Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Monster x Monster (T2 et 3)
Nikiichi Tobita
Ki-oon Seinen

Après l’étonnante tentative d’assassinat dont il fut la victime, notre héros se réveille au milieu d’un chaos total depuis l’apparition de monstres gigantesques au cœur de la cité. Comment de telles créatures ont-elles pu entrer dans la ville sans que des Bringers ne les aient repérées et chassées loin des murs d’Aselan ? Et quand les meilleurs chasseurs de la cité se lancent enfin à la poursuite des monstres, les dégâts sont déjà énormes. En revenant chez lui, notre héros se retrouve face à une vision d’horreur : sa maison s’est écroulée et sa mère est sous les décombres. Malgré sa tentative pour l’emporter à l’hôpital, elle meurt dans ses bras après s’être blâmée pour les malheurs de son fils. Que va-t-il devenir ? Le maître que sa mère avait engagé pour l’entraîner persiste à vouloir faire de lui un Bringer, mais il lui faut trouver une véritable motivation. Bon avec une disciple comme Pepelo et sa magnifique poitrine, cela ne devrait pas être trop compliqué...



Ah oui, notre héros s’appelle Neet. Bon, connaissant la signification de l’acronyme anglais, il semble que le destin lui avait joué un mauvais tour dès la naissance. Mais le jeune homme est enfin parvenu à vaincre sa peur des monstres ou plutôt il a accepté son don non pas comme une malédiction mais bien comme un véritable cadeau lui permettant de parler avec ces effrayantes créatures. Mais maintenant, il lui faut gagner ses galons de Bringer et le voici de retour dans cette cité où il a enterré sa mère. Son maître l’a inscrit au concours de Bringer de rang 10. Avec ce diplôme en poche, il pourra s’occuper des monstres des terres extérieures. Seulement, cet examen se passe par équipe et Neet n’est pas vraiment le genre très sociable. Toutefois, le destin semble enfin se mettre de son côté et le hasard met sur sa route une ancienne connaissance : Wens. Ce jeune héros n’hésite pas une seconde pour le prendre avec lui alors qu’il ne connait que le bon à rien de Neet, tout comme la princesse et Raigan. Trois Bringers de niveau 9. Sacrée pression sur notre héros qui va devoir faire ses preuves avec trois hauts calibres. Et la première épreuve est très simple : trouver un drapeau dans une forêt en évitant les monstres et le ramener, en moins de 5 heures...

JPEG - 78.1 ko

Après avoir bien humilié son héros durant un tome, Nikiichi Tobita accélère notoirement son histoire pour pouvoir tenir dans les deux derniers tomes. Pour réveiller son personnage, il utilise un véritable électrochoc avec la mort dans ses bras de sa mère. Pour notre héros, même s’il va continuer à jouer les bons à rien pour quelques temps, ce sera un coup violent car, pour bien lui mettre tout le poids de cette mort sur les épaules, sa mère va tout simplement prendre sur elle l’échec social de son fils. Notre héros a évidemment la réaction attendue chez un héros de shonen, même si ses motivations pour devenir un Bringer ne seront pas toujours des plus nobles. S’il commence par une remise en cause de son comportement, il ne lui faut pas grand-chose pour retomber dans ses travers et s’apprêter à baisser les bras et retourner à sa nonchalance habituelle. Mais son maître connaît ses faiblesses dont une qui lui sera fatale : l’amour des belles poitrines. Oui, cela fait un peu tâche comme objectif pour un personnage principal : pouvoir faire ce qu’il veut de la poitrine de sa partenaire d’entrainement. Mais la série est totalement décalée et barrée depuis le début, alors il ne faut guère s’en étonner. Toutefois, ce tome 2 sera surtout celui de la révélation ou plutôt du réveil du don de Neet. Ah oui, l’auteur nous donne enfin le nom de son héros, qui n’est pas très glorieux puisqu’un Neet est en gros un vrai fainéant, ce qu’était jusqu’à présent notre héros.

Le tome 3 vient redorer l’image de Neet, en quelque sort, car s’il n’est plus le bon à rien du début grâce à son entrainement de Bringer mais surtout grâce au retour de ce don si précieux pour comprendre et maîtriser les monstres. Evidemment, même si Neet prend cette fois au sérieux l’examen pour obtenir un niveau 10, il y aura toujours un grain de folie qui introduira de l’humour dans l’histoire et ce grain de folie viendra de la princesse que notre héros pense être tombée amoureuse de lui. Viendra alors des quiproquos dans des moments parfois d’une énorme tension. Le mangaka nous offre, il faut bien l’avouer, son meilleur tome avec l’ultime de la série. On y retrouve tout sans le côté ultra répétitif du premier ou l’obligation d’accélérer du deuxième tome. Cette fois, il peut prendre son temps et développer les saynètes pour à la fois mettre en valeur son héros tout en le ridiculisant. Car c’est bien là la grande différence avec les tomes précédents : Neet se met en valeur et il ne doit rien à personne pour cela, il réalise de véritable miracle grâce à son don et n’hésite pas à mettre sa vie en jeu. Sa progression est colossale par rapport au premier volume, mais surtout, le mangaka n’a pas hésité à jouer avec le temps en zappant une partie de l’entrainement, grand classique du shonen pour éviter de trop tirer en longueur.

“Monster x Monster” a su poser en douceur son scénario pour aboutir à une série plutôt sympathique, impressionnante par son graphisme et avec quand même un antihéros de base comme personnage principal, mais qui a fini par devenir bien sympathique.


Monster x Monster (T2 et 3)
- Auteur : Nikiichi Tobita
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176(T2) et 208(T3) pages
- Date de parution : 24 mai et 17 aout 2017
- Numéro ISBN  : 979-10-327-0003-7 ; 979-10-327-0098-3
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Monster x Monster (T1)


MONSTER × MONSTER © 2014 Nikiichi TOBITA / SHOGAKUKAN
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
15 janvier 2018




JPEG - 25.5 ko



JPEG - 26.2 ko



JPEG - 24.9 ko



JPEG - 26.9 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 30.6 ko



WebAnalytics