Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Villainess (The)
Film sud-coréen de Jung Byung-gil (2017)
23 mars 2018 (VOD) 28 mars 2018 (BRD, DVD)

Le réalisateur de Confessions of Murder de retour avec un film d’action survitaminé dans lequel une Nikita sud-coréenne se métamorphose en Lady Vengeance.

***,5/5



Genre  : Thriller, action
Durée : 2h03

Avec Kim Ok-bin (Sook-hee), Shin Ha-kyun (Joong-sang), Sung Jun (Hyun-soo), Kim
Seo-hyeong (Chef Kwon), Jo Eun-ji (Kim Seon), Min Ye-Ji (Sook-hee (enfant)).


Entraînée depuis l’enfance pour devenir un assassin, Sook-hee est capturée à la mort de son mentor et se retrouve pensionnaire d’une étrange école dans laquelle une agence gouvernementale du genre secrète, forme et modèle ses agents. On lui promet qu’après 10 ans de bons et loyaux services, elle aura droit à une seconde chance.


JPEG - 44.4 ko


Un pitch qui n’est pas sans nous rappeler celui de Nikita, dont The Villainess est clairement une habile relecture à la sauce sud-coréenne. Habile, en effet, car l’irruption de deux hommes dans la vie de Sook-hee font ressurgir de sombres secrets de son passé pour offrir au récit une dimension psychologique inédite et préparatoire à la tragédie à venir (on est dans un film sud-coréen quand même) faisant irrémédiablement glisser son héroïne de Nikita à Lady Vengeance. Car désormais pour la jeune femme, incarnée par une excellente Kim Ok-Bin (Thirst, ceci est mon sang), l’heure de la vengeance a sonné.


JPEG - 76.3 ko


Alors, certes, on pourra effectivement reprocher au film de Jung Byung-gil la complexification de sa narration aux multiples flash-back ou encore l’aspect parfois un peu foutraque de son cocktail d’action survitaminé d’inspirations diverses. Et, en effet, du faux plan séquence introductif de près de 10 minutes, filmé en mode First Person Shooter, dans lequel Sook-hee massacre un gang de mafieux, en passant par la poursuite et combats de sabre à moto, le film enchaîne les scènes d’anthologie et se paie même le luxe de refaire quasi à l’identique une scène du film de Luc Besson. Une générosité un brin jusqu’au-boutiste, qui tend par endroit un peu au bordélique mais en restant toujours jubilatoire.
A voir !


JPEG - 60.3 ko


FICHE TECHNIQUE

Réalisation  : Jung Byung-gil
Scénario  : Jung Byung-gil & Jung Byeong-sik
Musique originale : Koo Ja wan
Images  : Park Jung-hun
Montage  : Heo Sun-Mi Heo
Décors  : Hee-jin Kim

LIEN(S) YOZONE

- La bande annonce (vost)


Images © Wild Side



Bruno Paul
28 mars 2018






JPEG - 23.5 ko



JPEG - 29.3 ko



JPEG - 29.7 ko



JPEG - 22.9 ko



JPEG - 8.1 ko



JPEG - 21 ko



JPEG - 25.4 ko



WebAnalytics