Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Buck Danny « Classic » (T4) L’île du diable
Jean-Michel Arroyo, Frédéric Marniquet, Frédéric Zumbiehl et Frédéric Bergèse
Dupuis Zéphyr

Souvenez-vous, nous avions laissé notre héros en plein océan, sur une île à priori déserte ? Si ce n’est un étrange personnage…
Et bien, encore une fois, notre ami Buck Danny a réchappé à la mort. Mais peut-être pour mieux la retrouver sur cette île du diable. Bon, vous savez tous, comme moi, que non, puisque les événements relatés dans cet album se passent bien avant les événements exposés dans la série classique du même héros. Et puis, il faut bien se l’avouer, il y a tout de même peu de scénaristes qui osent « tuer » leurs personnages principaux. Greg, si tu me lis là-haut, respect pour ton courage !



JPEG - 55.4 ko

La question que l’on se posait, surtout à la fin du premier volume de cette histoire, était : comment va faire Buck pour s’en sortir ? Et qui est cet étrange observateur dans la forêt ? La réponse à cette dernière question ne tardera pas.
Encore une aventure trépidante à lire au coin du feu ?

Allez, je vais faire court. Buck Danny va d’abord manquer se faire tuer par des Japonais alors qu’il croit avoir affaire à une patrouille maritime américaine. Faut dire aussi que ces japs se promènent avec une vedette américaine… Buck ne doit son salut qu’à un avertissement d’un homme dans la forêt. Buck s’enfonce parmi les arbres avec les Japonais à ses trousses. Aie, voilà que l’un d’eux le met en joue sans que Buck ne s’en aperçoive. Mais il n’aura pas le temps de tirer, une flèche vient le toucher juste à temps. Flèche décochée par un autochtone qui achèvera le soldat japonais. Mais les ennuis de Buck continuent puisqu’il se fait mordre par un serpent.

JPEG - 72.7 ko

Ah oui, c’est vrai que je voulais faire court ! Oh là là, que de suspense… Non, tout cela pour dire que Zumbiehl et Marniquet au scénario ont tellement bien joué le jeu du vieux Buck Danny de notre enfance qu’ils ont même copié les rebondissements de l’époque. J’ai vraiment l’impression de relire les tous premiers “Buck Danny” de Charlier qui n’était alors qu’un jeune scénariste et n’avait pas le talent que l’on lui connaîtra plus tard. Arroyo, de son côté, nous sert un dessin classique qui se laisse lire sans déplaisir. Des jeux d’ombres particulièrement réussis, rehaussés par la mise en couleurs de Frédéric Bergèse. Prenez la planche 13, par exemple, avec les cases où l’on aperçoit les soldats cachés dans les arbres. Magnifique !

JPEG - 77.3 ko

Cet album s’intègre donc bien dans la continuité des aventures de la série au niveau dessin. On retrouve également avec plaisir Miss Lee, une des méchantes de la série mère. Alors, comme l’on fête un grand anniversaire pour les aventures de notre pilote cette année, je vais être indulgent avec cet album. Malgré un scénario abusant de ressorts poussifs, le dessin compense quelque peu ce ressenti. Dommage car l’intrigue en elle-même autour du vol de la troisième bombe atomique aurait pu, je pense, donner quelque chose de beaucoup plus intéressant.

En espérant, toutefois, que le prochain volume me fasse véritablement à nouveau rêver comme cela a pu être souvent le cas avec Buck Danny.


(T4) L’île du diable
- Série : Buck Danny « Classic »
- Scénario : Frédéric Marniquet, Frédéric Zumbiehl
- Dessin : Jean-Michel Arroyo
- Couleurs : Frédéric Bergèse
- Éditeur : Dupuis / Zéphyr
- Dépôt légal : 2 juin 2017
- Pagination : 48 pages couleurs
- ISBN : 9782361182045
- Prix public : 14 €


À lire sur la Yozone :
Buck Danny « Classic » (T3) Les Fantômes du Soleil Levant
Buck Danny (T53) Cobra Noir
Buck Danny, l’intégrale (T3) 1951 - 1953
Buck Danny, l’intégrale (T7) 1958-1960 et (T8) 1960-1962


Illustrations © Jean-Michel Arroyo et Éditions Dupuis Zéphyr (2017)



Peps37
9 février 2018




JPEG - 39.4 ko



JPEG - 38.1 ko



JPEG - 37.6 ko



JPEG - 34.5 ko



JPEG - 35.6 ko



JPEG - 39.7 ko



WebAnalytics