YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Demain le ciel
Nathalie Henneberg
Éditions Sombre Rets, Quêtes et Présages, roman, science-fiction, décembre 2017, 208 pages, 14€

Alors que « Kheroub des étoiles » était annoncé comme le dernier roman inédit de Nathalie Henneberg, voilà que les éditions Sombres Rets publient « Demain le ciel », également inédit ! En introduction, Didier Reboussin explique l’étonnant parcours de ce livre écrit au tournant des années 1950 par l’auteure et comment il est enfin devenu accessible au public.
Il est à noter que les éditions Sombres Rets n’en sont pas à leur coup d’essai avec Nathalie Henneberg, ayant déjà sorti « Hécate » .



« Kheroub des étoiles » m’a semblé laborieux, peu inspiré ; tout le contraire de « Demain le ciel » qui s’avère prenant. Rien d’étonnant, quand on connaît la genèse des deux. Le premier a été écrit dans la douleur pour répondre à une demande insistante de Jacques van Herp, alors que Nathalie Henneberg était souffrante et en fin de vie. Le second a été écrit bien avant et soumis à Alain Dorémieux pour « Fiction ». Ce dernier ne l’a pas retenu, car il tranchait de trop, mais ne l’a pas moins gardé sous le coude, poussant l’auteure à le retravailler. C’est cette version que Didier Reboussin a pu se procurer après de nombreuses péripéties.

Nathalie Henneberg y met en scène une agence spatiale européenne qui, en plus des Américains et des Soviétiques, se lance à l’assaut des étoiles. Bien des allusions sont ainsi faites à la vraie Histoire, inscrivant le tout dans notre passé, ce qui fait penser à une uchronie aujourd’hui, mais relevait au moment de la rédaction du roman à de l’anticipation. Ergoter ne sert à rien ici, seul compte l’attrait du récit où l’auteure a choisi de privilégier le facteur humain.

Éric, un psychologue, est placé dans une équipe d’altitude, une tchetverka, prenant la place d’un de ses membres. Participant incognito au programme d’entraînement, il étudie ses collègues Andreï, Renaud et Gilles, ainsi que Dino, celui qu’il a évincé. Régulièrement il rend des rapports aux responsables du projet qui n’apprécient pas forcément ses avis peu encourageants sur ses collègues. Il faut dire qu’aucun ne mène une vie vraiment normale et Nathalie Henneberg développe ses personnages au cours de nombreux chapitres.
Naît-on astronaute ? Quelles qualités doivent être indispensables pour en devenir un ? À l’époque, le recul n’était pas le même qu’aujourd’hui. Cela s’apparentait à un saut dans l’inconnu avec de grandes chances d’y laisser sa peau. Il fallait autant une dose de courage que d’inconscience. L’auteure développe très bien tout cet aspect, l’insouciance affichée face au danger, mais aussi la confiance en l’ingénieur tout-puissant.

De nombreuses notes de bas de pages éclairent les multiples références glissées tout au long du récit par Nathalie Henneberg et témoignent de son érudition. Quant au style, sans être spécialiste de la Dame, je trouve qu’il diffère sensiblement de sa production habituelle. Il s’avère moins chatoyant, moins imagé, mais plus efficace et adapté à l’histoire de « Demain le ciel ». Il s’agit d’une belle porte d’entrée pour la découvrir, avant de passer à des œuvres plus exigeantes.

Alors que l’on pouvait raisonnablement penser que « Kheroub des étoiles » était le dernier inédit de Nathalie Henneberg, « Demain le ciel » relève de la bonne surprise. D’un bien meilleur niveau, il ramène les lecteurs dans un passé où l’homme cherchait à conquérir l’espace, motivé par la rivalité est-ouest. Elle a placé dans le contexte de la guerre froide une agence européenne qui rêve aussi d’étoiles, inscrivant ainsi ce roman dans la science-fiction. L’humain y est au centre, plus important que le projet en lui-même : une approche montrant sa sensibilité.
« Demain le ciel », une belle curiosité pour découvrir une autre facette de cette auteure disparue.


Titre : Demain le ciel
Auteur : Nathalie Henneberg
Couverture : Elie Darco
Éditeur : Sombre Rets
Collection : Quêtes et Présages
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 208
Format (en cm) : 15 x 21
Dépôt légal : décembre 2017
ISBN : 9782918265252
Prix : 14 €


De la même auteure sur la Yozone :
- « La plaie »
- « Gandahar hors-Série II » : un spécial Nathalie Henneberg
- « Kheroub des étoiles » dans « Galaxies 37 » et « Galaxies 38 »


Pour écrire à l’auteur de cet article :
francois.schnebelen[at]yozone.fr


François Schnebelen
5 janvier 2018






JPEG - 25.6 ko



WebAnalytics