Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Une Génération Française (T5) Vichy - Capitale
Thierry Gloris et Manuel Garcia
Soleil

Depuis la fin de la belligérance française, Churchill craint que l’Axe ne s’empare de la flotte tricolore, ce qui doublerait sa force navale. En juillet 1940, un ultimatum est lancé à la flotte française par la Royal Navy, au mouillage dans la rade de Mers-El-Khébir. Soit la France se rallie à l’Angleterre pour continuer la lutte, soit elle rejoint un port neutre pour se saborder. Le gouvernement transitoire de Vichy refuse, les Anglais ouvrent le feu. En vingt minutes, la majeure partie de l’escadre tricolore est détruite avec 1300 marins tués. Le désastre est total. Du côté de Vichy, rien ne semble les atteindre, les membres du gouvernement se focalisent essentiellement sur les conditions de l’Armistice pour qu’elles soient le moins défavorables possible : « une défaite suffit, l’important est l’avenir. Nous devons bâtir une France nouvelle et recouvrer une intégrité territoriale au plus vite. Pour cela, il faut s’accommoder de M. Hitler, nous n’avons pas le choix. » Laval, vice-président du conseil, commence à avoir des divergences d’opinion avec Pétain. Il contourne ses directives et prend directement contact avec l’ambassadeur du Reich à Paris. Quant à Tanguy Brettin d’Arçonet, il vient d’être affecté dans les services secrets de Vichy, avec pour première mission de surveiller Laval.



Très peu d’action dans “Vichy - Capitale”, tout est focalisé sur la géopolitique et les négociations de l’Armistice. La IIIe République est balayée par Pétain qui ré-instaure l’ordre. La France doit faire face à une défaite et est très mal conseillée par certains hommes qui tirent la couverture à eux, comme Laval.

PNG - 422.3 ko

La capitaine d’Arçonet se trouve au milieu de tractations qu’il ne cautionne pas. Il est confronté à un cas de conscience : servir la France sous le régime peu glorieux de Vichy, ou rejoindre De Gaulle à Londres dans l’armée de la France Libre, comme l’a fait Martin Favre dans le tome précédent.

PNG - 364.9 ko

Ce nouvel album est bien plus sombre que les précédents, à l’image du régime de Vichy, qu’on aimerait bien effacer de notre Histoire. Les manigances et les luttes de pouvoir sont omniprésentes. Tout en restant neutre, Thierry Gloris (“Champs d’honneur” nous fait vivre l’espoir qu’incarnait Pétain, avant de devenir le symbole de l’humiliation de notre pays. Pétain est dépeint comme un homme dépassé, entrainé par la machine politique de l’époque.

PNG - 332.5 ko

Après le tome 2, Manuel Garcia a repris les crayons en limitant les détails d’arrière-plan pour se focaliser sur les personnages. Un très beau travail d’équipe avec la colorisation sombre de Cyril Saint-Blancat qui reflète parfaitement cette période. “Une Génération Française” est une belle série, même si je suis dubitative sur le choix de se focaliser uniquement sur un des trois personnages par album. Cela peut embrouiller et j’avoue m’être un peu perdue par moments. Quoi qu’il en soit, “Une Génération Française” est un concept abouti sur la Seconde Guerre mondiale. On retrouvera la jolie Zoe Favre, la sœur cadette de Martin, dans le dernier album de la première saison “Radio-Paris ment”.


(T5) Vichy - Capitale
- Série : Une Génération Française
- Scénario : Thierry Gloris
- Dessins : Manuel Garcia
- Couleurs : Cyril Saint-Blancat
- Couverture : Ugo Pinson
- Éditeur : Soleil
- Collection : Quadrants
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Dépôt légal : 7 mars 2018
- Numéro ISBN : 978-2-3020-6852-0
- Prix public : 14,50 €


À lire sur la Yozone :
Une Génération Française (T4) Ici Londres
Champs d’honneur (T1) Valmy - Septembre 1792
Champs d’honneur (T2) Castillon - Juillet 1453
Champs d’honneur (T3) La Bérézina - Novembre 1812
Champs d’honneur (T4) Camerone - Avril 1863
Champs d’honneur (T5) Dunkerque - Juin 1940
Waterloo 1911 (T1)
Waterloo 1911 (T2)


Illustrations © Manuel Garcia et Éditions Soleil (2018)



Anne Schnebelen
22 mai 2018




PNG - 156 ko



PNG - 126 ko



PNG - 295.7 ko



PNG - 152.2 ko



PNG - 139.8 ko



WebAnalytics