Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Firefly (T1)
Ryukishi07 et Nokuto Koike
Komikku éditions

La famille de Yue est en route pour le village natal de leur père. La grand-mère de Yue est morte et toute la fratrie doit se retrouver dans la maison où les trois frères furent élevés. Seulement, l’ambiance n’est pas au beau fixe entre les trois. Yue, contrairement à Yukito, n’est pas la fille de Masashi mais sa belle-fille. Sa mère était une cheffe d’entreprise qui n’est pas parvenue à tenir à flot sa société. Masashi a tout fait pour aider sa femme, mettant énormément d’argent pour renflouer la société dont une somme importante donnée par sa mère. Mais la mère de Yue disparut du jour au lendemain. Depuis, le sujet est devenu une source de conflit avec Nobuteru, et Masashi faisait tout pour éviter de se confronter à la rancœur de son frère. C’est sous une certaine tension que les trois familles se retrouvent à veiller la défunte. Mais la première nuit, Yue est témoin d’un événement terrifiant.



Yue fut réveillée par d’étranges lucioles qui s’étaient introduites dans la maison. Suivant les insectes, la jeune fille se retrouve dans la chambre funéraire. A peine est-elle entrée que le corps de la défunte se met soudainement en mouvement dans une contorsion inhumaine. Quand elle se réveille le lendemain, Yue se rend vite compte que ce n’était pas un cauchemar mais bien la réalité car le corps de sa grand-mère a bel et bien disparu. La famille se met en ordre de bataille pour faire le tour des maisons du village, au cas où quelqu’un aurait remarqué quelque chose d’étrange. Mais toutes les maisons semblent avoir été abandonnées par leurs habitants. Tout aussi étrange, l’eau et l’électricité ont été coupées. Mais encore plus étrange, deux soleils apparaissent dans le ciel. Si le phénomène inquiète Yukito, les adultes s’attachent à un obscur phénomène physique pour expliquer cette curiosité. Malheureusement, les événements ne vont faire qu’empirer, isolant d’autant plus les membres de la famille Tadamura du reste du monde...

JPEG - 81.4 ko

“Firefly” est le nouveau titre d’un membre du collectif 07th Expansion, Ryukishi07. Le collectif est à l’origine d’un animé et d’un jeu vidéo : “Himamizawa, le village maudit”. Avec “Firefly”, le mangaka crée une atmosphère oppressante, rappelant le début du titre de Stephen King, “Brume”, ou encore Fog. Le brouillard devient rapidement l’ennemi de nos héros, isolés du reste du monde par cette brume ouvrant également sur un autre monde. L’horreur est amenée progressivement, de façon de plus en plus intense. Nos héros doivent affronter des créatures d’un autre monde sans trop savoir ce qui les fait basculer dans ce cauchemar. Si le début du titre met l’accent sur Yue, Yukito prend peu à peu la direction et le contrôle des actes du petit groupe. Les adultes sont rapidement exclus de l’action car ils ne sont pas assez ouverts pour comprendre que la réalité n’est plus ce qu’elle était. Que Yue ait vu la transformation de sa grand-mère est aussi symbolique qu’il y a une passation d’une génération à la nouvelle, mais la méthode est assez radicale. Les trois adultes sont exclus car ils ont fui le village pour justement ne pas être dépendants des coutumes. Ce premier tome nous laisse sur de nombreuses interrogations et surtout les jeunes laissés à eux-mêmes.

Le dessin a été confié à Nokuto Koike. L’auteur de Mushroom ou des Oubliés se limite cette fois au dessin, et comme d’habitude, le travail est de qualité. L’atmosphère est parfaitement rendue et le brouillard est un véritable élément donnant ce sentiment d’oppression qui demeure durant tout le tome. Pour le moment, les créatures étranges sont assez limitées en nombre et en design. Seule la mouche de l’enfer sort de l’ordinaire mais mérite le détour. En tout cas, les personnages sont attachants, très expressifs. L’association avec Rukishi07 fait merveille, le scénario de “Firefly” ne dénotant aucunement avec le style de rédaction de Nokuto Koike. Ce tome ne se lit pas, il se dévore, le lecteur plongeant dans l’horreur en accompagnant les protagonistes, tout aussi perdu qu’eux sur la cause de l’arrivée du brouillard et des créatures qui l’accompagnent. Mais surtout, rien n’indique comment ils pourront se sortir de ce cauchemar. Il reste trois tomes à Yukito et sa famille pour trouver un moyen de quitter cet enfer ou de le faire disparaître.

“Firefly” est dans la droite ligne des œuvres de Nokuto Koike et satisfera sans difficulté les fans du mangaka tout autant que les amateurs d’atmosphère glaçant le sang.


Firefly (T1)
- Scénario : Ryukishi07
- Dessins : Nokuto Koike
- Traducteur  : Masaya Morita
- Éditeur français : Komikku éditions
- Format : 13 x 18 cm
- Date de parution : 3 mai 2018
- Numéro IBSN : 978-2372873482
- Prix : 8,50 €


© Nokuto Koike 2016, Ryukishi07/07th Expansion 2016 / Futabasha Publishers Ltd.
© Komikku éditions- Tous droits réservés



Frédéric Leray
18 mai 2018




JPEG - 20.1 ko



JPEG - 21.9 ko



JPEG - 24.1 ko



JPEG - 24.3 ko



WebAnalytics