YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Freezing (T29 et 30)
Lim Dall Young et Kim Kwang Hyun
Doki-Doki

Kazuya a finalement laissé exploser son pouvoir pour vaincre les Novas. Sans la moindre hésitation, il déploie un freezing capable de prendre possession des corps de ses amies Pandoras contre leur volonté. Pour les jeunes femmes, la sensation se rapproche de celui d’un viol mais elles ne peuvent résister aux ordres du jeune homme au corps stigmatique. Seule Satellizer accepte de se livrer corps et âme à celui qu’elle aime. Mais pendant ce temps, Lanna a totalement perdu la raison. Pour pouvoir surpasser ses adversaires, la jeune Pandora s’est laissée dominer par cette voix lointaine lui ordonnant de tuer, encore et toujours. Sa transformation en Nova est malheureusement en grande progression et les espoirs de la voir prendre le dessus s’amenuisent au fur et à mesure qu’elle doit puiser dans cette force non terrestre. Encore une fois, Kazuya décide d’intervenir, mais cette fois, rien ne lui garantit que la jeune Pandora accepte de lui obéir, alors qu’elle s’est retournée contre celles qui ont tenté de lui faire recouvrer la raison.



La rupture entre le groupe Chevalier et West Genetics est définitivement consommée. La tentative de meurtre sur le professeur Aoi était une déclaration de guerre et dorénavant, le professeur et ses troupes sont tous considérés comme des traîtres. Toutefois, le professeur décide d’expliquer à ceux qui lui sont restés fidèles tous les enjeux derrière son refus de se laisser diriger par une organisation qui a oublié la raison première des Pandoras : sauver l’espèce humaine. Pour lui, les Novas viennent d’une dimension parallèle à la nôtre qui se doit de détruire notre monde pour pouvoir exister. Cette voix qui pousse les Pandoras à s’entretuer proviendrait de ce monde. Mais pour pouvoir contre-attaquer, encore faudrait-il être sûr d’attaquer les bonnes cibles. C’est tout l’enjeu de l’opération « Exit Revenant ». L’idée du professeur est simple. Avant de lancer son offensive, il se doit d’envoyer en éclaireur Kazuya afin d’avoir une idée plus précise de ce qui les attend dans cette autre dimension.

JPEG - 99.3 ko

Le tome précédent nous avait préparés au changement qui s’opère sur Kazuya. Le jeune homme s’éveille aux véritables facultés que lui apporte son corps stigmatique. Toutefois, le pouvoir qui devient le sien est terrifiant pour les Pandoras car Kazuya devient capable de prendre possession de leur corps, provoquant une sensation chez les jeunes guerrières semblable à un viol. Seule Satellizer se satisfait de ce changement, étant elle-même amoureuse de son limiteur. La relation entre les deux devient d’ailleurs parfaitement explicite et ils ne se cachent plus bêtement leurs sentiments totalement réciproques. Lim Dall Young joue d’ailleurs sur ce point quelque peu ambigu et contradictoire car Kazuya accepte de se donner corps et âme à sa partenaire alors qu’il impose à d’autres Pandoras un rapprochement non désiré. Même si le mangaka nous présente son acte comme nécessaire pour sauver l’espèce humaine, l’absence de culpabilité chez Kazuya est dérangeante car contrairement à ce que veut nous laisser croire le jeune homme, il se rapproche peu à peu du mode de pensée de son grand-père de sa défunte sœur. Difficile de passer à côté de l’arrivée d’Arcadia, une sœur génétiquement créée de Kazuya qui va passer de la jeune pré-ado à une plantureuse jeune femme en quelques planches. A croire que Kim Kwang Hyun se refuse de dessiner des Pandoras sans opulente poitrine.

Le tome 30 marque le début d’un nouvel arc, suite à la révélation du professeur Aoi sur le monde dont proviennent les Novas. De nouvelles aventures attendent donc le pauvre Kazuya qui se retrouve soudainement bien seul dans un monde qui lui est non seulement inconnu mais également hostile, un monde peuplé de femmes plantureuses... Bon, vous vous en doutez, c’est du pain béni pour Kim Kwang Hyun. Dans ce monde parallèle, Kazuya se trouve confronté aux doubles de certaines des Pandoras de son monde dont évidemment le sosie de Satellizer. Les hommes ont une position des plus étranges, parqués dans la cité sacrée. Leur réputation est celui d’êtres fragiles, mais cela semble être totalement faux ou plutôt une histoire racontée pour justifier l’absence de procréateurs dans cet univers. La position de Kazuya en devient atypique et périlleuse car il est une bête curieuse dans ce monde où les Novas type Pandoras sont considérées comme des créatures à anéantir. Alors quelle est donc la raison qui pousse ce monde à attaquer la Terre ? La statue d’une Nova va encore plus semer le doute chez le lecteur, ne sachant trop comment considérer les nouveaux personnages inventés par Lim Dall Young. En tout cas, la série se trouve par définition relancée à travers ce nouvel arc. Mais combien de temps Kazuya restera-t-il dans ce monde et surtout que peut-il bien faire pour stopper la guerre entre les deux univers parallèles ?

“Freezing” change un peu de braquet, même si le conflit avec l’organisation Chevalier est toujours bien présent. Le monde parallèle permet de mettre un peu de sang neuf et cela ne fait pas de mal à cette série qui finissait quand même par tourner en rond.


Freezing (T29 et 30)
- Scénario : Lim Dall Young
- Dessin : Kim Kwang Hyun
- Traducteur  : Julien Pouly
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 9 novembre 2016 et 7 juin 2017
- Numéro ISBN : 978-2-81894-023-5 ; 978-2-81894-171-3
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Freezing (T1)
Freezing (T2)
Freezing (T3)
Freezing (T4)
Freezing (T5)
Freezing (T6)
Freezing (T7)
Freezing (T8)
Freezing (T9)
Freezing (T10)
Freezing (T11)
Freezing (T12)
Freezing (T13)
Freezing (T14)
Freezing, First Chronicle
Freezing (T15)
Freezing (T16)
Freezing (T17 et 18)
Freezing (T19 et 20)
Freezing (T21 et 22)
Freezing (T23 et 24)
Freezing (T25 et 26)
Freezing (T27 et 28)


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
12 mars 2018






JPEG - 56.3 ko



JPEG - 31.2 ko



JPEG - 31.9 ko



JPEG - 49.3 ko



JPEG - 27.3 ko



JPEG - 27 ko



WebAnalytics