Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Lady S (T13) Crime de Guerre
Aymond
Dupuis

Le Mawali, un petit pays d’Afrique centrale tenu de main de maître par son président, Ernest Batanko. Mais quand l’ONG Action 19 commence à mettre le nez dans les affaires de ce gouvernement aux actions ne respectant pas les droits internationaux, le président Batanko expulse manu militari les représentants d’Action 19 dans son pays. Devant cette situation tendue, l’organisation décide d’envoyer Shania Rivkas demander son aide à l’ambassadeur du Mawali à Paris, ce dernier étant une ancienne connaissance du père de Shania quand il était en activité pour la diplomatie américaine. En fait, Shania a sauvé le fils de l’ambassadeur du Mawali, qui s’était permis une petite fugue sur les toits de l’ambassade américaine à Riga. La jeune femme était parvenue à le convaincre de stopper sa petite escapade et de revenir sur le plancher des vaches avant un malencontreux accident. Toutefois, si la réception par l’unité française d’Action 19 à Paris est plutôt chaleureuse, Shania ne peut en dire autant de la part de ambassadeur du Mawali.



Shania doit accepter son échec. L’ambassadeur est fidèle au président et refuse de contredire un choix de ce dernier. Pourtant, il ne peut ignorer les exactions perpétrées par le gouvernement en place, en particulier par le colonel Lomumbo. Ce dernier est dans le collimateur d’Action 19 qui tente depuis quelques temps de le faire poursuivre par la Cour pénale internationale. Un mystérieux informateur, surnommé le Mamba, fournit à l’organisation des vidéos prouvant que le colonel participe personnellement à des exécutions sommaires d’opposants au régime en place. Mais le colonel ne quittant pas le Mawali, impossible de l’arrêter. Ce Mamba semble également intéressé la CIA qui entre en contact avec Shania, ou plutôt Lady S, la jeune femme ayant repris du service. L’agent parisien, Wilkins, souhaite que Shania enquête sur cet informateur, quitte à espionner ses propres collègues d’Action 19, ce qui ne plait pas vraiment à Shania. D’ailleurs, rien ne plait à la jeune femme chez Wilkins, mais elle a accepté de travailler pour Chambers... Pendant ce temps une incroyable nouvelle tombe à Action 19 : Lomumbo serait à Paris.

JPEG - 65.3 ko

En reprenant la série en main, Philippe Aymond nous avait plutôt convaincu de ses bonnes intentions avec ses premiers tomes. Ce “Crime de Guerre” confirme tout le bien que l’on avait et redonne réellement à la série le second souffle dont elle avait besoin. Et pour cela, pas besoin de nous embarquer dans une histoire tirée par les cheveux au quatre coins du monde ou collant trop à l’actualité, Philippe Aymond nous concocte une bonne vieille histoire d’espionnage, avec un bon vieux tyran africain, un colonel ayant massacré les opposants et un double jeu de la CIA. Certes, c’est du classique, mais la mise en scène de Aymond est tout simplement parfaite. Et cerise sur le gâteau, tout se déroule dans notre bonne vieille capitale. Que du plaisir pour le lecteur ! Et cette fois, Shania n’est pas aussi manipulée qu’à son habitude. Elle endosse le rôle d’espionne avec plaisir, ce qui la rend plus naturelle et le lecteur adhère sans la moindre hésitation. L’action est bien présente, sans en faire trop non plus. Aymond s’est mis en mode infiltration. pas de gros flingues mais des techniques dignes de “Mission Impossible” (la série, j’entends, pas le truc avec Tom Cruise).

Aymond s’attaque pourtant à des sujets qui, s’ils ne sont pas au cœur de l’actualité, restent toutefois malheureusement bien réels. Difficile de savoir si l’utilisation du terme « Mawali » est voulu de la part d’Aymond, ou s’il a juste fait l’anagramme de Malawi, qui est un véritable pays africain mais situé au sud-est de l’Afrique. Je vous laisse découvrir la signification du terme « Mawali » et vous faire votre propre opinion. En tout cas, l’explication de la première scène nous est réellement donnée qu’en toute fin, par le fils de l’ambassadeur. Toutefois, cela ne change rien à la lutte première de Shania : apporter à la justice un boucher, un assassin se cachant derrière son grade militaire pour effectuer les pires exactions en toute impunité. Shania endosse une nouvelle fois le costume de justicière, au premier sens du terme comme l’indique la couverture de ce treizième album. Si superstition il y avait, Aymond a vaincu le démon du 13 et montre que “Lady S” a encore de beaux jours devant elle.

La série “Lady S” est repartie sur d’excellentes bases, sous les manettes d’un Philippe Aymond impérial qui redonne une véritable seconde jeunesse à son héroïne.


(T13) Crime de Guerre
- Série : Lady S
- Scénario et dessins : Philippe Aymond
- Couleurs : Sébastien Gérard
- Éditeur : Dupuis
- Format : 212 x 292 mm
- Pagination : 48 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782800170442
- Dépôt légal : 17 novembre 2017
- Prix public : 12 €


A lire sur la Yozone :
Lady S (T5) Une Taupe à Washington
Lady S (T6) Salade Portugaise
Lady S (T7) Une seconde d’Éternité
Lady S (T8) Raison d’Etat
Lady S (T9) Pour la peau d’une femme
Lady S (T10) ADN
Lady S (T11) La Faille
Lady S (T12) Rapport de forces


© Editions Dupuis - Tous droits réservés


Frédéric Leray
19 décembre 2017






JPEG - 21.9 ko



JPEG - 28.5 ko



JPEG - 25.2 ko



JPEG - 31.6 ko



JPEG - 29.7 ko



WebAnalytics