Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Epinard de Yukiko (L’)
Frédéric Boilet
Les Impressions Nouvelles

Installé dans la capitale japonaise depuis 1997, Frédéric Boilet tombe littéralement amoureux de Yukiko Hashimoto lors d’un vernissage. Une semaine plus tard, ils passent une soirée ensemble et échangent leur premier baiser à 23h15. Elle est belle, mais est tombée sous le charme de Horiguchi rencontré lors de la même soirée. Il doit l’appeler à son retour, ils ont donc quelques jours devant eux pour profiter des plaisirs charnels de la vie.



Bande dessinée autobiographique publiée pour la première fois en 2001 chez Ego comme X, “L’Épinard de Yukiko” retrouve ici une nouvelle version bilingue, sous-titrée en japonais, pour l’une des œuvres les plus marquantes de la bande dessinée des années 2000. Entièrement re-visitée par l’auteur, cette nouvelle édition est complétée de huit planches supplémentaires et d’une conclusion en forme d’esquisses.

PNG - 316.5 ko

Passionné de culture japonaise, Frédéric Boilet a inséré des croquis et des pages de son agenda de l’époque pour donner plus de vie à ce bel ouvrage. Cela permet au lecteur de suivre cette magnifique histoire d’amour au jour le jour.

PNG - 320 ko

Frédéric Boilet tombe amoureux de son modèle, il n’a d’yeux que pour elle. Il la dévore du regard et la croque sous toutes ses coutures : son sourire charmeur, son regard de braise, ses belles jambes, son corps désirable... rien ne lui échappe. L’histoire est d’une tendresse peu commune, ils vont vivre une parenthèse amoureuse et érotique courte mais intense, très intense.

PNG - 188.4 ko

La photographie sert de support graphique à Frédéric Boilet, le résultat est remarquable. Il nous fait partager leurs jeux érotiques détaillés, sans aucun tabou. Pas de voyeurisme, uniquement le désir de l’autre, le plaisir à l’état pur.

PNG - 112.3 ko

De 2001 à nos jours, “L’Épinard de Yukiko” a été publié en neuf langues et treize éditions. Cet ouvrage montre des choses simples et vraies, telles que la passion amoureuse vécue de l’intérieur. Tout dire, ne rien cacher, tel semble être le crédo de Frédéric Boilet à la lecture de ce qui pourrait être son journal intime.

“L’Épinard de Yukiko” est le portrait étonnant d’une femme japonaise libre sexuellement et fascinante. Cet album s’apprécie et se vit avec toutes les émotions attenantes. L’amour transparaît à chaque page, le rythme lent sublime les sentiments. On sent la passion qui anime l’auteur à chaque instant. Le corps de Yukiko est sensuel et son dessin rend hommage à la passion amoureuse. Les scènes de sexe en deviennent presque poétiques, tellement c’est beau. Le choix du noir et blanc donne beaucoup de douceur à ces belles scènes.

Œuvre phare de Frédéric Boilet, “L’Épinard de Yukiko” est un instant de poésie pure immanquable.


À réserver à un public adulte

L’Epinard de Yukiko
- Scénario et dessin : Frédéric Boilet
- Éditeur : Les Impressions Nouvelles
- Collection : For Intérieur
- Format : 16,5 x 23,5 cm
- Pagination : 160 pages noir et blanc
- Dépôt légal : septembre 2017
- Numéro ISBN : 978-2-87449-542-7
- Prix public : 19 €


Illustrations © Frédéric Boilet et Éditions Les Impressions Nouvelles (2017)



Anne Schnebelen
22 février 2018




PNG - 100.2 ko



PNG - 76.5 ko



PNG - 64.4 ko



PNG - 65.8 ko



PNG - 40.1 ko



PNG - 111.1 ko



PNG - 134.8 ko



WebAnalytics