YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Magical Task Force Asuka (T1)
Makoto Fukami, Seigo Tokiya
Pika

Il y a trois ans, des jeunes filles prirent part à une terrible guerre qui faillit être fatale à la race humaine. Des créatures d’un autre monde, les Disas, semèrent le chaos sur la planète. Les armes conventionnelles n’avaient aucun effet sur les monstres titanesques appelés Halloween qui étaient les véritables bras armées des Disas. Heureusement pour l’humanité, une autre race extra-terrestre s’unit aux forces terrestres pour terrasser les Disas qui avaient également attaqué leur monde. Grâce à ces fées, furent créées les Magical Girl, de jeunes filles pourvues de pouvoirs hors normes, armées jusqu’aux dents et capables de détruire les Halloween. Elles étaient douze au début de la guerre, seuls cinq survécurent à ce terrible conflit dont Asuka. Mais aujourd’hui, Asuka ne veut plus se battre, elle à trop perdu durant la guerre et ne souhaite plus que vivre une vie normale de lycéenne. Mais il est difficile de vivre avec les terribles souvenirs qui la hantent.



Avec sa condition physique exceptionnelle, Asuka a du mal à passer inaperçu. Elle est vite repérée par Sayako. Cette dernière est tout son opposé : timide, portant des lunettes et peu adepte de sport, membre du club de littérature. Elle est souvent accompagnée de son amie d’enfance, Kozomi, qui est une véritable tête brûlée. Mais après qu’Asuka les ait sorties d’une situation critique avec une brute épaisse, les deux amies décident de l’intégrer à leur groupe. Car si Asuka paraît farouche au premier abord, elle s’avère en réalité toute prête à lier une amitié. Toutefois, son passé colle à la peau de la Magical Girl. Le colonel Izuki tente toujours de l’intégrer à la task force qu’il a créée pour parer à une nouvelle attaque. Deux Magical Girls ont déjà intégré son groupe et il espère bien qu’Asuka fera de même. S’il ne parvient pas à la convaincre, le destin semble s’être mis en route pour lui donner un coup de main. Mais pas de la manière douce. De la pire des manières, avec l’évasion d’un dangereux terroriste n’hésitant pas à tuer des civils pour semer la panique.

JPEG - 101.8 ko

Les Magical Girls semblent bien revenues à la mode, mais les mangakas n’ont plus le même respect idiomatique pour ces personnages. Après la vision apocalyptique des Magical Girl of the End, voici la version super-guerrier avec celles de “Magical Task Force Asuka”. Si Makoto Fukami est maintenant connu par son travail sur des animés comme “Psycho-Pass : The Movie” ou “Resident Evil : Vendetta”, il a commencé comme scénariste sur des mangas dont “Magical Task Force Asuka”. Ses Magical Girls, si elles reprennent certains codes comme un objet pour se transformer, un être extra-terrestre qui les seconde et la capacité de ne pas être reconnue même en combattant à visage découvert, ne sont plus des petites filles émotives et toutes mignonnes comme Sailor Moon. Ce sont des guerrières implacables, de véritables machines à tuer qui ont vécu les pires horreurs et n’ont pas peur de massacrer ceux qui se dressent sur leur passage ou mettent en danger leurs proches. Asuka possède ce traumatisme des soldats qui ont trop vu des leurs mourir pendant la guerre. Toutefois, comme le veut la philosophie asiatique, on n’échappe pas à son destin et Asuka sera évidemment obligée de reprendre les armes. Mais pour combattre quel nouvel ennemi ? Makoto Fukami semble avoir évité le cliché du retour de la vengeance de l’ennemi vaincu quelques années plus tôt, cherchant à en créer un nouveau, tout aussi dangereux. La petite vie paisible dont rêve Asuka est encore loin et ses nouvelles amies pourraient bien devenir des cibles préférentielles (on n’échappe pas à toutes les ficelles de ce genre de série, tout de même).

Au crayon, nous retrouvons Seigo Tokiya, qui s’est fait connaître en France avec la série “Crimezone”, éditée chez Panini. Son style nerveux colle parfaitement à cette série allant à cent à l’heure. Les combats sont intenses et très lisibles. Le mangaka évite toutefois de tomber dans le gore ou le trop sanglant, même si Asuka ne fait pas dans la dentelle, par exemple en tranchant les pieds d’un ennemi pour l’immobiliser. Les traits de ses personnages sont assez classiques pour un shonen, mais avec un trait plus anguleux qu’à l’ordinaire et des yeux surlignés de noir, qui leur donnent parfois un air de folie. Les monstres qui font peu à peu éruption sont déstabilisants car étant des peluches, comme dans Dolly Kill Kill. Pas étonnant d’ailleurs que les deux séries soient dans le catalogue de Pika. A noter qu’un consultant en techniques militaires a aidé le duo de mangakas pour rendre plus crédible les actions de la Task Force. Avec un manga hyper violent comme le laisse imaginer ce premier tome, il faut admettre que le réalisme des interventions antiterroristes est un plus certain, laissant aux mangakas toute liberté pour s’occuper des combats contre les Halloween, nos peluches tueuses.

Ce premier tome de “Magical Task Force Asuka” nous met tout de suite dans le bain de ce nouveau toilettage de la notion de Magical Girl. Et à la Yozone, on aime bien que l’on maltraite les mythes, surtout ceux-là.


Magical Task Force Asuka (T1)
- Scénario : Makoto Fukami
- Dessin : Seigo Tokiya
- Consultant en termes et stratégies militaires : NaoyaTamura
- Traducteur  : Emmanuel Bonavita
- Éditeur français : Pika
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 182 pages
- Date de parution : 18 avril 2018
- Numéro IBSN : 9782811634445
- Prix : 7,50 €


© Makoto Fukami, Seigo Tokiya / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
4 juin 2018






JPEG - 27.4 ko



JPEG - 30.4 ko



JPEG - 27.6 ko



JPEG - 26.5 ko



WebAnalytics