Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Boni (T1) La dernière bouchée de carotte
Ian Fortin
Dupuis

Boni est un adorable lapin reconnaissable à ses longues oreilles blanches, son énorme nez rose et ses trois petits cheveux sur la tête. Son enthousiasme et sa bonne volonté en font un personnage très attachant. Tout irait d’ailleurs bien pour lui s’il n’y avait son entourage...
D’abord, il y a Mio, son meilleur ami, un lapin hyper actif et surtout très myope dont l’optimisme confine à la bêtise, surtout quand il essaie de conquérir le cœur de Brigitte qui l’ignore superbement. Ensuite, il y a Bruno, la brute du coin, dont la philosophie de vie pourrait se résumer à « d’abord cogner, ensuite penser » et dont le souffre-douleur préféré est évidemment Boni. Et puis il y a grand-papa, un retraité aigri dont la principale occupation est de contrer la bonne humeur de son petit-fils, Mme Paupine dont le manque total de sensibilité et de compassion en font la pire gardienne du monde, un papa ultra cool et hyper permissif, une maman débordée et six petits frères rebelles et turbulents.

La vie de Boni n’est ni facile, ni reposante. Juste hilarante !



Les aventures de notre petit lapin malin et mimi comme tout s’adressent à tout public et pas uniquement aux enfants. “Boni” est une succession de gags en trois cases avec des dialogues courts, efficaces et le dénouement de chacune des séquences est drôle ou fait sourire. Sous ses airs innocents, Boni a toujours un plan d’avance. Il adore les carottes et déteste les partager avec ses frères.

PNG - 170.5 ko

Ces lapins se veulent réels, proches de l’humain et rencontrent les mêmes problèmes. Boni est le plus âgé de sa fratrie et ce n’est pas toujours facile de se faire comprendre par ses parents, ni de ses frères d’ailleurs. Boni n’est pas compliqué, il aime juste qu’on s’occupe de lui quand il le demande, ce que son papa ne saisit pas toujours. De nature spontanée, il aime découvrir la vie, se confronter aux difficultés et les surmonter.

PNG - 140 ko

Ian Fortin réussit avec grand brio à nous faire prendre conscience des réalités humaines à travers la caricature de ces lapins. Les scènes paraissent parfois démesurées, mais tellement vraies. Tout y passe : le harcèlement entre enfants, la violence à l’école, un grand-père compliqué à gérer, les premiers amours. Toutes les caricatures font rire, tout en faisant réfléchir, c’est là, le vrai talent de Ian Fortin, jeune artiste québécois qui œuvre dans le domaine de l’illustration. Il s’adonne à la création de bande dessinée depuis 2004 avec une première édition de “Boni : Le bout de la carotte” en 2011.

PNG - 141.4 ko

“Boni” est une grande bouffée d’air frais, tant par l’histoire que par le dessin, beau, simple, précis, haut en couleur, qui multiplie le plaisir de lire et relire ces gags. Les couleurs vives différentes utilisées pour chaque gag donnent beaucoup de peps à ces aventures.

PNG - 108.6 ko

Tous les personnages sont attachants, avec un grand coup de cœur pour Frédérick, un des nombreux petits frères de Boni, un peu délaissé par ses parents. Mio, son ami binoclard, se prend des vents par Brigitte, mais il persiste et signe. Cela rappelle des souvenirs d’enfance à chacun de nous.

PNG - 101.6 ko

En lisant “Boni”, on replonge dans le grand bain de notre enfance et ça fait un bien fou. Cette BD est à croquer, à savourer, avec l’arrivée des beaux jours, dans un bon transat. Vivement la sortie du tome 2 en juin prochain !


Boni (T1) La dernière bouchée de carotte
- Scénario et dessins : Ian Fortin
- Éditeur : Dupuis
- Collection : Dupuis Jeunesse
- Format : 16 x 20 cm
- Pagination : 128 pages couleurs
- Dépôt légal : 5 janvier 2018
- Numéro ISBN : 9782800167251
- Prix public : 9,90 €


Illustrations © Ian Fortin et Éditions Dupuis (2018)



Anne Schnebelen
24 avril 2018




PNG - 57 ko



PNG - 36.5 ko



PNG - 48.1 ko



PNG - 39.1 ko



PNG - 43.8 ko



PNG - 41.6 ko



PNG - 33.4 ko



PNG - 32.8 ko



PNG - 37.8 ko



WebAnalytics