Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




S.O.S. Bonheur (Saison 2 - T1)
Stephen Desberg et Griffo
Dupuis

En 1984, Jean Van Hamme et Griffo, se sont lancés dans une saga particulière : “S.O.S. Bonheur” évoquait une société qui tue toute forme de bonheur individuel et de liberté. Trente ans plus tard, Stephen Desberg et Griffo, toujours au dessin, lui redonnent vie. Jean Van Hamme nous offre en préface une belle réflexion sur le bonheur et la liberté en s’excusant du monde que nous laissons à nos enfants. Est-ce que le monde a changé depuis la vision pessimiste de Jean Van Hamme ? Pas si sûr...



La société va mal, sa description dans ce premier volume de la saison 2 est à la limite la plus extrême. Les situations décrites n’ont rien de joyeuses, bien au contraire, la liberté n’est plus d’actualité.

Divorce interdit

Le droit de divorcer a été supprimé dans la loi. Non seulement on reste marié à vie, mais il est interdit de tomber amoureux d’une autre personne que son conjoint. C’est dangereux d’avoir affaire au commissaire matrimonial qui gère tous les écarts de conduite, la mort peut s’en suivre.

PNG - 338 ko

Mur entre la banlieue et la ville

La jeune Lazira habite en banlieue. Immigrée, elle est plutôt bien lotie puisqu’elle a le droit de passer le mur qui sépare sa banlieue de la ville pour aller travailler. Tout s’effondre le jour où son employeur lui annonce que la préférence nationale prime.

PNG - 261.4 ko

Santé privatisée

Suite à l’explosion des soins de santé, l’état a privatisé les caisses sociales. Pour bénéficier de la protection sociale, les inscriptions à des sociétés de charité sont obligatoires, selon ses croyances. Des conseillers sont chargés de faire respecter l’ordre moral et harcèlent leurs bénéficiaires dans leurs moindres faits et gestes.

PNG - 281.8 ko

À travers six destins différents, Stephen Desberg nous interpelle sur les lois omniprésentes qui étouffent l’aspiration et l’ambition individuelle. Cet avenir sombre et pessimiste fait froid dans le dos et ne laisse pas insensible. Malgré le côté dramatique poussé à l’extrême, tout parait vraisemblable. L’objectif de “S.O.S. Bonheur” n’est pas de valoriser notre société mais de mettre en avant, avec un style très réaliste, les dérives des différentes pensées extrêmes. Les dessins de Griffo, avec des couleurs de Florent Daniel, reflètent bien l’ambiance pesante de cet album.

Cette saison 2 démarre sur les chapeaux de roues, les frissons sont garantis. Une très belle réussite !


S.O.S. Bonheur (Saison 2 - T1)
- Scénario : Stephen Desberg
- Dessins : Griffo
- Couleurs : Florent Daniel
- Éditeur : Dupuis
- Collection : Aire Libre
- Format : 32 x 24 cm
- Pagination : 128 pages couleur
- Dépôt légal : 10 novembre 2017
- Numéro IBSN : 9782800167268
- Prix public : 20,50 €


À lire sur la Yozone :
Le Scorpion (T8)
Le Scorpion (T9)
Black OP (T5)
Cassio (T1)
IR$ (T10)
Vlad (T3)


Illustrations © Griffo et Dupuis (2017)


Anne Schnebelen
29 décembre 2017






PNG - 130.8 ko



PNG - 201.4 ko



PNG - 200.5 ko



PNG - 122.7 ko



PNG - 137.2 ko



WebAnalytics