination : 368 pages couleurs
- Format : 20 x 28 cm
- Dépôt légal : 9 mars 2018
- Numéro ISBN : 979-1-03-350534-1
- Prix public : 29,90 €


À lire sur la Yozone :
Doggybags (T1)
Doggybags (T2) le trailer et son making off
Doggybags (T2)
Doggybags (T3) Doggybags (T4)
Doggybags (T6) Heart Breaker
Doggybags présente (T1) South Central Stories
Mutafukaz (T1) Dark Meat City
Mutafukaz (T2) : encore et toujours plus cinglé !
Mutafukaz 2, bande-annonce
Mutafukaz (T2) Troublants Trous Noirs
Mutafukaz : retour aux sources
Mutafukaz, It came from the Moon
Mutafukaz, le film d’animation


Illustrations © RUN, Singelin, Bablet et Éditions Ankama (2018)


Fabrice Leduc
15 juin 2018






PNG - 143.4 ko



JPEG - 111.1 ko



JPEG - 101.8 ko



JPEG - 117.9 ko



PNG - 222.7 ko



JPEG - 31.1 ko



WebAnalytics