Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Gagner la guerre (Livre 1) Ciudalia
Frédéric Genêt, adapté de l’œuvre de Jean-Philippe Jaworski
Le Lombard

Revenir au Vieux Royaume, retrouver la République de Ciudalia et ses sombres intrigues au cœur du pouvoir, parcourir les rues de la florissante cité-état dans les pas de cette crapule de Benvenuto Gesufal. Quels formidables souvenirs, que la lecture de “Gagner la guerre” de Jean-Philippe Jaworski.



Une fantasy légère dans un cadre de Renaissance vénitienne marquée d’ésotérisme, de magie, avec des personnages cabossés et ballottés de meurtres sordides en complots qui les dépassent, d’un combat à une guerre de plus. La langue est riche subtile, la lecture devient prenante, immersive, et instant inoubliable. Adapter ce roman en BD est un vrai défi pour un éditeur, aussi Frédéric Genêt (“Samurai”, chez Soleil) se lance-t-il seul, accompagné seulement de deux de ses rêves : devenir un auteur complet et écrire de la fantasy réaliste.

JPEG - 240.4 ko

Comme “Gagner la guerre” reflète toutes ses aspirations, il contacte l’auteur du roman, vite enthousiasmé par la proposition.
Pour ce premier tome, c’est en fait la nouvelle “Mauvaise Donne” qui sert d’introduction à ce riche univers, avec ce fameux Benvenuto, ancien soldat dans les Phalanges ayant participé au siège de Kaellsbruck, devenu assassin au service de la Guilde des Chuchoteurs. Brutal, cynique, intelligent, séducteur, il est la voix et le personnage central du roman. Engagé pour une nouvelle mission, il se retrouve plongé au cœur d’une machination étourdissante dont il ne devait pas sortir vivant.

JPEG - 242.4 ko

Mais l’homme résiste aux blessures reçues, à la sorcellerie d’un maître magicien venu de Ressine, et fait travailler vite sa mémoire, l’entraînant dans les souvenirs du massacre de Kaellsbruck, pour sauver sa vie près d’un Podestat à la sinistre réputation, Leonide Ducatore. La partie d’échecs a commencé, les pièces tombent, une à une, dans d’horribles massacres, mais Benvenuto est ici le fou du roi, il vacille, tremble sur ses bases, mais ne tombe pas et survit.
Dans les rues d’une Ciudalia aussi lumineuse le jour que dangereuse la nuit, Frédéric Genêt s’installe avec force, humour, dans un registre dynamique et cinématographique qui sert admirablement bien les acteurs comme les décors de cette aventure.

JPEG - 249.9 ko

Cette adaptation en BD de “Gagner la guerre” est prévue en 5 ou 6 tomes, Benvenuto n’est qu’au bord du précipice, vivement qu’il y bascule !

S’encanailler dans les bas-fonds de Ciudalia, malgré le danger, vous n’y résisterez pas.


Une édition en N&B de “Gagner la guerre” a précédé le tirage en couleurs. Je ne suis pas certain qu’il soit encore possible de le dégoter. En tout cas, il est en indisponibilité sur la page qui lui est dédiée aux éditions Le Lombard.

JPEG - 102.3 ko

64 pages pour profiter du dessin de Frédéric Genêt sur un titre qui sera évidemment un standard (17,95 €)


(Livre 1) Ciudalia
- Série : Gagner la guerre
- Scénario : Frédéric Genêt
- D’après l’oeuvre originale de : Jean-Philippe Jaworski
- Dessin et couleurs : Frédéric Genêt
- Éditeur : Le Lombard
- Pagination : 64 pages couleurs
- Format : 24,1 x 31,8 cm
- Dépôt légal : 25 mai 2018
- Numéro ISBN : 9782803672080
- Prix public : 14,45 €


À lire sur la Yozone :
Gagner la guerre, par Jean-Philippe Jaworski


Illustrations © Frédéric Genêt et Éditions Le Lombard (2018)



Fabrice Leduc
30 juin 2018




JPEG - 79.8 ko



JPEG - 109.5 ko



JPEG - 90.4 ko



JPEG - 105.3 ko



JPEG - 111.2 ko



JPEG - 72.6 ko
Gagner la guerre (T1) en édition N&B



JPEG - 70.2 ko
« Gagner la guerre » de Jean-Philippe Jaworski, aux moutons électriques



WebAnalytics