Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Dept. H (T1) Meurtre en grande profondeur
Matt Kindt et Sharlene Kindt
Futuropolis

Je n’avais jusqu’alors jamais lu d’ouvrages de l’américain Matt Kindt. Cet auteur s’est pourtant multiplié depuis 2001, entre bande dessinée d’espionnage, comics mainstream et récits intimistes. “Dept. H”, son énorme thriller de 700 pages débuté chez Futuropolis, est tout bonnement captivant.



JPEG - 163.1 ko

“Dept. H”, c’est l’obsession d’un scientifique, le professeur Hardy, qui a passé sa vie à explorer l’inconnu, entraînant sa fille Mia et son fils Raj à bord d’une base spatiale, avant de se projeter, 11 000 mètres sous la surface de la mer dans cette station sous-marine où il vient de perdre la vie. Accident, sabotage, meurtre ? Mia, si à l’aise dans l’espace, s’enfonce en cet élément qu’elle craint pour découvrir qui a tué son père. Pour elle, si la plongée en profondeur ressemble à la marche dans l’espace, tout lui semble hostile là où le poids du monde semble peser sur ses épaules. Au cœur de cet univers clos, elle rejoint une équipe qu’elle connaît parfaitement bien, tous adjoints, amis, complices de son père depuis si longtemps. Tous côtoyés dans l’espace, tous dans la mémoire de son enfance, de sa vie... Pourtant, parmi eux, se cache l’assassin de son père.

Ils sont sept assassins potentiels, Mia devra tous les traiter en suspects afin de confondre le criminel.

JPEG - 116.9 ko

La jeune femme a une mémoire qui n’oublie rien, aussi ces retrouvailles font-elles émerger une foule de souvenirs que Matt Kindt mêle habilement au déroulement de l’enquête. Son récit développe autant ces éléments importants de mémoire qui définissent les liens entre les protagonistes, que la description de la base, des enjeux d’une telle entreprise avec les liens complexes entre décideurs-exploitants et scientifiques, ou l’extraordinaire terrain d’exploration de ces fonds sous-marins. Et puis, cette enquête tendue, si anxiogène, est une formidable idée sur le thème du meurtre en lieu clos. Qui ? Pourquoi ? Des questions qui obsèdent Mia, alors que déjà, un sabotage d’envergure touche la base. Cette enquête criminelle abyssale, qui ne souffre d’aucun temps mort, prend alors la dimension d’un thriller aux ramifications plus complexes. Juste passionnant !

JPEG - 241.6 ko

Matt Kindt manie son trait singulier sur un découpage intelligent, aux cadrages subtils qui marquent le suspense de l’enquête comme les moments de poésie des plongées en grands fonds. Soutenu par les couleurs aquarellées très subtiles de sa femme, il nous propose un ouvrage dans lequel on s’immerge avec grand plaisir.

“Dept. H” sera à suivre le temps d’une année et de quatre albums chez Futuropolis. Je ne sais pas nager en eaux troubles, mais j’y plonge avec délectation.


(T1) Meurtre en grande profondeur
- Série : Dept. H
- Scénario et dessin : Matt Kindt
- Couleurs : Sharlene Kindt
- Éditeur : Futuropolis
- Pagination : 168 pages couleurs
- Format : 19,5 x 26,,5 cm
- Dépôt légal : 12 avril 2018
- Numéro ISBN : 9782754822220
- Prix public : 22 €


Illustrations © Matt Kindt et Éditions Futuropolis (2018)



Fabrice Leduc
6 juin 2018




GIF - 46.4 ko



JPEG - 74 ko



JPEG - 102.9 ko



JPEG - 88.5 ko



JPEG - 72.6 ko



JPEG - 79.4 ko
Couverture US (Dark Horse)



JPEG - 81.4 ko
Dos de couverture (Futuropolis)



WebAnalytics