Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Love Hotel Princess (T2)
Ema Toyama
Pika

Leila est une élève modèle, présidente du conseil des élèves. Elle représente les grands principes de son école tels que la beauté, la pureté et le travail, ce qui en fait l’idole des élèves. Mais personne ne sait qu’elle vit dans un Love Hotel, endroit tabou au Japon. Elle travaille très dur pour obtenir une bourse à l’université et devenir une élite du monde moderne. Tout bascule le jour où Owaru découvre son secret. Il lui fait du chantage et obtient une chambre gratuite. Il va également découvrir qu’elle transpire en abondance quand un garçon la touche... Owaru comprend vite qu’elle a subi un traumatisme durant son enfance.



Le deuxième tome démarre sur les chapeaux de roues. Kisaragi, élève du lycée, tombe nez à nez avec Leila et Owaru en drôle de tenue, devant le Love Hotel. Elle pense qu’ils couchent ensemble, alors que le règlement de l’école l’interdit. Owaru invente un mensonge pour sauver la mise à Leila. Ouf, son secret n’est pas dévoilé, elle lui doit une fière chandelle. Au lycée, le beau Rikka commence à coller Leila de près en étant très attentif et prévenant à son égard. Il la met même en garde contre Owaru et le menace, il ne veut plus qu’il s’approche d’elle. Elle se rend compte qu’elle ne transpire pas quand Rikka la touche ... bizarre, non ?

PNG - 157.4 ko

Au conseil des élèves, Rikka fait tout pour dégoûter son rival en lui donnant un travail titanesque à accomplir en très peu de temps. Il n’y a aucun doute : un trio amoureux se met en place, on l’aura compris avec la sympathique couverture. Rikka était effacé dans le premier tome, mais il se rattrape avec grande surprise. Il est transi d’amour pour Leila, mais il n’a pas encore réussi à attirer toute son attention, il fait comme il peut. Quant à Owaru, il s’amuse de cette situation cocasse et est difficile à cerner. Tantôt frivole, insouciant, sérieux, il est particulièrement intrigant, c’est ce qui fait d’ailleurs tout son charme. La sexualité est abordée tout en pudeur, sans scènes osées. Leila parait sage, des sentiments commencent à naître inconsciemment pour Owaru. Elle ne comprend pas son attirance pour ce « bad boy » blondinet, alors qu’elle a à portée de main un jeune homme sérieux et respectable. Mais c’est normal, n’oublions pas que nous sommes dans un shojo, classique mais tellement rigolo.

L’intrigue de“Love Hotel Princess” semble plus se tourner autour d’Owaru qui affirme avoir échoué à aimer. Qu’est ce que cela veut dire ? Pourquoi cache-t-il une carte d’hôtel de luxe bien précieusement ? Le suspense est de rigueur, il reste encore quatre tomes pour découvrir les péripéties de nos héros sympathiques. Ema Toyama nous tient en haleine avec des personnages au design sobre, mais efficace.

Love Hotel Princess” reste une jolie petite histoire originale et sympathique à lire, je suis fan. Cette suite nous met en appétit, vivement la suite !


Love Hotel Princess (T2)
- Auteur : Ema Toyama
- Traducteur  : Julia Brun
- Éditeur français : Pika
- Collection : Pika Shôjo
- Format : 125 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176 pages
- Date de parution : 3 janvier 2018
- Numéro ISBN  : 9782811630188
- Prix : 6,95€


A lire sur la Yozone :
Love Hotel Princess (T1)
Love Mission (T1)
Love Mission (T2)
Love Mission (T3)
Love Mission (T4)
Love Mission (T5)
Love Mission (T6)
Lovely Hair (T1)


Watanuki-san ni ha Boku ga Tarinai © 2015 Ema TOYAMA / Kodansha Ltd.
© Pika- Tous droits réservés



Anne Schnebelen
29 avril 2018




PNG - 147.3 ko



PNG - 39.5 ko



PNG - 79.6 ko



PNG - 144.6 ko



WebAnalytics