Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Club Vesuvius (Le)
Mark Gatiss
Bragelonne, Le Mois du Cuivre Poche, roman traduit de l’anglais (Grande-Bretagne), steampunk, 300 pages, février 2018, 9,90€

Artiste et dandy, Lucifer Box mène une double vie. Il est aussi agent secret de Sa Majesté, dont les services le sollicitent pour la disparition d’un agent qui enquêtait sur les morts suspectes de deux scientifiques du royaume. Cette affaire le conduit à Naples à l’ombre du Vésuve et dans les bas fonds de la ville italienne où il peut laisser libre cours à ses penchants naturels.



Mark Gatiss est l’un des principaux auteurs de « Doctor Who », mais il est surtout célèbre pour son interprétation de Mycroft Holmes, le frère du célèbre détective dans la série télévisée « Sherlock Holmes ».
Avec les aventures de Lucifer Box, dandy en costume, fleur à la boutonnière, toujours leste à profiter des occasions offertes par le hasard, il se lance dans le steampunk. Comme de juste, l’histoire démarre à Londres début 20e. Lucifer Box est un portraitiste réputé, habitant l’adresse prestigieuse 9 Downing Street, mais sans le sou. Le peu qu’il gagne de ses talents d’artiste et de ses activités secrètes, il le dépense en vêtements et pour son plaisir immédiat. Ce n’est pas le genre de personne que l’on soupçonne d’une double vie. Ce James Bond avant l’heure par son côté charmeur, propre de sa personne, comprend vite que l’affaire confiée est sérieuse quand il échappe à plusieurs tentatives de meurtres.
Bizarrement, le Steampunk s’avère très léger. La poursuite se fait en cab, il se rend à Naples dans un bateau ne sortant pas de l’ordinaire... La société complètement révolutionnée par la vapeur et très loin de celle que l’on connaît est absente du récit. Seule la facette savant fou est à l’ordre du jour avec de rares inventions sortant de l’ordinaire, surtout au final. Mais nous sommes très loin du Steampunk pur et dur. « Le club Vesuvius » aurait été publié dans la catégorie polar que je n’aurais pas été choqué.

Qu’importe la catégorie, le lecteur est très vite pris par l’ambiance précieuse du récit. Lucifer Box concilie vie personnelle et affaire d’état. Plaisir et boulot vont de pair, et autant le faire élégamment. Cela induit un habile décalage entre ses préoccupations premières en général tournées vers le plaisir et sa mission. Il ne se consacre jamais vraiment à cette dernière corps et âmes. Le petit côté suranné donne un cadre agréable dans lequel il est aisé de s’abandonner pour profiter pleinement de l’histoire.
Lucifer ne perd jamais de vue son enquête, même si ses amis passent avant. L’affaire s’annonce dangereuse, tordue, ses ramifications bien plus denses et plus profondes que ce qu’elles semblent de prime abord.
Le Vésuve fait planer son ombre sur l’ensemble, un mystérieux club s’y référant possède de grands et fous projets que seul un homme comme Lucifer est peut-être à même de déjouer. Et toujours avec classe !

« Le club Vesuvius » repose sur un agent secret, artiste de son état, qui apprécie le beau, surtout de sa personne. Mark Gatiss parvient sans problème à nous plonger dans une ambiance précieuse, dans les dangers avec le sourire, car Lucifer Box ressemble parfois à un enfant insouciant, guidé par le plaisir. Pourtant les étapes d’une enquête bien ficelée par l’auteur et menant de Londres à Naples ne s’y prêtent guère !
Il faut aussi reconnaître que le côté Steampunk très léger du récit peut rallier un plus large public que la seule science-fiction.
Notons la très belle livrée de cette collection poche, peut-être moins classieuse que celle en grand format avec dorure sur tranche, mais qui en impose dans une bibliothèque. Pour ce résultat, il faut associer l’illustratrice Noëmie Chevalier avec Adèle Silly chargée du design de couverture pour le visuel.

Une incursion très agréable dans les pas d’un dandy dont Bragelonne a déjà publié la seconde aventure en grand format.


Titre : Le club Vesuvius (The Vesuvius Club, 2004)
Série : Une aventure de Lucifer Box, tome 1
Auteur : Mark Gatiss
Traduction de l’anglais (Grande-Bretagne) : Laurence Boischot
Illustration de couverture : Noëmie Chevalier
Design de couverture : Adèle Silly
Éditeur : Bragelonne (Première publication : Bragelonne, 2015)
Collection : Le Mois du Cuivre Poche
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 300
Format (en cm) : 12 x 18
Dépôt légal : février 2018
ISBN : 9791028104399
Prix : 9,90 €


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
25 février 2018


JPEG - 43.4 ko



WebAnalytics